Rechercher dans le site espaces.ca
  • Western Bay, Avalon / © Tourisme Terre-Neuve-et-Labrador

Randonnées aux icebergs à Terre-Neuve

La saison des icebergs, qui connaît son apogée entre les mois d’avril et juin, change les décors maritimes de l’est canadien et fait de Terre-Neuve l’un des meilleurs endroits au monde pour les observer. Tour d’horizon de quelques sentiers panoramiques pour se rincer l’œil.

Ces cathédrales de glace, par leur voyage débutant au Groenland, forment un réputé défilé maritime nommé Iceberg Alley (Allée des Glaciers). En en suivant le cours, il est possible d’observer – même du rivage – d’impressionnants spécimens d’icebergs.  

Nous avons sélectionné quelques sentiers de randonnée qui permettent de contempler ces œuvres d’art naturelles âgées de milliers d’années. Par la même occasion, il est même possible d’observer quelques baleines, puisqu’elles effectuent leur migration vers le nord à la même période.


Péninsule nord – Quirpon Island

Les eaux côtières près de St. Anthony et Quirpon Island connaissent souvent un haut taux d’activité glaciaire. Un nombre important de glaciers, de baleines à bosse et d’orques ont été observés depuis le phare historique de Quirpon, point le plus nordique de Terre-Neuve. L’Iceberg Alley passe d’ailleurs tout près.

Western Island Trail

  • Distance : 14 km
  • Niveau : modéré

La boucle Western Island Trail, qui rallie Grandmother’s cove et le phare, est la plus empruntée de Quirpon. Toutefois, comme c’est le cas de plusieurs endroits longeant les côtes, il est possible de créer sa propre balade afin de poursuivre l’exploration du littoral vers l’est et découvrir ses multiples points d’observation.


Péninsule de la Baie verte et ses environs

La région centrale nord est aussi réputée pour les icebergs qui viennent parfois se prendre dans les anses et les ports des petites communautés maritimes.

© Tourisme Terre-Neuve-et-Labrador

La Scie

  • Distance : entre 1 et 6 km (selon les sentiers parcourus)
  • Niveau : facile

Dans le village de La Scie, un réseau de trois sentiers municipaux (Lookout Trail, Boone’s Hill Trail et Caplin Cove Trail) propose des aperçus du village, du port et du large. Le point de vue de Foster’s bawn est assurément l’endroit à atteindre. Ici, il s’agit plutôt de balades que de randonnées pédestres et elles s’adressent à un large public, dont les enfants. Il n’est pas rare que de grands icebergs soient repérés dans la baie du village, directement depuis le quai.     

Harry’s Harbour

  • Distance : 5,5 km
  • Niveau : facile

Le sentier du petit bourg de Harry’s Harbour est l’endroit à choisir pour la tranquillité et découvrir la vie insulaire calme et simple qui y règne. Il comporte une section boisée qui mène ensuite à l’extrémité de la péninsule donnant sur l’océan. Le coup d’œil est à couper le souffle.


À lire aussi: Terre-Neuve: les plus belles randonnées de l'East Coast Trail


Twillingate et ses environs

La ville de Twillingate est considérée comme étant la « capitale mondiale de l’iceberg », rien de moins! Chaque printemps, plusieurs glaciers choisissent cet endroit pour s’échouer et ainsi terminer leur long voyage.  

© Barrett & MacKay Photo

Crowhead

  • Distance : 9,5 km (aller-retour)
  • Niveau : facile à modéré

Le phare de Crow Head, et le réseau de sentiers environnant, offre un panorama ouvert largement sur l’océan où de fréquentes marées de glace (avril) et des icebergs éblouissent les nombreux visiteurs. La boucle débutant au phare et menant au Cuckold's point est particulièrement d’intérêt en raison de la diversité de ses paysages et du point de vue qu’elle donne sur le port de Twillingate. Conseil : sur place, choisissez le sentier selon les glaciers qui se trouvent au large. Aucun risque d’être déçu puisque toutes les randonnées proposées en ce lieu sont magnifiques.

Durrell

  • Distance : 16 km (aller seulement / possibilité de réduire la randonnée) 
  • Niveau : Modéré

De l’autre côté de l’île de Twillingate, le sentier de 16 km longeant la côte du village de Durrel, entre French Beach et Codjack’s cove, offre plusieurs tronçons pouvant être adaptés au nombre de kilomètres qu’on souhaite réaliser. Ce parcours est tracé entièrement le long des falaises, ce qui permet aux marcheurs d’admirer l’horizon et les nombreuses formations géologiques qui s’y trouvent, dont les étranges sea stacks (colonnes de pierre). Comme le sentier est accidenté et rocheux, il vaut mieux porter des bottes de randonnée.


Région est - Cap de Bonavista  

Surtout visité pour son phare classé historique, le Cap de Bonavista est aussi fortement apprécié des randonneurs. Plusieurs options de marche s’offrent dans les environs afin de profiter du magnifique littoral et ses nombreuses plages de galets.

© Tourisme Terre-Neuve-et-Labrador

Cape Shore Trail

  • Distance : 7 km (aller-retour)
  • Niveau : facile

Cette randonnée, qui fait partie du réseau pédestre Hike Discovery, permet d’admirer posément le magnifique paysage de falaises et de landes propre à la baie. Au loin, on aperçoit Green Island, site historique qui fut le lieu de nombreuses batailles navales. C’est l’occasion rêvée de visiter les environs, tout en évitant quelque peu le fort achalandage autour du phare. Ce site est d’ailleurs recommandé par l’office du tourisme pour observer les macareux, les baleines et les icebergs.


Péninsule d’Avalon

Cette région du sud-est de l’île de Terre-Neuve suit le tracé de l’Iceberg Alley. La plupart des sections du long sentier East Coast Trail de cette région sont propices à l’observation de glaciers.

 © Tourisme Terre-Neuve-et-Labrador

East Coast Trail – Mickeleens path 

  • Distance : 14,4 km (aller-retour)
  • Niveau : facile à modéré

Ce tronçon allant de Bay Bulls à Witlesse Bay est davantage fréquenté, et avec raison. Une plus forte proportion d’icebergs y aurait été aperçue par les marcheurs. De plus, la route panoramique pour l’atteindre, l’Irish Loop, est tout indiquée pour une promenade pittoresque. Ce sentier alterne entre la forêt, des falaises de grès rouge, des prairies et des plages, en plus de permettre l’observation d’une grande variété d’oiseaux en raison de la réserve écologique insulaire qui se trouve au large.


Liens intéressants


À lire aussi: Nouvelle-Écosse: 5 randonnées incontournables sur l'île du Cap-Breton


 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!