Rechercher dans le site espaces.ca
Randonneuse sous la pluie © YuliiaKas / Shutterstock

10 imper-respirants inspirants

L’apparition de la membrane imper-respirante, qui freine les gouttes d’eau mais permet à la vapeur corporelle de s’échapper, a chamboulé le milieu du plein air. De nos jours, l’offre est telle que le consommateur peine à s’y retrouver : les fabricants proposent diverses coquilles aux caractéristiques nombreuses, à des prix fort variables.

Dernière protection et armure essentielle d’un système multi-couches, la coquille permet de se parer des éléments (pluie, neige, vent) et aussi de gérer l’humidité de son utilisateur. Le populaire fabricant Gore-Tex joue maintenant des coudes avec d’autres étoffes aux propriétés similaires.

Certaines spécificités, telles l’utilisation, le poids ainsi que la durabilité, doivent nécessairement être prises en compte lors d’un achat : votre coquille vous servira assurément plusieurs années. On ne revêt pas le même manteau pour courir dans l’averse que pour gravir un sommet balayé par les vents.

C’est pourquoi nous avons divisé les imper-respirants que nous avons sélectionnés en deux catégories : d’abord les membranes trois plis reconnues comme durables mais plus dispendieuses, et davantage conçues pour des environnements inhospitaliers ; ensuite celles à 2.5 ou à 2 plis, plus légères et compressibles, et qui offrent une plus grande polyvalence de même qu’une aisance de mouvement intéressante. 


Arc’teryx

Beta AR

Coup d'oeil : Définitivement robuste, cette veste se moque de l’abrasion et des intempéries. Passe-partout idéal pour différents sports, la Beta AR est une coquille multi-activités qui n’a pas d’égal pour sa polyvalence. Ventilation sous les aisselles et poche intérieure pratique.

Les faits : Construction en Gore-Tex Pro 3 plis qui procure une sensation d’invincibilité, malgré le col/la coupe un peu courts. Le capuchon accueille tous types de casque. Les immenses poches pectorales avalent les peaux d’ascension et les cartes en demeurant accessibles avec un sac à dos ou un harnais. L’absence de rabat aux fermetures-éclair amène un gain en légèreté.

À emporter pour : Avoir le bon imper-respirant sans inquiétude si la météo tourne au vinaigre.

Poids : 460 g
Prix : 700 $
arcteryx.com 


Norrona

Bitihorn dri3

Crédit : Norrona

Coup d'oeil : La soutenable légèreté de cet imper-respirant étonne. Son imperceptibilité, une fois enfilée, va de pair avec la liberté de mouvement qu’il offre. L’extrémité de la manche assure une couverture complète des gants et mitaines, cependant avec une fermeture à velcro difficile à manipuler.

Les faits : La membrane dri3 se distingue du Gore-Tex par sa malléabilité, ne compromettant en rien l’aspect durable du textile.  Le capuchon offre un refuge paisible avec un casque et ses fermetures-éclair sous les aisselles sont géantes. Les poches sont conçues pour évacuer l'excédent de chaleur et d'humidité.

À emporter pour : Une sortie avec activité fortement aérobique où protection et poids doivent primer.

Poids : 314 g
Prix : 450 $
norrona.com 


Mec

Synergy

Crédit : MEC

Coup d'oeil : Son apparence de barrière indomptable impressionne. La coupe longue à l’arrière ainsi que son col très protecteur permettent de se prémunir contre tout. La solidité est perçue dès qu’on l’enfile et le confort est impressionnant. Assez ample, cette veste permet aisément de multiplier les sous-couches.

Les faits : Les barillets d’ajustement sont innovateurs : intégrés à la coquille, ils se manipulent aisément avec des gants. Les immenses poches pectorales, que rien n’entrave, avalent tout ce qui doit être à portée de la main. Le réflecteur Recco est la preuve que cet imper-respirant est prêt à affronter n’importe quel terrain. Un de nos coups de cœur dans cette catégorie.

À emporter pour : Un séjour dans un environnement alpin hostile, l’esprit tranquille.

Poids : 438 g
Prix : 425 $
mec.ca  


Columbia

OutDry Diamond

Crédit : Columbia

Coup d'oeil : Une coquille qui se démarque avec un fini ciré grâce à la membrane OutDry Extreme; n'allez pas croire que cela minimise sa ventilation. D'apparence originale – les coutures scellées à l’extérieur contribuent au design du manteau –, cet imper-respirant se fait remarquer.

Les faits : Les zones les plus propices à l'abrasion sont clairement blindées. La couche interne est spécialement dédiée à l'absorption de l'humidité grâce au textile Omni-Wick. Les épaules et les coudes sont articulés, mais le polyuréthane demeure rigide. Les poches permettent une utilisation dans une multitude de sports.

À emporter pour : Se mesurer à des rivières ou évoluer dans l'averse en sports nautiques.

Poids : 380 g
Prix : 530 $
columbia.com 


The North Face

Dryzzle

Crédit : The North Face

Coup d'oeil : Un manteau solide, avec toutes les caractéristiques nécessaires pour affronter un embrun impromptu ou un blizzard soudain. Entièrement construit en Gore-Tex Paclite, sa solidité est perçue au premier coup d'oeil: l'intérieur est entièrement scellé.

Les faits : Une coupe décontractée mais protectrice contribue à en faire une coquille à traîner partout. L'ouverture qui permet de faire passer des écouteurs est pratique ; toutes les fermetures-éclairs sont imperméabilisées. La pièce est certifiée Bluesign (label environnemental).

À emporter pour : Avoir fière allure et être en mesure d'affronter toutes sortes de conditions.

Poids : 366 g
Prix : 300 $
thenorthface.com 


Black Diamond

Liquid Point

Crédit : Black Diamond

Coup d'oeil : La coupe est parfaite, le confort immédiat. La membrane Paclite à 2 plis est légère et malléable; le col est juste assez haut pour bien protéger sans être gênant. Idem pour la coupe à l'arrière.

Les faits : Un manteau prêt pour les pentes de ski, les découvertes hors-pistes mais tout autant génial en vélo de montagne. Les poches de type chauffe-mains sont malheureusement petites et difficiles d’accès si l’on porte un sac à dos ou un baudrier. Les barillets pour fermer le col, à l’extérieur, sont faciles à manipuler. Un de nos coups de cœur dans cette catégorie.

À emporter pour : Un trek combinant une foule d’exigences.

Poids : 415 g
Prix : 300 $
blackdiamondequipment.com 


Mountain Hardwear

Stretch Ozonic

Crédit : Mountain Hardwear

Coup d'oeil : Oubliez l’aspect plastique typique des imperméables : le Stretch Ozonic procure une sensation de malléabilité incomparable. Léger, pratique et polyvalent, sa principale force réside en sa capacité à évacuer l’humidité. La membrane DryQ Active est étonnamment silencieuse en mouvement; c’est parfois à se demander si ce n’est pas une coquille souple.

Les faits : Rapidement disparu lorsqu’on l’enfile, le poids plume comporte des détails primordiaux en matière de ventilation. Les courtes ouvertures sous les aisselles, jumelées aux poches dont le fond est en filet, procurent une sublime aération. Les poches permettent le port d’un sac à dos. Les ajustements pour le capuchon sont cependant minimalistes. Bon rapport qualité/prix.

À emporter pour : Une exigeante longue randonnée estivale à la température incertaine.

Poids : 276 g
Prix : 230 $
mountainhardwear.ca 


Outdoor Research

Realm

Crédit : Outdoor Research

Coup d'oeil : Beau, fonctionnel, confortable; en prime, son utilisation est fort polyvalente. La coupe caparaçonne, la liberté de mouvement est étonnante, tout comme la qualité de finition typique à OR.

Les faits : L’imper-respirant Realm est fabriqué en 3 couches avec la membrane Ascentshell, offrant une respirabilité accrue lors de gros efforts. Sans ventilation sous les aisselles, l’intérieur en filet des poches sur le devant permet d’évacuer l’humidité. L’ingéniosité supporte l’aisance : barillets de serrage externes au col, cordon unique d’ajustement à la taille, rangement pour téléphone à l’intérieur. Poche interne qui agit en sac de rangement pour par la suite l’accrocher où bon vous semble. Rien n’a été négligé.

À emporter pour : Courir sur sentier dans l’épaisse brume, ou grimper dans l’averse soudaine.

Poids : 321 g
Prix : 330 $
outdoorresearch.com 


Patagonia

Torrentshell

Crédit : Patagonia

Coup d'oeil : Une coquille simpliste d’allure urbaine qui offre toutes les caractéristiques recherchées d’un imper-respirant. Moins axé sur une utilisation performante dans un environnement difficile, le Torrentshell n’en demeure pas moins extrêmement efficace.

Les faits : Un vêtement touche-à-tout, aux intéressantes fonctionnalités. De courtes fermetures-éclairs procurent la ventilation sous les aisselles. Deux rabats assurent l’étanchéité de la glissière principale. Les poches chauffe-mains sont grandes, et l’une d’elle se transforme en sac de rangement avec attache pour mousqueton. Son capuchon couvre de manière étonnante tout couvre-chef imaginable.

À emporter pour : Être certain d’avoir un imper-respirant fiable en voyage, autant en montagne qu’en ville.

Poids : 323 g
Prix : 200 $
patagonia.com 


Vaude

Croz

Crédit : Vaude

Coup d'oeil : Le fabricant allemand mise sur l’adage « moins, c’est mieux » sans toutefois compromettre la protection. Coquille 4 saisons comprenant des caractéristiques indispensables pour la montagne, elle est l’une des rares à avoir des vertus écologiques, grâce à sa mention Green Shape, certifiant que l'entier processus de production minimise les retombées environnementales.

Les faits : La coupe de même que l’emplacement des poches sont définitivement pensés pour un harnais et un sac à dos. Le fini externe à 3 plis, sans PTFE, offre une résistance étonnante aux épaules et au capuchon. La membrane Ceplex présente de belles qualités au niveau de la ventilation et de la malléabilité.

À emporter pour : Un séjour en montagne où il est fort possible que vous changiez de saison en un éclair.

Poids : 364 g
Prix : 475 $
vaude.com 


Espaces vous recommande également :

>> Faire de la pluie du bon temps

Commentaires (0)
Participer à la discussion!

À decouvrir