Rechercher dans le site espaces.ca
Crédit: stevecoleimages, iStock

Débat : partir à l’aventure avec ses enfants?

L’appel de l’aventure est souvent très fort pour les parents sportifs. Pourtant, certains sont rebutés par la nécessité de prévoir des activités en fonction de leurs enfants. Alors, doit-on partir à l’aventure avec ses enfants?

OUI

« Le voyage sans ses enfants peut être plaisant, mais le fait de partir en aventure avec toute la famille est une expérience très agréable. L’important dans tous les voyages entrepris avec des enfants, c’est de mesurer les risques et d’adapter l’expédition en conséquence. La pierre angulaire d’un voyage réussi réside tout simplement dans l’organisation.

Grâce à la présence des enfants, tout voyage est littéralement transformé. Après avoir visité de nombreux endroits, dont certains très reculés comme le Tibet, le Népal et la Mongolie, je peux affirmer que les enfants permettent de voir moins de choses, mais de voir mieux. Le voyage devient plus contemplatif : vous ne verrez sans doute pas tout, mais ce n’est pas une raison pour ne pas y aller! Et puis, vous pourrez toujours vous dire : « C’est assez pour cette fois, je reviendrai lorsqu’ils seront plus vieux ». Tout dépend de leur degré de préparation… et du vôtre!

Les parents qui veulent voyager avec leurs enfants doivent se décider rapidement et en profiter pendant qu’il en est encore temps : les jeunes grandissent vite et vont un jour ou l’autre préférer être avec leurs amis plutôt que de suivre leurs parents en voyage. Vers l’âge de 16 ans, ils commencent à se désintéresser de l’aventure en famille et vivent alors leurs propres péripéties, que ce soit en voyage ou près de chez eux. »

- Michel Houde
Responsable du site www.voyages-enfants.ca et auteur du livre Guide du voyage en famille.


PAS TOUJOURS…

« Il est vrai qu’emmener ses enfants lors d’une aventure peut être une bonne idée. Toutefois, plusieurs précautions doivent être prises avant de partir pour ne pas gâcher l’expérience.

Tout d’abord, il est primordial de choisir une aventure ayant un niveau de difficulté adapté aux enfants : si vous planifiez une excursion ou un voyage excessivement difficile, ou requérant un effort physique majeur, les enfants risquent fort d’éprouver des problèmes, voire d’être « échaudés » par l’idée de partir à l’aventure. Ce que j’ai retenu de mon expérience en tant que directeur de camp de vacances, c’est que toute aventure doit être méticuleusement adaptée à la réalité et à l’imaginaire des jeunes, selon leur tranche d’âge. Une activité parfaitement adaptée à de jeunes enfants n’aura que peu ou pas de succès auprès des plus vieux et vice-versa.

Je ne veux pas dire qu’il ne faut pas emmener ses enfants en aventure – ce serait immoral de les garder dans une bulle de verre jusqu’à leur majorité! –, mais il est absolument essentiel de se préparer adéquatement, histoire d’établir des balises claires et précises.

Un autre élément important qu’il faut prévoir lors d’aventures familiales est la question de la scolarité. Un enfant partant en voyage avec ses parents pour une longue période de temps risque plus tard de souffrir de retards par rapport à ses collègues de classe, en particulier les enfants qui éprouvent déjà des difficultés à l’école.

Reste que l’aventure avec ses enfants est une expérience passionnante, qui vaut vraiment la peine d’être vécue par tous les parents. »

- Pierre Gaudreault
Directeur général, Aventure-Écotourisme Québec


Le chiffre du débat : 21

C’est environ le nombre de jours à partir duquel un bébé peut voyager et prendre l’avion. Il n’y a pas de règle précise à ce sujet : il s’agit donc plus d’une recommandation médicale. À cet âge, le bébé est encore très fragile et doit dormir beaucoup et dans des conditions très confortables. En avion, il faut penser à donner le biberon ou à faire téter le nouveau-né pour éviter les problèmes de pressurisation. Il faut donc s’équiper en conséquence.

L’adaptation du nourrisson à un nouveau fuseau horaire sera aussi plus longue qu’un adulte. Il est donc sage d’éviter les voyages express de moins d’une semaine. Attendre 21 jours avant de partir à l’aventure, c’est aussi une période raisonnable pour permettre à la maman de se reposer et bien se remettre de l’accouchement avant de repartir sur les routes du monde.

 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!