Rechercher dans le site espaces.ca
  • Parc provincial Algonquin / Photo : Adobe Stock

4 destinations pour un road trip qui bouge en Ontario

Difficile de s’envoler pour des contrées lointaines par les temps qui courent? Nous avons de la chance, le Canada est truffé de trésors de destinations plein air. Notre voisin l’Ontario, entre autres, est ainsi capable de charmer et de surprendre. À preuve, voici quelques classiques ontariens pour amateurs de périples qui bougent.

1. Le parc national de la Péninsule-Bruce et le parc marin national Fathom Five 

Plongée et randonnée

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by tashguenth (@tashguenth) on

Si ce road trip en est un de 9 heures à partir de Montréal, soyez assurés que chaque kilomètre parcouru en vaut la peine. À l’impression de se retrouver dans les Caraïbes – l’eau du lac Huron y est turquoise comme dans les films ! – s’ajoute celle de ne pas avoir assez de temps pour tout voir et tout faire. Car on voudra randonner sur une partie de la célèbre Bruce Trail, se baigner autour des impressionnantes masses calcaires de l’île Flowerpot et faire de la plongée pour découvrir les grottes sous-marines et les épaves des bateaux déchus. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by The Peregri(nation) (@theperegrination_) on

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Freedom Travel (@be.free.to.travel) on


À lire aussi : Road trip actif autour du lac Huron et de la baie Georgienne


2. Le parc national des Mille-Îles

Kayak et planche à pagaie 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Parks of Canada (@parksofcanada) on

On peut admirer, depuis l’eau, certaines des 1865 îles semblant avoir été déposées çà et là le long du fleuve Saint-Laurent et formant la région des Mille-Îles. Quelques dizaines d’entre elles font partie du parc national du même nom. En planche à pagaie ou en kayak, on opte pour une balade guidée (ou non) à travers ces anciennes crêtes de montagnes submergées jadis lors de la formation du fleuve. On peut notamment choisir parmi les neuf routes maritimes qui composent la Thousand Islands Paddling Trail, entre Kingston et Brockville. Au vaste panorama bleuté s’ajoutera la découverte d’une végétation et d’une faune bien particulières. 

Sur la terre ferme, les courtes randonnées pédestres dans le parc national ainsi que le camping (en tente traditionnelle ou en prêt-à-camper) sur une vingtaine d’îles, dont celles de Mc Donald, Beau Rivage, Gordon, Constance ou Mulcaster, sont aussi prisés. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by ‍ (@ektaamarnani) on

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Karine (@kfcote) on


3. Le comté de Prince Edward

Vélo et vignobles

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Melanie Vincent (@melanie_photography_art) on

On se rend principalement dans ce beau coin de l’Ontario - autour de la ville de Wellington - pour découvrir des vins locaux. Le duo d’activités parfait? Emprunter les routes et les rangs de la région à vélo à la découverte des bonnes adresses viticoles. À deux roues à travers les vignobles et les champs agricoles, on s’imprègne des paysages et de la douceur de vivre, une rencontre de vigneron à la fois. Les vignobles Grange of Prince Edward Winery, Sandbanks Estate Winery, Trail Estate Winery, Gravehill Vineyards et Rosehall Run Vineyards sont de bien belles adresses. 

Le comté, qui se trouve au bord du lac Ontario, à mi-chemin entre Montréal et Toronto, abrite également le parc provincial Sandbanks, bien connu pour ses dunes et trois plages de sable fin.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Ideal Bike Wellington (@idealbikewellington) on

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by ChaC1SonTouR (@chac1sontour) on


À lire aussi : Plage et vélo : 5 beaux camps de base en Ontario


4. Le parc provincial Algonquin

Canot et rando 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Ross “Bist” Rheaume (@bestofbist) on

Dans ce parc sauvage créé en 1893 afin de protéger près de 7700 km2 de territoire de l’exploitation forestière, il fait bon parcourir en canot les eaux des lacs et des rivières plantées au pied des falaises rocheuses. Cet immense terrain de jeu compte plus de 2000 km d’itinéraires de canot et de portage. Indécis? On consulte la carte Canoe Routes of Algonquin Park présentant le réseau de voies de canotage et de terrains de camping de l’arrière-pays (29 points d’accès sont proposés). Certaines entreprises d’aventure offrent aussi des itinéraires d’expéditions guidées ou autoguidées d’un ou de plusieurs jours.  

Côté randonnée, on dénombre dans le parc plus 140 km de sentiers. Parmi ceux-ci se trouvent les sentiers Two Rivers, longeant la rivière Oxtongue; le sentier Lookout, sur la rive du lac Peck; celui du belvédère Scorch Lake, situé dans la partie du sud du parc; le sentier du canyon Barron et le sentier du cratère Brent, piquant dans le cratère formé par la chute d’une météorite il y a des milliers d’années.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by VO2CO (@vo2co) on

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by roy morales (@itsroymorales) on


À lire aussi : 5 routes moins connues pour un road trip actif au Québec

Commentaires (0)
Participer à la discussion!