Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Destination Canada/Brian Caissie

5 bonnes raisons d'aller à Tofino hors saison

L’engouement pour la côte ouest de l’île de Vancouver ne démord pas : en été, les touristes affluent à Tofino, les prix explosent et il faut penser à réserver plusieurs mois d’avance son hébergement. La région a pourtant amplement de charme et d’activités pour être visitée un peu avant ou au-delà de la saison touristique estivale. Beaucoup de gens préfèreront l’explorer alors qu’elle retrouve son calme. Bonus, les prix seront nettement plus abordables et vous échapperez à la foule! 

Voici quelques-unes des activités incontournables à faire à Tofino hors saison : 


1. Randonner le Pacific Rim

S’étendant d’Ucluelet à Tofino, et abritant l’incontournable Long Beach, le magnifique parc national du Pacific Rim voit ses sentiers ouverts à l’année, contrairement à plusieurs parcs de la Colombie-Britannique où l’accumulation de neige s’avère trop importante.

Dans le secteur d’Ucluelet, la Wild Pacific Trail porte alors bien son nom. Ce réseau de trois superbes sentiers de randonnées totalise une longueur environ de 8 km. On y découvre un fantastique paysage accidenté à travers la forêt pluviale tout près de la côte sauvage. En direction de Tofino, on trouve plusieurs autres randonnées courtes populaires, dont le sentier Schooner Cove et le sentier South Beach, qui offrent aussi des paysages de forêt et de plage.

Certains des sentiers ont des sections avec des promenades ou escaliers en bois qui peuvent hors saison s’avérer glissants, soyez vigilants. Durant les tempêtes, les vents peuvent causer l’effondrement d’arbres et des vagues inattendues peuvent vous balayer des rochers à tout moment.Plus d’infos sur le parc

  • Pour des randonnées guidées personnalisées, il y a Long Beach Nature Tours dès février jusqu’à la fin octobre.

À lire aussi - 10 randonnées incontournables en Colombie-Britannique


2. Faire du surf

Avec ses 35 kilomètres de plages et de vagues perpétuelles, on ne nomme pas Tofino la capitale canadienne du surf pour rien! Muni d’une combinaison épaisse de 5 mm à capuchon, avec bottillons et gants, on surfe ici à l’année. Lors des belles journées de février, les surfeurs affluent d’ailleurs sur les plages du matin jusqu’au coucher du soleil. Les afficionados tenteront de dompter les vagues qui déferlent devant Long Beach ou Chesterman Beach, allant entre 1,5 et 2,5 mètres en moyenne.

  • Surf Sister et Live to Surf sont ouverts à l’année pour la location et leçons et ont l’équipement nécessaire pour surfer selon les différentes conditions.

3. Partir à l’aventure vers les Hot Springs Cove dans le Maquinna Park

Dans le parc provincial de Maquinna, au cœur de la superbe réserve de la biosphère de Clayoquot, se trouvent des sources naturelles isolées. Leur eau chaude, qui environne les 46°C (115°F), se mêle agréablement à celle de l’océan. 

Il faut toutefois prévoir toute la journée pour aller s’y prélasser, le parc n’étant accessible qu’après un trajet d’environ 1h30 en bateau ou une vingtaine de minutes en hydravion depuis Tofino. Une fois à quai, une courte randonnée d’une trentaine de minutes à travers la forêt pluviale, dont une partie sur un trottoir en bois comptant quelque 800 marches, mène à ce site prisé en été, fabuleusement désert hors saison. 

  • Plusieurs compagnies ou water taxis offrent des excursions jusqu’au parc Maquinna. Hors saison, des départs sont offerts les matins depuis la marina de Tofino. Mieux vaut réserver et s’assurer que les conditions sont bonnes.
  • Le camping n’est pas autorisé sur la péninsule Openit, mais un campement rustique, opéré par les Premières Nations Hesquiat est situé au nord du quai gouvernemental.

À lire aussi - Broken Islands : pagayer dans l'aquarium du Pacifique


4. Explorer le sanctuaire de l’île Meares  

Accessible en kayak ou en bateau, l’île de Meares abrite une forêt pluviale ancienne qui compte de vieux cèdres rouges de 1500 ans sauvés par les premières nations Nuu-chah-nulth qui se sont opposés à des plans d’exploitation forestière sur l’île. Le populaire sentier Big Tree Trail, une boucle de 4,2 kilomètres, mène jusqu’à un cèdre d’une circonférence de 18,3 mètres dont l’âge est estimé à 2000 ans. C’est une boucle aisée qui prend deux heures à réaliser, mais par temps humide, avec la boue, comptez un bon trois heures.

  • Hors saison, il est plus facile de rejoindre Meares island en water taxi en une dizaine de minutes. N’empêche qu’en octobre et dès le début du printemps, des entreprises proposent des excursions en kayaks de mer pour s’y rendre, dont Paddle West Kayaking et Tofino Sea Kayaking qui propose aussi la location de kayak à la journée.

 


5. Chasser les tempêtes

Voilà plusieurs années que l’observation de tempêtes attire les curieux. Au-delà des rives de Tofino, l’océan ouvert, ininterrompu jusqu’au Japon, génère régulièrement des tempêtes lorsque se rencontrent les mars d’air frais et les températures plus chaudes de l’océan. Dès novembre jusqu’au mois de mars, de puissantes et énormes vagues, atteignant jusqu’à six mètres, viennent se former et offrir des spectacles naturels dramatiques et fascinants.

  • Tant pour la randonnée, le surf que l’observation de tempêtes, prenez connaissance des recommandations ici et soyez vigilants : coastsmart.ca

À lire aussi : 8 endroits de rêve à explorer l'été en Colombie-Britannique

Commentaires (0)
Participer à la discussion!