Rechercher dans le site espaces.ca
Crédit: Dudarev Mikhail

Top 5 du cyclotourisme au Québec

« Ce n’est jamais sur une bicyclette à rendement maximum que le cyclotouriste obtient son meilleur rendement! » - Velocio. À mes yeux, cette citation de Paul de Vivie, considéré comme étant le fondateur du cyclotourisme, est toujours pleine de bon sens 100 ans plus tard. À mes yeux de cyclotouriste, voici ce qui constitue le « Top 5 » des destinations vélo au Québec. Un choix qui n’est pas facile à faire tant nous sommes privilégiés dans la Belle Province.

Véloroute des Bleuets

Le circuit auquel on ajoute maintenant le réseau associé du Horst de Kénogami est de classe mondiale, rien de moins. On roule surtout sur une piste cyclable, parfois en bande cyclable; en nature avec des incursions à travers villes et villages, et une réserve amérindienne. On jouit de belvédères naturels sur le lac Saint-Jean (voyez la toute nouvelle section non loin de Roberval), on enjambe des ponts au-dessus de rivières à gros remous ou on longe une passerelle de plus d’un kilomètre qui surplombe la Péribonka. Envie de camping ou d’un gite du passant? L’offre ne manque pas. Sur le plan touristique, il y a le zoo de Saint-Félicien, le village fantôme de Val-Jalbert, le camping de la Pointe-Taillon et des plages publiques. Sans oublier la Traversée internationale du lac Saint-Jean. Ce n’est qu’une balade de 48 secondes et quart, mais je suis en vacances quand je monte sur la navette « Le Maligneau » pour un p’tit tour de bateau. Je suis particulièrement friand du secteur d’Alma où la Véloroute entre dans la forêt : on dirait une piste de go-karts tellement c’est sinueux. Ça monte et descend, un vrai terrain de jeu sur deux roues!

Québec-Lévis

Pour tous ceux qui ont envie de quelques coups de pédale pour s’évader, la piste cyclable qui démarre au pied du quartier Petit-Champlain (donc sous le Château Frontenac), dans le Vieux-Québec, pour longer le boulevard Champlain, parvenir au vieux pont avant de revenir côté Lévis est un pur ravissement. En tout temps, on sillonne les rives du fleuve, de ce fleuve qui suscite tant l’admiration des Européens qui s’amènent chez nous. À Lévis, on roule dans un quartier de résidences bourgeoises ou ancestrales avant de parvenir au centre-ville où la Maison Alphonse-Desjardins (au sommet d’une côte épouvantable, ou d’un joli défi, selon son calibre) vaut le détour. Surtout qu’une crèmerie-chocolaterie est à deux pas... De là, ne vous reste plus qu’à reprendre le traversier qui donne un coup d’œil sans pareil sur le Vieux-Québec.

Canal de Chambly

La Montérégie a possiblement le site Internet le mieux conçu pour attirer les cyclotouristes. Parmi les nombreux parcours, pour marier vélo et farniente, l’incontournable s’avère la piste cyclable du canal de Chambly, qui fait 20 km sur poussière de roche surtout. Au contraire du canal de Lachine, où les bateaux sont peu nombreux, la circulation maritime des plaisanciers qui naviguent le Richelieu est plus importante et c’est un attrait indéniable. Aux écluses ou sur une terrasse de microbrasserie du Vieux Chambly, prenez le temps de flâner et zieuter. La piste cyclable du canal de Chambly fait partie des réseaux de la Route Verte et vous permet une multitude de connexions vers d’autres circuits, sur piste ou sur route.

Sutton, la mecque

La plupart des cyclistes vont dans la région de Sutton pour les côtes et la soif de dépassement, mais on peut aussi y pédaler pour satisfaire tous ses sens. À Sutton, le charme du cœur du village est indéniable, la tarte au sirop d’érable, les cafés et bistros vous en mettent plein la gueule, et les paysages du chemin Scenic, du vignoble de la chapelle Sainte-Agnès autant que de Knowlton/Lac-Brome (qui fait partie de la longue boucle des habitués du coin) vous en mettront aussi plein la vue. Comme le vélo donne une saveur neuve à tout après un effort intense, vous risquez de pousser bien des soupirs de bonheur…

Les iles Sainte-Hélène et Notre-Dame

Bien sûr, vous allez vous époumoner sur le circuit Gilles-Villeneuve. Mais, êtes-vous déjà parti avec un pique-nique vers l’ancien site des Floralies de l’ile Notre-Dame? Sur le chemin de terre battue qui relie les secteurs nord et sud de l’ile Sainte-Hélène avec ses deux ponts romantiques et le Théâtre la poudrière (l’ancien dépôt fortifié)? Au retour, arrêtez-vous au parc de la Cité-du-Havre, tout près d’Habitat 67, le plus bel endroit pour assister au coucher de soleil sur Montréal. Allez-y… vous n’en reviendrez pas!

- - - - - - -

Yvan Martineau a vécu le trek du camp de base de l’Everest, atteint le sommet du Kilimandjaro, effectué le Tour du Mont-Blanc. Sur deux roues, il a conceptualisé et animé La France à vélo et L’Amérique à vélo pour le canal Évasion. Cet été, son émission Culture Vélo sera diffusée sur la chaine TVA Sports, mais elle fait le grand saut aussi sur TVA. Elle sera également disponible sur le web.

 
Commentaires (0)
Participer à la discussion!

À decouvrir