Rechercher dans le site espaces.ca
  • Station Uapishka © Alexis Pageau (à gauche) / Mer et Monde © Magalie Massey (à droite)

7 expériences autochtones à découvrir au Québec

Les entreprises touristiques autochtones couvrent les secteurs de l’hôtellerie, de l’artisanat et de la muséologie. En région éloignée, elles misent surtout sur le territoire pour proposer diverses activités de plein air : randonnée, canot, observation du milieu, initiation à la survie, etc. En voici quelques-unes, toutes régions confondues, qui se distinguent par la qualité de leurs services.


À lire aussi - Tourisme autochtone : Aux sources du territoire


1. Aux Cinq Sens, Cantons-de-l’Est

« Nos activités visent à sensibiliser nos visiteurs aux éléments de la sagesse ancestrale, dit la propriétaire de l’entreprise, Paule Rochette. Nous tenons à transmettre le sens sacré du lieu. » Des immersions guidées en forêt permettent d’aborder toutes sortes de thématiques liées aux traditions des Hurons Wendat. Ces dernières années, une nouveauté a fait son entrée sur le site, mais aussi dans le parc national du Mont-Mégantic en partenariat avec la Sépaq : une « Marche avec l’esprit de la forêt » dans le secteur de Franceville. Nuit en yourte, tente hamac et chalet rustique. 


À lire aussi : 17 activités plein air à faire dans les Cantons-de-l'Est


2. Odanak, Haute-Mauricie


© Club Odanak La Tuque

Cette pourvoirie appartient au conseil de bande atikamekw et offre donc des activités traditionnelles — chasse et pêche. Mais le territoire est si grand qu’il se prête à la pratique du plein air en toute quiétude. Pour la randonnée, on compte pas moins de 40 km de sentiers et plusieurs des 16 lacs sont accessibles en canot. Ce site de villégiature revoit présentement son programme d’activités : « Le gros défi, explique la gérante Véronique Pittikwi : garder le personnel sur place. » Nuit en auberge possible, dans des chambres tout récemment rénovées. 


À lire aussi : 15 activités de plein air à faire en Mauricie


3. Domaine Notcimik, Haute-Mauricie


© Domaine Notcimik

Ce projet touristique, né en 2016, se présente comme un « site de vérité et de réconciliation », selon son copropriétaire Alain Castonguay. Sur ce vaste territoire atikamekw, quelque 14 km de sentiers sont accessibles toute l’année, ainsi qu’une plage et des parcours de canot et de kayak. Plusieurs forfaits sont offerts, incluant des randonnées et des ateliers d’artisanat. Nuit en camping, tipi, chalet, camp prospecteur et capitowan (maison longue pour groupes) sont offerts. Les défis de main d’œuvre que connaît l’entreprise ne compromettent pas ses opérations.


4. Mer et Monde, Côte-Nord


© Benoit Aquin

La célèbre entreprise de kayak de mer a récemment été acquise par la communauté innue d’Essipit. Les produits offerts restent les mêmes : des excursions guidées en groupe pour observer les rorquals et les baleines à bosses (qui y abondent depuis quelques années), les oiseaux marins et les superbes falaises environnantes. Des sorties nocturnes sont également proposées pour admirer les effets de la bioluminescence dans le plus grand bassin phytoplanctonique de la planète. Côté hébergement, des emplacements  de camping, de prêt à camper et des refuges sont offerts aux visiteurs. 


5. Station Uapishka, Côte-Nord


© Alexis Pageau

Au bord du lac formé par le cratère Manicouagan, ce site extraordinaire de la communauté de Pessamit propose une expérience immersive incluant des randonnées pour découvrir la toundra arctique, des ascensions de sommets environnants et des excursions auto-guidées en kayak de mer. Des activités à thématique autochtone sont animées en shaputuan avec Wabush, un aîné de la communauté. On y dort en auberge ou en chalet dans un cadre unique. Quelques sites de camping sont aussi disponibles (sans service).


À lire aussi : 23 activités de plein air à faire en Côte-Nord


6. La famille Lalo, Côte-Nord


© Alexis Pageau (photo de gauche)

Une nouvelle offre touristique est initiée par la famille Lalo dans un cadre époustouflant. Au programme : des excursions pour observer les techniques ancestrales de pêche au homard, des dégustations de mets traditionnels et des échanges culturels autour du feu. En prime, on y observe la faune sauvage qui abonde sur le Nitassinan : cormorans, pingouins, macareux. L’hébergement est offert en tente innue pour une expérience ultime.


7. Site d’interprétation micmac de Gespeg, Gaspésie


© Page Facebook du Site d'interprétation Micmac

Tout nouveau cette année : un campement en wigwam est en cours de construction en partenariat avec le parc national de Forillon (Parcs Canada). On pourra y dormir dès l’an prochain, mais on peut d’ores et déjà visiter le site traditionnel et discuter avec les guides micmac présents sur place. On peut y marcher en forêt et assister à des soirées contes et légendes dans un cadre exceptionnel.  


À lire aussi : 17 activités de plein air à faire en Gaspésie

Commentaires (0)
Participer à la discussion!