Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Page Facebook du parc régional des Appalaches

15 activités plein air à faire en Chaudière-Appalaches

Plus qu’une région, Chaudière-Appalaches est une mosaïque de territoires marqués par un fort sentiment identitaire. Et le plein air se pratique ici un peu « entre initiés » qui se partagent des secrets – plus ou moins – connus.

1. Du multiactivités au parc national de Frontenac

Éminemment lacustre, ce parc de 155 km2 est situé à cheval sur deux régions (avec les Cantons-de-l’Est) et s’articule autour du Grand lac Saint-François, troisième en importance au Québec, au sud du fleuve Saint-Laurent.

Le canot, le kayak, le rabaska, le pédalo et la planche à pagaie y sont donc populaires, mais le canot-camping (et le kayak-camping) le sont tout autant dans les secteurs de la baie Sauvage, du lac à la Barbue et du lac des Îles, où pas moins de sept sites sont réservés à cette activité. S’il fait chaud, on peut aussi piquer une tête à la plage de la baie aux Rats Musqués.

En randonnée pédestre, huit sentiers de 3 à 13 km totalisant près de 64 km permettent d’explorer forêts de conifères et tourbières ou d’accéder au sommet panoramique du massif de Winslow (430 m), mais on peut aussi enfourcher son vélo pour admirer les berges du Grand lac Saint-François depuis la piste cyclable Les Passereaux, dans le secteur Sud (6,5 km), ainsi que dans le secteur Saint-Daniel (8 km).


À lire aussi : 8 randonnées incontournables en Chaudière-Appalaches


2. Découvrez les sentiers du parc régional des Appalaches à vélo ou à pied…

Ce magnifique parc montagneux propose huit secteurs morcelés pour tous les types de randonneurs. Au programme : chutes, lacs, eskers, rivières, vue panoramique et milieux forestiers diversifiés, le tout parfois accessible en navette, l’été. Pour les cyclistes, un parcours de 6,5 km sur gravelle et terre battue est également offert dans le secteur de la montagne du Lac, entre cours d’eau et forêt d’érables, et un autre sentier de 12,5 km traverse une tourbière et une forêt de résineux.


3. … ainsi que ses cours d’eau

Une descente en canot de la rivière Noire Nord-Ouest est l’occasion de s’immerger, au son du huard, dans des méandres bordés de forêts denses.


4. Roulez le parcours des Anses

Ce circuit multifonctionnel de 15 km sur piste cyclable est une fierté locale et donne à voir tout ce que la région de Lévis a à montrer : la vue spectaculaire sur Québec, le bord du fleuve, l’île d’Orléans et la chute Montmorency au loin.


À lire aussi - Vélo : les 8 endroits coups de cœur de Jonathan B. Roy


5. Prenez un bol de nature au parc régional du Massif du Sud

Un des plus beaux atouts de la région pour s’immerger en nature, notamment en longue randonnée, sur les parcours des Contrées-de-l’Est (22 km) ou sur ceux de la Grande-Boucle (28 km). En tout : 71 km de sentiers. C’est également l’un des meilleurs domaines québécois pour pratiquer le vélo de montagne grâce à un sentier multifonctionnel accessible à tous (30 km) et une piste en voie unique de 17 km. À faire aussi : vélo de montagne, hébertisme aérien, géocachette.


À lire aussi : 7 sentiers méconnus dans les parcs régionaux du Québec


6. Descendez la rivière Daaquam

Une très belle rivière pour une escapade de 15 km en autonomie en eau calme. Idéale pour une première expérience en kayak, en canot ou en planche à pagaie. Un service de navette est disponible. Aussi à faire sur place : vélo de montagne, équitation.


7. Pédalez la Cycloroute de Bellechasse

Aménagée sur deux anciens chemins de fer, cette piste cyclable sillonne huit villages pittoresques de Bellechasse : Saint-Henri, Saint-Anselme, Sainte-Claire, Saint-Malachie, Saint-Lazare, Saint-Damien, Saint-Nérée et Armagh. Une sortie de 74 km sans réelles difficultés, pour ceux qui veulent se retrouver au calme, à travers des paysages agricoles et forestiers.


À lire aussi : 10 itinéraires cyclables sans nids de poule


8. Prenez de la hauteur au Mont Grand Morne…

Site majeur d’escalade au Québec, ce mont offre plusieurs possibilités de grimpe, que ce soit en bloc, en moulinette ou en escalade sportive. À faire aussi : randonnée pédestre, vol libre (deltaplane et parapente).


9. … ou faites-en simplement l’ascension à pied

Un petit mont pour des randonnées faciles (notamment le tour de la montagne) ou plus soutenues, comme l’ascension du sommet, d’où on a une vue à couper le souffle sur les Appalaches. En tout : 9 sentiers totalisant 6 km.


10. Faites du vélo de montagne au parc éolien des Moulins

Ce circuit de 16 km, en style cross-country et enduro, serpente dans les beaux paysages de la région de l’Amiante. Une piste à rouleaux (pumptrack) est aménagée sur place et certaines sections sont partagées avec les randonneurs.


11. Marchez les sentiers pédestres des 3 Monts

En grande partie réserve écologique, ce territoire de forêt montagneuse exceptionnel propose un réseau de neuf sentiers linéaires ou en boucle totalisant 20 km. Sur place, on trouve aussi une piste d’hébertisme et un club d’astronomie.


12. Pédalez la véloroute de la Chaudière

Cette piste cyclable asphaltée de 46 km, entre Saint-Lambert-de-Lauzon et Vallée-Jonction, est l’une des plus belles et des plus sécuritaires de la région. On roule parmi les beaux paysages de la Beauce et son riche patrimoine culturel.


13. Canotez le circuit Le Beauchemin

Ce circuit offre deux options sur la rivière Etchemin : un parcours paisible de 2 heures sur ses méandres (10 km) ou un parcours plus sportif sur ses rapides (13, 5 km). À faire aussi sur place : kayak, planche à pagaie.


14. Découvrez le parc des Chutes-de-la-Chaudière

On s’y rend surtout pour observer les chutes vertigineuses de 35 m sur une passerelle suspendue à 23 m de hauteur. Un sentier de 4,5 km se prête aussi à une chouette promenade en famille, et une piste cyclable de 1,5 km permet de mouliner un brin.


15. Baladez-vous au bord de l'eau sur l'Isle-aux-Grues

Cet archipel plat et champêtre, émergé au large de Montmagny, est particulièrement propice à de belles balades à vélo. Une courte traversée (en bateau ou en avion) permet de poser pied sur l’île principale, longée par d’immenses champs en bordure du Saint-Laurent.

Les routes très peu fréquentées et les sentiers côtiers offrent des heures de pédalage ponctuées d’arrêts gourmands ou contemplatifs. Vélo à transporter depuis la terre ferme ou à louer sur place.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!