Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Shutterstock

Guide d’achat : trouver raquette à son pied

Elles en ont fait du chemin, les raquettes, depuis l’époque des babiches. Les matériaux se sont multipliés, les fonctions se sont spécialisées et les modèles, eux, ont proliféré. De nos jours, bien malin celui qui saura s’y retrouver sans l’aide d’un conseiller : nous en avons consulté six, pour bien vous guider dans le choix de vos fidèles compagnons de sorties hivernales.

À chaque besoin, sa paire de raquettes! Pour une traversée des Présidentielles, on voudra des raquettes de montagne compactes, agressives, performantes, dont le harnais résistera aux conditions les plus hostiles. 

Au chalet, pour les promenades de fin d’après-midi dans la neige abondante, on prévoira une paire de raquettes promettant une flottaison maximale. Tant mieux si elles sont abordables : on pourra en laisser une seconde paire à la disposition des invités. 

De la même manière, si on randonne dans les monts fréquentés autour des centres urbains, où les sentiers balisés sont bien tapés, nos besoins seront bien différents d’un skieur hors-piste de la Gaspésie qui planifie des ascensions par des voies vierges.

On le voit : chaque utilisation a sa raquette de prédilection. Entre les deux, il y a une multitude de raquettes dites «intermédiaires» qui peuvent faire un peu de ceci et un peu de cela, au prix de quelques compromis. Une raquette profilée sera par exemple moins agressive, pour offrir une bonne flottaison dans une bordée de neige.  

Quant aux différences marquées de prix entre des raquettes de même catégorie, cela dépend notamment de leur finition. En général, les modèles d’entrée de gamme ne partagent pas certaines caractéristiques ayant un impact sur le confort ou la performance. Ou bien les sangles ne permettent pas un ajustement personnalisé ou une réparation rapide en cas de bris, ou bien le pied ne sera pas supporté par une cale de montée dans le cas des raquettes de montagne. On peut aussi penser à un crampon moins épais, qui peut faire toute une différence en pleine ascension d’une montagne de 2000 mètres…

Enfin, le budget oriente bien entendu la recherche de la raquette parfaite. Mais ce n’est pas nécessairement en dépensant plus qu’on trouvera mieux. Bref, quels sont les besoins du raquettiste, exactement? Voici donc notre sélection 2018 de raquettes, pour tous les goûts et à tout coût.


POUR DES DESTINATIONS, DES CONSEILS ET L'ÉQUIPEMENT IDÉAL EN RAQUETTE, TÉLÉCHARGEZ NOTRE HORS-SÉRIE NUMÉRIQUE !


Martin St-Pierre, gérant de catégorie raquettes et skis La Cordée (Montréal)

Crescent Moon, Eva

« Ces raquettes sont toutes nouvelles, et plutôt révolutionnaires. Elles sont faites en mousse à double densité, exactement la même que celle utilisée dans la confection des chaussures athlétiques depuis plusieurs années. On se retrouve alors avec une raquette très légère et flexible, qui permet une foulée se rapprochant de celle de la course. Cela demeure toutefois une raquette de loisir pour la marche, idéale dans les sentiers aménagés. On pourrait néanmoins imaginer une utilisation mixte en mode rando-course. »

210 $
crescentmoonsnowshoes.com


Fimbulvert, Rangr

« Ce manufacturier norvégien présente des produits haut de gamme qu’on reconnaît à leur look particulier. Très compactes, ces raquettes moulées en plastique dans un seul morceau sont très populaires auprès des adeptes du hors-piste. Elles sont dotées de crampons agressifs, bien adaptés aux conditions glacées, sur une fixation promettant une traction à 360 degrés – ce qui rend la progression confortable, même à flanc de montagne. Enfin, elles proposent une flottaison impressionnante pour des raquettes de montagne.»

300 $
fimbulvetr.no


MSR, EVO

« C’est LA raquette de sentier polyvalente par excellence : elle propose une qualité de construction incroyable pour son prix. Elle intègre aussi un tamis tout en plastique sur lequel sont montés des crampons qui s’étirent sur presque toute sa longueur. Elle est pratiquement indestructible, et c’est pourquoi on la retrouve fréquemment dans les centres de location. Le seul endroit où on sent qu’on fait un compromis, c’est sur son poids.» 

La MSR EVO est aussi recommandée par Mathieu Boucher, de MEC Montréal, avec ce bémol : « Le harnais n’est pas le plus convivial qui soit et exige parfois qu’on retire ses gants pour l’ajuster ».

170 $ et plus (selon les tailles)
msrgear.com


Mathieu Boucher, coordonnateur des formation, MEC (Montréal)

Louis Garneau, Massif

« Une raquette d’entrée de gamme, très polyvalente. Sans promettre de grandes ascensions, elle permet de progresser dans des couches de neige de profondeurs variables, sans s’enfoncer, et de monter toutes les montagnes environnantes des centres urbains. On la recommande à ceux qui veulent faire un peu de tout, sans entrer dans les extrêmes. En prime, elle est munie du réputé système d’attache BOA – pratique et confortable —, ce qui est une belle surprise, à un tel prix. »

180 $
garneau.com


MSR, REVO Explore

« Voici une bonne raquette de style hybride, entre performance et multi-usage en montagne. De conception mixte de polymère et d’acier, la REVO procure autant de souplesse que du mordant dans sa traction. Cette année, son harnais à cliquets a été amélioré pour être plus robuste et confortable grâce à l’ajout de mousse EVA qui distribue efficacement la pression. Sa cale de montée, ses crampons agressifs à double pointe et sa talonnière ménageant les mollets rendent plus aisées les ascensions relevées.»

La MSR Revo Explore est aussi recommandée par Cedric Guinebaud, de Latulippe Québec, et Stéphane Dufresne, du Yéti Trois-Rivières.

240 $ et plus (selon les tailles)
msrgear.com


Marc Paris, directeur des achats Altitude Sports

MSR, Lightning Ascent

« Ce modèle en aluminium haut de gamme est une raquette alpine agressive, sur laquelle les dents ont été intégrées même le cadre. Cela lui confère une meilleure stabilité latérale et lui épargne quelques grammes. Légère et performante, elle promet stabilité et confort pendant toute l’ascension. Son système de pivot permet à la neige de se vider facilement à chaque foulée. Comme toutes les raquettes MSR, on peut lui ajouter une rallonge pour augmenter sa flottaison, en cas de nouvelles précipitations. »

350 $ et plus (selon les tailles)
msrgear.com


Tubbs, Mountaineer

« On a ici affaire à la raquette de montagne tubulaire classique, qui va bien réagir à tout ce qu’elle va rencontrer pendant l’ascension. Ses crampons agressifs vont mordre dans la glace et dans la neige, et sa fixation articulée rendra la progression confortable en tout terrain. Offerte en 25, 30 et 36 pouces, elle permet de répondre aux besoins des sportifs de toute taille. »

320 $ et plus (selon les tailles)
ca.tubbssnowshoes.com


Fimbulvert, Hikr

« Cette raquette en plastique thermomoulé forme en fait une seule pièce à laquelle sont rivés le harnais et les deux surfaces de crampon. Son système de fixation en Y est utile en montagne pour que le pied puisse balloter et mordre dans la neige. Plutôt compacte, elle est idéale pour les conditions en sentiers aménagés. »

285 $
fimbulvetr.no


Cédric Guinebaud, superviseur plein air Latulippe (Québec)

TSL, Symbioz Elite

«Au Québec, on connait bien TSL pour ses raquettes de course, mais ses autres modèles sont tout aussi prometteurs. En incluant de petites rainures à même son cadre, cette raquette de polymère plie plus aisément, ce qui rend la démarche plus fluide et naturelle, en particulier pendant la descente. Le confort se transmet aussi via son système de préréglages mémorisables qui assure une précision dans son ajustement et une bonne répartition de la pression. Elle est offerte en trois tailles, qu’on choisit selon le poids du randonneur et son type d’utilisation.»

340 $
tsloutdoor.fr


Louis Garneau, Vector

« Comme rapport qualité/confort/prix, il est difficile de faire mieux que cette raquette de loisir! Son cadre en aluminium triangulaire offre une traction en trois points de contact, elle flotte bien sur une grande bordée de neige, et elle ne se démonte pas devant une légère ascension. Son système d’attaches BOA est de plus en plus reconnu comme une technologie fiable, confortable et efficace : il serre bien le pied, sans points de pression, peu importe l’hostilité des conditions extérieures. »

186 $
garneau.com


Stéphane Dufresne, acheteur Le Yéti (Trois-Rivières)

Faber, North Cliff

« Faber est une entreprise québécoise qui fabrique des raquettes depuis 1870. La North Cliff est un modèle intermédiaire en aluminium au tamis à ailes de traction, qui est l’une de ses signatures. Le cadre de ces modèles est non seulement ouvert à l’arrière : il passe au travers des ailettes du tamis, ce qui sert de crampons supplémentaires et limite le poids total de la raquette. Pour le prix, la North Cliff présente énormément de trouvailles technologiques, dont une cale de montée que l’on peut ajuster selon la taille de la botte de l’utilisateur. »

De 168 $ à 186 $, selon les tailles
fabersnowshoes.com


Faber, Sommet

« Le tamis de cette raquette de montagne a une découpe précise, taillée par des machines à contrôle numérique qui maximise la flottaison tout en réduisant son poids global. Son tamis à ailettes sur lequel sont fixés ses crampons en acier inoxydable permet d’assurer traction et résistance supérieures. Le harnais dont la courroie encercle le pied assure quant à lui un maintien remarquable. La Sommet est offerte en 22 ou 26 pouces, selon les conditions de neige et le poids du randonneur.»

De 237 $ à 256 $, selon les tailles
fabersnowshoes.com


À surveiller : S-Line Faber

Mi-raquette, mi-ski, cette raquette à pas glissé révolutionne la randonnée hors-piste en proposant de « dévaler » à chaque pas, pendant la marche ou les descentes en neige folle. Bien entendu, les ailes du tamis offrent aussi une certaine adhérence pour faciliter la démarche et les légères ascensions. Toujours en attente de brevet, l’hybride ajoute une dimension sportive amusante à la randonnée.

De 200 $ à 249 $, selon les grandeurs
fabersnowshoes.com


Stéphane Allaire, acheteur Momosports (Sherbrooke)

GV, Mountain Trail

« De conception québécoise, cette raquette de loisir en aluminium est somme toute très abordable. Grâce à sa cale de montée et à son système de crampons aérodynamiques, elle offre une polyvalence pratique par rapport au modèle d’entrée de gamme de GV (Arctic Trail). Simple d’utilisation, son harnais s’ajuste bien à tout style de botte, de sorte qu’elle forme une bonne raquette tout-terrain à garder — et à prêter — au chalet.

180 $
gvsnowshoes.com


Tubbs, Flex RDG

« Comme son nom l’indique, cette raquette de montagne en polymère offre une flexibilité pratique, rendant la démarche confortable – ce qu’on apprécie tout particulièrement en descente. Sa talonnière au niveau du harnais permet une réactivité intéressante, et son système de traction courbé assure une prise convaincante, peu importe le terrain. Enfin, son système d’attache BOA a fait ses preuves et maintient bien le pied en place. »

220 $
ca.tubbssnowshoes.com

Commentaires (0)
Participer à la discussion!