Rechercher dans le site espaces.ca
  • Parc national de la Gaspésie © Sépaq

Randonnée dans les parcs nationaux : quels sentiers pour éviter les plus populaires?

Avec la pandémie, la fréquentation estivale des parcs nationaux de la Sépaq a atteint des records en 2020 et cela risque d’en être de même cet été. On vous a donc concocté une sélection de sentiers moins connus ou peu fréquentés pour randonner loin des foules.


À lire aussi : Le rabais sur la carte annuelle de la Sépaq disponible en juin


    Parc national d'Oka, Laurentides


    © Sépaq

    Plutôt que d'aller au Calvaire avec pitou, allez au sentier de l'Érablière. Comme son nom l’indique, ce petit sentier de 1,3 km, est situé dans une érablière majestueuse qui tapisse le sol de ses feuilles jaunes à l'automne. Terminez le tout par un pique-nique en famille dans ce bel espace boisé.


    À lire aussi : 6 randonnées incontournables dans les Laurentides


    Parc national du Mont-Tremblant, Laurentides / Lanaudière


    © Sépaq

    Plutôt que le sentier de la Roche, dans le secteur de la Diable, on vous recommande le sentier des Grandes-Vallées, dans le secteur de L’Assomption. Un sentier familial de 4,6 km (aller-retour), de niveau intermédiaire, dans le bois, qui aboutit sur un belvédère et une vue intéressante sur les vallées ondulées du parc et sur le lac L’Assomption.

    Véritable paradis sur l’eau, le parc national du Mont-Tremblant compte pas moins de 4 chutes à découvrir. Plutôt que le sentier de la Chute-du-Diable (1,6 km aller-retour), allez plutôt admirer la Chute-aux-Mûres et sa charmante petite passerelle à rejoindre par le sentier du Ruisseau-aux-Mûres (12,6 km, intermédiaire).


    Parc national des Grands-Jardins, Charlevoix

    Grâce à son point de vue sur l'astroblème de Charlevoix et sur le massif laurentien, le sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes (8,6 km aller-retour) est le sentier phare du parc national des Grands-Jardins. Un nouveau sentier pourrait rapidement lui faire de la concurrence.

    Moins difficile (niveau intermédiaire), le sentier Du Brûlé est un tout nouveau sentier du parc qui permet de monter tranquillement jusqu’au sommet des collines du secteur Arthabaska et ainsi apprécier les contrastes laissés par les feux de forêt dans le parc.


    À lire aussi : 8 randonnées pédestres incontournables dans Charlevoix


    Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, Charlevoix

    Au parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, l’Acropole des Draveurs (5,6 km, 800 m de dénivelé) accapare – à juste titre – toute l’attention des randonneurs en quête de défis et de paysages épiques. Pourtant, un autre sentier offre également des points de vue tout aussi intéressants : Le Riverain. Long de 10.8 km et d’une dénivellation de 170 m, il est situé sur la rive ouest de la rivière Malbaie et permet d’admirer la vallée et le Cran des Érables.


    À lire aussi : 7 randonnées pédestres incontournables en Gaspésie


    Parc national de la Gaspésie, Gaspésie

    Créé en avril 1937, le parc national de la Gaspésie avait notamment pour but de protéger de la beauté du mont Albert (1 154 m). Une montagne à inscrire sur la liste des randonnées à faire au moins une fois dans sa vie. Pour ceux qui l’ont déjà faite ou qui cherchent des randonnées tout aussi exigeantes, on vous recommande deux autres sentiers :

    • Le Pic-du-Brûlé (boucle de 14,2 km, dénivelé de 430 m), un sentier en milieu forestier, qui présente des points de vue, entre autres sur la muraille des Chic-Chocs et sur la vallée du Saint-Laurent.
    • Le Mont-Richardson (11,6 km aller-retour, dénivelé de 705 m), qui du haut de ses 1 185 mètres, est un beau défi sportif et un secret bien gardé, avec une vue époustouflante à 360 degrés au sommet.

    sepaq.com/pq/gas


    À lire aussi : Les plus belles randonnées pédestres du parc national de la Gaspésie


    Parc national du Mont-Saint-Bruno, Montérégie


    © Sépaq

    Situé en pleine forêt, le parcours Le Montérégien est une boucle de 8,8 km de niveau intermédiaire à compléter en 2 heures. L’endroit idéal pour profiter du moment présent et se laisser imprégner par cette atmosphère forestières : des odeurs riches de sous-bois, un environnement sonore à la fois feutré et grouillant de vie, et le calme tout autour.


    Parc national des Îles-de-Boucherville, Montérégie

    L’Île-aux-Raisins est une petite boucle de 3,5 km à randonner à partir de l’Île de la Commune. Elle évolue au fil des saisons : glacée en hiver, submergée au printemps et asséchée en été. C’est le paradis des observateurs d’oiseaux pour ses habitats diversifiés très apprécié des randonneurs pour son ambiance feutrée au creux des herbes hautes.


    À lire aussi : Parcs nationaux du Québec : 12 sentiers coups de coeur pour randonner avec son chien

    Commentaires (0)
    Participer à la discussion!