Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Page Facebook de Bikeskills

8 conseils pour débuter le vélo de montagne

L’automne est la saison idéale pour faire du vélo de montagne. Si vous avez toujours voulu vous initier à cette activité, tout en douceur, suivez les précieux conseils de Ian Hughes, fondateur de Bikeskills, une entreprise d’enseignement d’habiletés techniques en vélo.

1. Choisissez le bon vélo

« Il y a eu beaucoup d’avancées techniques ces dernières années. Les vélos, plus permissifs, permettent de gagner rapidement de la confiance et donc de progresser plus vite. Un vélo récent, avec une géométrie moderne, sera toujours plus performant et rassurant que la meilleure des machines d’il y a 10 ans. Et cela ne veut pas dire qu’il faut avoir un vélo cher! »

2. Faites ajuster votre vélo

« Assurez-vous que cela soit un professionnel en boutique qui s’occupe de votre vélo. Il va ainsi vérifier la pression de l’air dans les pneus, ajuster les suspensions et l’amortissement, régler l’ergonomie du vélo avec la hauteur de la selle et du guidon, etc. »

3. Les points de contact

« Ça se passe au niveau de la selle, des pédales et du guidon. Assurez-vous d’être confortable sur la selle pour plus d’aisance et éviter les blessures. Concernant les pédales, on recommande des pédales plateforme pour une meilleure aisance et avoir confiance sur le vélo. Privilégiez des pédales de bonne qualité, notamment en composite avec des insertions de picots (studs) en métal. Elles ne sont pas toujours vendues de base avec le vélo. Enfin, pour les souliers, optez pour des semelles plates, de style skateboard. »

4. Choisissez bien le site de pratique…

« … et les sentiers, en fonction de votre niveau. Depuis quelques années, on voit une augmentation significative du nombre de pistes et de lieux de pratique. Informez-vous des endroits où l’on peut s’initier, en ciblant les réseaux qui ont une grande variété de sentiers verts ou bleus ainsi que des zones d’apprentissage. »


À lire aussi : 8 sentiers signatures de vélo de montagne au Québec


5. Suivez un cours

« Je prêche pour ma paroisse. Au même titre qu’un cours de natation pour apprendre à nager, il est important d’en faire de même pour le vélo de montagne. Ce n’est pas un sport intuitif. Cela passe par l’apprentissage et l’acquisition des bases pour avoir de l’expérience, éviter les chutes et pratiquer de manière sécuritaire. Le vélo de montagne comporte certains risques, mais reste une activité accessible pour tous. Privilégiez des personnes qui sont certifiées pour vous donner une formation. Votre beau-frère Jean-Guy n’est peut-être pas la meilleure personne au monde pour cela! »


Des cours partout au Québec

Avec Bikeskills, qui regroupe à travers son site internet plus de 30 entraîneurs certifiés à l’échelle du Québec, les débutants peuvent réserver en ligne un cours dans plusieurs centres de la province : Bromont, Sutton, Mont-Tremblant, Mont-Sainte-Anne, Sentiers du Moulin, Massif de Charlevoix, etc.

D’autres entreprises proposent également des services similaires, comme LVL UP. Les Chèvres de Montagnes s’adressent spécifiquement aux femmes en leur proposant des cliniques (Estrie, Québec et Gaspésie), des clubs de vélo dans les certaines régions (Cantons-de-l’Est, Laurentides, Mauricie et Gaspésie), en plus de camps et des fins de semaine de vélo.

Enfin, certaines montagnes comme le Mont Sutton ou Bromont, habituées à opérer en hiver avec le ski, offrent également des initiations à l’activité. C’est également le cas de quelques destinations incontournables de vélo de montagne, comme Vallée Bras-du-Nord ou Empire 47 qui, bien structurées, proposent de telles formations.


6. Adoptez la bonne position

« On préconise une position centrée, debout sur les pédales, les pédales parallèles au sol, les hanches au-dessus des pédales et le menton au-dessus de la potence. »


À lire aussi - Dominick Ménard : ses 5 coups de cœur vélo de montagne au Québec


7. Apprenez à bien freiner…

« … à utiliser les freins avant et arrière, à freiner de manière constante et graduelle, sans bloquer les roues. Si vous n’utilisez jamais votre frein avant, apprenez à le faire! »

8. Soyez bien protégé

« Portez un casque spécifique au vélo de montagne, des gants longs pour vous protéger des abrasions aux mains, des lunettes pour protéger vos yeux. D’autres éléments de sécurité existent également selon le niveau de pratique : des genouillères – que je recommande à 100% ! –, des coudières et mêmes des shorts avec un cuissard et des coussinets de protection aux hanches. Certains sont même très légers et ne nuisent pas au pilotage. »


À lire aussi : 7 conseils pour s'améliorer en vélo de montagne

Commentaires (0)
Participer à la discussion!