Rechercher dans le site espaces.ca
Crédit: loops7

10 trésors cachés de l’hiver

Peu d’amateurs de plein air peuvent se vanter de connaître toutes les activités qui existent au Québec tellement le terrain de jeu est grand. Voici dix trouvailles qui méritent d’être essayées dès l’hiver venu :

1. Ski hors piste : Vallée Taconique
Dévaler des pentes toujours plus abruptes avec de la poudreuse jusqu’aux genoux. Être le premier à laisser sa trace dans un décor de neige vierge. Slalomer entre les arbres au cœur d’un sous-bois qui nous ouvre son territoire. C’est ça, le ski hors-piste dans la Vallée Taconique! C’est dans la station peu commune du Mont-Saint-Pierre, en plein territoire gaspésien, que se développe depuis quelques années l’expérience de ski et de snowboard la plus inusitée au Québec. Les excursions et forfaits permettent un encadrement idéal du skieur par les guides accompagnateurs qui se chargent de la remontée en motoneige dans un somptueux décor. Idéal pour le chasseur de glisse verticale (le dénivelé des pistes va jusqu’à 4 400 mètres!) qui souhaite vivre de nouvelles sensations dans un territoire démesuré. (1 866 797-2177 / valleetaconique.ca)

 

Crédit: Zec des Martres

2. Raquette hors-piste : Zec des martres
Avec plus de 400 km² de surface et pas moins de 200 lacs, la Zec des Martres est un territoire enviable, car encore sauvage. Pour profiter des beautés et du dénivelé qu’elle offre, il faut chausser ses raquettes et partir en randonnée hors-piste pour redécouvrir la nature au rythme des pas dans la neige. On commence par le sentier qu’emprunte la célèbre Traversée de Charlevoix pour s’enfoncer ensuite au cœur de la forêt, loin de tout et rapidement grimper en dénivelé pour atteindre les 900 mètres et une végétation clairsemée. On peut aussi choisir la grande région qui borde le Lac à l’Écluse ou parcourir le secteur entre le refuge du Dôme et celui de L’écureuil pour être proche du poêle à bois et réchauffer les membres engourdis. (418 476-5406 / zecdesmartres.com)

 

3. Kayak de mer : Charlevoix glacé
Givrés, tous à l’eau! Au port de refuge de Cap-à-l’Aigle, les téméraires mettent leur kayak à l’eau pour une excursion unique au milieu des congères du fleuve glacé. À partir de mars, et ce, jusqu’à la fin du mois d’avril, la compagnie de kayak Katabatik propose une expérience de navigation hivernale. Habillés de combinaison ultrachaudes et encadrés de façon encore plus sécuritaire que d’ordinaire, les privilégiés qui osent l’expérience ont le plaisir de naviguer plusieurs heures parmi les glaces et les phoques insensibles au froid. Sous les timides rayons printaniers du soleil, l’équipée vogue le long des côtes encore endormies et s’approche des chutes glacées de Cap à la Baleine, toutes figées par le froid. Un délice hivernal à réchauffer le cœur… (85 $ + taxes par personne / katabatik.ca / 1 800 453-4850)

 

Crédit: www.canyoning-quebec.com

4. Canyoning de glace : chutes Jean Larose
Une randonnée verticale au milieu des stalactites dévoile les secrets glacés de la vallée du mont Sainte-Anne, à moins d’une demi-heure de Québec. C’est pour l’heure l’unique site de canyoning de glace en Amérique du Nord! Les chutes Jean-Larose sont le terrain de jeu hivernal des amateurs de grimpe, mais surtout de rappel sur les parois glacées qui métamorphosent la cascade. L’activité de quatre heures permet de dévaler au total près de 80 mètres de dénivelé dont 40 mètres lors de l’impressionnante descente de cascade, le clou de la sortie! Crampons aux pieds, casque sur la tête et baudrier fixé, n’importe qui peut se targuer de jouer les chimpanzés des glaces grâce au soutien de l’équipe de Canyoning-Québec. L’activité est proposée de décembre à mars. (198 $ + taxes pour deux personnes / canyoning-quebec.com/ 418 998-3859)

 

Crédit: Roger L’Ermite

5. Hébergement : Chez Roger l’Ermite
Dans Lanaudière, sur les hauteurs du village de Saint-Côme, le domaine de Roger L’Ermite dissimule dans sa belle forêt des hébergements en bois peu ordinaires. Trois cabanes, chacune avec son propre degré de confort, accueillent sous leur toit les amateurs de nuit dans les arbres. Pour les couples habitués au camping, la Nichette — avec sa pièce haute comme trois pommes — abrite les randonneurs dans un confort minimaliste. Le nouveau Refuge La Vue, inauguré l’hiver dernier, dispose d’une vue incroyable sur les collines et du nécessaire pour cuisiner et occuper la veillée (matelas de sol et sac de couchage non fournis). L’Arbogîte Le Bercail, quant à lui, est un beau chalet de luxe de deux étages aux allures de tronc d’arbre (électricité au propane). Avec des randonnées en raquette qui partent du pied de la cabane et une foule d’activités plein air dans les environs, Roger L’Ermite va vite devenir votre meilleur allié pour une fin de semaine d’hiver. (Entre 65 et 135 $ par nuit / 514 993-3567 / chezrogerlermite.ca)

6. Escalade de glace : parc de la Gorge-de-Coaticook
Nouvelle saveur glacée au menu du parc de la Gorge-de-Coaticook! Depuis l’hiver dernier, le parc des Cantons-de-l’Est a ouvert ses falaises de glace aux grimpeurs québécois. Avec huit parois variant entre 25 et 50 mètres, le site n’a rien de bien vertigineux et s’adresse à une clientèle en apprentissage. Certaines parois représentent tout de même de beaux défis pour les experts (parois cotées de 2 à 4+). Certaines sont entretenues artificiellement tandis que d’autres sont entièrement naturelles. Les grimpeurs autonomes peuvent s’exercer la semaine en soirée (sous réservation) et la fin de semaine toute la journée (9 h à 17 h). Le site de grimpe se trouve presque sous le pont suspendu, à environ 15 m du centre d’accueil de la grange ronde. Le club d’escalade ChamoX propose la location d’équipement ainsi que des initiations et des formations de grimpe en fin de semaine. (3,50 $ pour l’accès au parc (parois et sentiers de raquettes) / chamox.com / gorgedecoaticook.qc.ca / 819 849-2331)

 

Crédit: Massif du Sud

7. Raquette et randonnée hivernale : parc régional du Massif du Sud
Pour randonner jusqu’à satiété, direction les montagnes enneigées de Chaudière-Appalaches où des kilomètres de sentiers attendent d’être sillonnés. Dans un décor glacé presque surnaturel où il est encore possible de randonner toute une journée sans croiser âme qui vive, le parc régional du Massif du Sud dévoile ses secrets! Le mont Chocolat offre ses délices pour une randonnée de 2,5 km de niveau intermédiaire. Pour les plus aguerris, la boucle des Dryades (9,6 km) et le mont du Midi (6,2 km) délient les jambes avec plaisir. Enfin, pour une longue randonnée avec nuitée en refuge, le sentier de l’Oxalide (15,1 km) promet de belles heures de marche dans la neige entre sommets et versants. Pour profiter du paysage sans la grimpe, il est possible d’utiliser les remontées mécaniques et accéder, en haut, au superbe panorama que l’on a sur les nombreux sommets du Massif du Sud. (9 $ par personne pour l’accès au parc / massifdusud.com / 418 469-2228)

 

8. Ski de fond : Les Sources Joyeuses (La Malbaie)
Skier au fond du cratère de Charlevoix! Une activité originale pour mêler la géologie à une sortie de ski de fond. C’est près du mont des Éboulements, au centre d’un cratère de 56 km de diamètre creusé par un astéroïde il y a de ça 350 millions d’années, que le centre de ski de fond a tracé ses pistes. Outre la petite anecdote, il s’agit d’un site intéressant pour la pratique des activités hivernales comme la raquette (16 km). Mais le ski de fond y est roi avec un réseau de 83 km de sentier qui se déploie autour de trois intersections. L’année dernière, le centre a fêté ses 20 ans et peut se vanter d’être la destination de choix des fondeurs charlevoisiens. Après une belle journée d’effort, la récompense se trouve au sommet du Mirador qui offre une vue incomparable qui porte à 40 km à la ronde par temps clair sur l’arrière-pays de Charlevoix et les vestiges érodés de son cratère mystérieux. (Tarif journalier de 9 $ pour le ski de fond / 418 665-4858 /lessourcesjoyeuses.com)

 

Crédit: Chutes Franklin

9. Spa : Les Chutes de Franklin
Charme, intimité et soins personnalisés. À l’heure où il faut presque faire la queue à l’entrée des bains bouillonnants tellement la folie québécoise du bien-être prend de l’ampleur, le spa Les Chutes de Franklin est un petit bonheur bien caché dans son village de Montérégie. Au cœur de la plus ancienne maison du hameau, toute de pierre de taille vêtue, le spa baigne le visiteur dans une ambiance d’antan avec le confort d’aujourd’hui. Tout est à taille humaine ici et il en faudrait peu pour ne pas se croire chez soi. Circuit chaud/froid, baignade dans les chutes qui clapotent au fond du jardin et repos sous la chaleur du poêle à bois ronronnant, tout est là pour se reposer en toute quiétude. Un dernier atout de charme : les installations peuvent facilement être privatisées pour un bien-être total. Et pour prolonger le plaisir, les épicuriens se rassasieront dans l’une des boutiques gourmandes du circuit du paysan qui les attend à la sortie des bains. (35 $ pour l’accès au site en fin de semaine / 450 827-8555 /leschutesdefranklin.com)

 

10. Randonnée éco-safari : dans l’arrière-pays du Bas-Saguenay
Suivre des traces fraîches d’animaux, fumer une truite et cueillir des herbes du Labrador, apprendre les rudiments de la survie hivernale… Plus qu’une simple randonnée hors-piste en raquette, l’éco-safari proposé par Organisaction est un partage des connaissances direct entre le guide naturaliste et son groupe restreint d’amoureux de la nature. Pour un après-midi, une journée complète ou 36 heures dans le bois (en camping d’hiver), on est amené à découvrir ce que mère Nature cache sous son manteau d’hiver. Là où personne habituellement ne va, les guides fauniques ont pour mission de nous faire découvrir les mystères de l’univers des écosystèmes et microsystèmes saguenéens sur les traces de ses animaux les plus farouches. Une journée dans le bois efficace et vivifiante! (118 $ taxes incluses par personne pour 6 heures de randonnée / 1 877 549-0676 / organisaction.com)

Commentaires (0)
Participer à la discussion!

À decouvrir