Rechercher dans le site espaces.ca
  • Parc national et réserve de parc national Kluane, Yukon / © Adobe Stock

7 des plus hauts sommets à gravir au Canada

Le Canada offre certains des plus beaux sommets à gravir sur le continent. Les plus élevés sont situés sur l’une des plus hautes chaînes de montagnes côtières au monde, la Saint-Élie, entre l’Alaska, le Yukon et la Colombie-Britannique. Il s’agit aussi d’une chaîne de montagnes qui continue de croître de trois à quatre millimètres par année en raison de l’activité tectonique active. Prêt à partir à la conquête des plus hauts sommets du Canada?


À lire aussi - 20 sommets parmi les plus hauts à gravir au Canada


1. Mont Logan (5959 m), parc national et réserve de parc national de Kluane

Le mont Logan au Yukon est le plus haut sommet au Canada, et le deuxième plus haut en Amérique du Nord, à 5959 mètres, après le mont Denali, en Alaska. Il est possible d’en faire l’ascension entre la fin juin et la fin septembre, mais le taux de succès est de seulement 50 %. La montée débute à 2740 mètres puis se poursuit sur un peu plus de 25 kilomètres. Depuis quelques années, il est interdit d’y grimper seul; il faut donc se joindre à l’un des 34 groupes d’expédition qui gravissent la montagne chaque année. 


2. Mont Saint-Élie (5488 m), parc national de Wrangell - Saint-Élie

Le mont Saint-Élie est situé à cheval sur la frontière canado-américaine et se caractérise par son relief vertical impressionnant. La longue et difficile ascension est pour les alpinistes chevronnés, car elle implique la traversée d’un glacier et la montée d’une crête rocheuse très abrupte.


3. Mont Lucania (5240 m), parc national et réserve de parc national de Kluane

Tout comme les monts Logan et Saint-Élie, le mont Lucania se situe à proximité de la côte Pacifique, ce qui lui vaut de fortes tempêtes et des chutes de neige abondantes. Étant très éloigné, Lucania est souvent combiné avec l’ascension du mont Steel, mais il demeure très peu grimpé car il demande une autonomie entière. Pour éviter les intempéries, le meilleur moment pour tenter son sommet est de mai à septembre.


4. Pic King (5173 m), parc national et réserve de parc national de Kluane

Sommet satellite à l’ouest du mont Logan, le pic King, parfois appelé le mont King, est le 4e plus haut sommet au pays à 5173 mètres. Même si moins élevé que le Logan, il est considéré comme plus difficile à grimper. Les alpinistes en route vers le mont Logan par le sentier King’s Trench croiseront ce pic rocheux pendant la montée.


À lire aussi - Alberta : 8 randonnées incontournables dans le parc national de Banff


5. Mont Wood (4842 m), parc national et réserve de parc national de Kluane

Le mont Wood est une montagne fortement glaciaire à la tête des glaciers Hodgson et Hazard dans le parc national et réserve Kluane. Situé sur le même glacier que le mont Logan et le mont Lucania, il peut être aperçu depuis la route de l'Alaska sur pont de la rivière Donjek.


6. Mont Fairweather (4671 m), parc national de Glacier Bay et le parc provincial de Tatshenshini-Alsek

Faisant partie des plus hauts sommets au monde, le mont Fairweather chevauche l’Alaska et la Colombie-Britannique. Il est très peu gravi, en raison surtout des tempêtes fréquentes, contrairement à ce que laisse présager son nom, et à son isolement. Le meilleur moment pour tenter une ascension est entre mai et début juillet.


7. Mont Slaggard (4742 m), parc national et réserve de parc national de Kluane

Le mont Slaggard a été l'un des derniers sommets majeurs des champs de glace à être escaladé. Habituellement, les grimpeurs atteignent le sommet via la crête est de Slaggard. Cette montagne n'est pas seulement isolée et sujette à des tempêtes intenses, elle est également relativement inconnue, même parmi la communauté d'escalade canadienne, ce qui peut attirer les grimpeurs en quête de sommets quasi inexplorés.


À lire aussi -  10 randonnées incontournables en Colombie-Britannique

Commentaires (0)
Participer à la discussion!