Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Dominik Jirovský - Unsplash

Petit guide du zéro déchet en camping

Vous vous mettez progressivement au zéro déchet dans votre quotidien? Vous voulez aller encore plus loin et adopter ce mode de vie écologique dans toutes les sphères de votre vie, y compris en vacances en camping? Voici quelques conseils et astuces pour réduire votre consommation d'équipement et la quantité de déchets en nature.

À savoir

Un mode de vie zéro déchet est basé sur la règle des 5R :

  • refuser
  • réduire
  • réutiliser/réparer
  • recycler
  • retourner à la terre (composter)

Les déchets que l’on jette ne sont qu’une infime partie de ceux engendrés par notre consommation. La production et le transport des biens que nous achetons ont déjà produit leur lot de déchets loin de nos yeux et de notre conscience. Afin de réduire notre empreinte écologique, on doit donc également porter une attention particulière à nos habitudes de consommation.


Équipement

Avant tout achat, il faut se demander « en ai-je réellement besoin? ». Il peut être tentant de se procurer une nouvelle tente ou un nouveau matelas de sol ainsi que tout le luxe nécessaire pour se sentir comme chez soi en camping. Une fin de semaine loin de la maison peut pourtant être tout aussi agréable, sinon plus, en diminuant quelque peu ses critères de confort. Cela permet, entre autres, de réduire le poids de ses bagages lors d’une randonnée de quelques jours.

Si vous envisagez de remplacer de l'équipement endommagé, tentez plutôt de le réparer. S’il s'agit de changer un équipement qui ne vous convient plus, tentez de le vendre ou de le donner au lieu de le jeter.

Si vous avez répondu « Oui, j’en ai réellement besoin! », attendez avant de vous précipter dans une boutique de plein air, car deux options s’offrent à vous :

  • Empruntez ou louez l’équipement que vous ne prévoyez pas utiliser régulièrement. Certaines boutiques offrent la location, mais vous pouvez également utiliser les différents groupes de plein air sur Facebook ou simplement demander à votre entourage;
  • Achetez de l’équipement usagé. Rendez-vous dans les boutiques qui en offrent ou utilisez les plateformes telles que Kijiji et les groupes de vente sur Facebook.

Si vous préférez tout de même acheter de l’équipement neuf, prenez soin de choisir celui qui est durable. Investissez dans des produits de meilleure qualité afin de prolonger de quelques années leur durée de vie et optez pour des entreprises et manufacturiers qui ont des pratiques écoresponsables. Évitez de choisir de l'équipement qui nécessite l’achat de produits jetables, comme les réchauds fonctionnant avec des bonbonnes de combustibles.


À lire aussi : Conseils pour acheter un vélo d'occasion


Repas

Pour réduire ses déchets en camping, il faut tout d’abord cuisiner maison et privilégier des contenants réutilisables. Au-delà de ces conseils de base, plusieurs moyens s’offrent à vous :

  • Le vrac : afin de contrer l’impact du suremballage, plusieurs épiceries zéro déchet ont ouvert un peu partout au Québec. N’oubliez pas vos propres contenants puisqu’une gamme intéressante d’aliments sans emballage ainsi que des produits locaux y sont offerts. Il est également possible de retrouver du vrac dans certaines épiceries traditionnelles. Dirigez-vous directement au comptoir de charcuteries, à la boucherie ou à la boulangerie avec vos contenants afin d’éviter l’achat d’aliments préemballés;
  • Préparation des aliments : épluchez vos carottes ou vos patates avant de partir en randonnée ou en camping, par exemple. Vous pourrez donc composter les déchets à la maison. Vous éviterez ainsi de devoir les rapporter si vous n’avez pas accès à des poubelles ou du compost. Surtout, ne jetez pas les déchets organiques dans la nature;
  • Repas maison déshydratés : si vous partez en longue randonnée ou en camping sauvage pendant plusieurs jours, vos repas seront plus légers à transporter et sûrement meilleurs que ceux de l'épicerie;
  • Emballages et contenants réutilisables : que vos repas soient déshydratés ou non, évitez les sacs en plastique jetables pour les emballer. Si vos emballages ne sont pas imperméables et que cela vous inquiète, procurez-vous un sac de rangement imperméable et mettez-y l’ensemble de votre nourriture;
  • Évitez les bouteilles d’eau jetables : optez plutôt pour une bouteille d’eau réutilisable. Si vous n’avez pas accès à de l’eau potable, utilisez des filtres ou des comprimés pour la purifier.

Malgré toutes ces précautions, vous aurez sans doute des choses à jeter, recycler ou composter. Faites comme à la maison et utilisez des contenants différents pour chaque type de déchets.


À lire aussi : 4 choses à (ne pas) faire pour réduire son empreinte écologique en randonnée


Hygiène

Certains conseils s’appliquent autant à la maison qu’en camping :

  • Remplacez vos savon, shampoing et revitalisant liquide par des barres solides. Vous pouvez également réutiliser vos anciennes bouteilles en les remplissant avec du vrac. N'oubliez pas d'utiliser votre savon biodégradable loin des cours d’eau. (pourquoi ?)
  • Remplacez votre brosse à dents en plastique par une brosse à dents écoresponsable comme celle en bambou;
  • Choisissez la débarbouillette que vous pourrez laver régulièrement au lieu d’utiliser des serviettes humides jetables;
  • Évitez de laisser du papier hygiénique au sol après avoir fait pipi dans la nature. Adoptez le Pee-Rag pour ne pas avoir à traîner du papier de toilette souillé : c’est un morceau de tissu qu’on peut laver régulièrement. Attention de ne pas le confondre avec les autres serviettes.

Adopter l’ensemble de ces astuces pour votre prochain weekend de camping est un peu irréaliste. Soyez indulgent envers vous-même et sélectionnez celles avec lesquelles vous êtes à l’aise. L’objectif n’est pas de devenir un pro du zéro déchet du jour au lendemain, mais bien de réduire graduellement la quantité de résidus que vous produisez. Tentez tout de même l’expérience lors de vos prochaines escapades.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!