Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

7 conseils pour s'améliorer en vélo de montagne

Le vélo de montagne est devenu VOTRE sport, ces derniers mois, et vous voulez vous améliorer ? Voici plusieurs conseils fondamentaux glanés auprès d'experts, notamment au cours d'une fin de semaine de perfectionnement avec Vélo Mont-Tremblant.

Un des meilleurs conseils que l’on peut vous donner pour débuter en vélo de montagne, c’est de suivre un cours.

1. Balayer le sentier du regard


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

Comme pour n'importe quel type de conduite (en voiture comme en vélo), il est important de balayer le regard sur la piste (loin et proche). Cela permet de visualiser sa ligne de direction dans un virage (la tête dirige les bras, qui dirigent le guidon), de freiner suffisamment avant un obstacle ou encore de ne pas se laisser surprendre sur le petit pignon devant une côte imprévue.

« L'esprit se concentre sur ce qui s'en vient dans les 5 à 10 prochains mètres et non sur la racine ou la roche impressionnante qui se trouve sous la roue avant », explique Yanik Charron, coach au camp d'entrainement des Poules qui roulent, qui a eu lieu en juin à Tremblant. Et la monture passe ainsi par-dessus l'obstacle comme dans du beurre.


À lire aussi : 6 paradis du vélo de montagne autour du monde


2. Adopter une position d'attaque en montée


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

Vous détestez les ascensions en vélo de montagne ? Compensez votre manque de cardio par une bonne position sur votre vélo ! Pour ça, il faut faire pivoter légèrement son tronc vers l'avant pour s'assurer de garder de la traction sur la roue avant.

Et surtout : ne pas arrêter de pédaler, jusqu'à ce que les deux roues aient passé la côte et se trouvent sur le plat.


3. Ouvrir ses ailes en descente technique


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

La poisition de descente : poids centré sur ls au niveau du jeu de pedalier, coudes et genoux légèrement fléchis, debout sur le vélo. Pensez également à avoir le haut du coprs détendu. Pour plus de fluidité et de sécurité en descente, descendez votre selle.

Il est également intéressant d'apprendre, petit à petit, à adapter son centre de gravité dans les virages et à désolidariser le haut et bas du corps pour plus de fluidité dans les virages surélevés (berms).


À lire aussi : 6 conseils pour être au top en vélo de montagne


4. Doser ses freinages


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

On dit souvent que la vitesse aide à franchir les obstacles... à condition de savoir bien la doser. Pour cela, il faut visualiser l'obstacle (roche lisse, racine proéminente, virage serré), freiner suffisamment en amont pour garder le contrôle de son vélo, lâcher les freins pendant le franchissement de l'obstacle puis freiner de nouveau au besoin après l'obstacle.

« Le frein avant a plus de puissance et peut facilement vous envoyer par-dessus le guidon (over the bar) si vous l'utilisez trop fort. Pensez donc à doser votre freinage, idéalement selon le ratio 50 % à l'arrière et 50 % à l’avant. »

N'ayez toutefois pas peur de votre frein avant, car c'est un de vos meilleurs outils pour avoir un contrôle précis et efficace de votre vitesse.


5. Passer aux pneus sans chambre à air (tubeless)


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

Tous les pros vous le diront : essayer le tubeless, c'est l'adopter. Conçus pour que le pneu, la jante et la valve forment un tout parfaitement hermétique, complété par un scellant liquide qui colmate automatiquement les fuites d'air, les systèmes sans chambre à air peuvent être adaptés à des roues ordinaires (au moyen d'une trousse de conversion). Les avantages ? « La réduction du nombre de crevaisons, un plus grand contrôle dans les virages serrés et une meilleure adhérence dans les ascensions. »

Un petit investissement financier qui vous garantira plus de plaisir dans les sentiers.


6. Toujours rester humble


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

« La confiance en soi est faite d’humilité », a dit un jour le journaliste et homme politique Pierre Bourgault. Rien n'est plus vrai en vélo de montagne, un sport qui repousse toujours plus nos limites mentales et physiques. C'est après avoir chuté, glissé, s'être blessé, avoir été découragé mais surtout avoir persévéré que l'on atteint un niveau intéressant d'habileté. « Il est primordial de continuer à rouler avec des meilleurs que soi, sur des sentiers auxquels on n'est pas habitué », conclut Yanik Charron.


7. Prenez un cours ou participez à un camp d'entrainement


© Paul Mackay - Vélo Mont-Tremblant

« Au même titre qu’un cours de natation pour apprendre à nager, il est important d’en faire de même pour le vélo de montagne », assure Ian Hughes, fondateur de Bikeskills, une entreprise d’enseignement d’habiletés techniques en vélo, qui regroupe à travers plus de 30 entraîneurs certifiés à l’échelle du Québec.

Les débutants peuvent ainsi réserver via le site internet un cours dans plusieurs centres de la province : Bromont, Sutton, Mont-Tremblant, Mont-Sainte-Anne, Sentiers du Moulin, Massif de Charlevoix, etc.

D’autres entreprises proposent également des services similaires, comme LVL UPLes Chèvres de Montagnes s’adressent spécifiquement aux femmes en leur proposant des cliniques (Estrie, Québec et Gaspésie), des clubs de vélo dans les certaines régions (Cantons-de-l’Est, Laurentides, Mauricie et Gaspésie), en plus de camps et des fins de semaine de vélo.

Le camp annuel des Poules qui roulent, club de vélo de montagne féminin de Vélo Mont-Tremblant, sont aussi parfait pour apprendre et vaincre les difficultés techniques qui nous empêchent de progresser.

En 2018, 90 filles de tous horizons ont participé à deux jours d'initiation et de perfectionnement tout-inclus (sorties en petit groupe encadrés par des guides, repas et collations, service mécanique, session de yoga et soirée de films de vélo). 

Enfin, certaines montagnes comme le Mont Sutton ou Bromont, habituées à opérer en hiver avec le ski, offrent également des initiations à l’activité. C’est également le cas de quelques destinations incontournables de vélo de montagne, comme Vallée Bras-du-Nord ou Empire 47 qui, bien structurées, proposent de telles formations.


À lire aussi : 7 conseils pour s'améliorer en vélo de montagne

Commentaires (0)
Participer à la discussion!