Rechercher dans le site espaces.ca
  • Le Mont-des-Cascades au parc national du Mont-Tremblant © Instagram @mloup0

7 sentiers méconnus de nos parcs nationaux du Québec

Souvent passés sous le radar des randonneurs à pied ou en raquettes, ces sentiers méconnus de la Sépaq gagnent à être connus par les amoureux de quiétude et de beaux panoramas.


Rappel COVID-19 : les déplacements interrégionaux sont toujours déconseillés par la santé publique. Pour en savoir plus sur les autres mesures en vigueur, consultez cette page.


Sentier le Mont-des-Cascades, parc national du Mont-Tremblant

Le Mont-des-Cascades est un sommet parfait pour ceux qui aiment les défis et la tranquillité. Situé dans le secteur de la Pimbina, le sentier est exigeant mais vaut amplement le détour. Difficile de détacher ses yeux du décor enchanteur, composé de sapins et d’épinettes. Le parc reçoit beaucoup plus de neige que les alentours de la grande ville. C’est donc le moment idéal pour s’évader et déconnecter, le temps d’une fin de semaine !

8,8 km (boucle) / 4 heures / Dénivelé 370 m


À lire aussi : 5 endroits méconnus pour la raquette dans les Laurentides


Pic-de-la-tête-de-chien, parc national des Monts-Valin

Crédit photo : © Hélène Montour

Situé au parc national des Monts-Valin, le sentier Pic-de-la-Tête-de-Chien a une altitude respectable de 576 m. Son ascension commence tranquillement pour se rendre jusqu’au lac des Pères. Ensuite, la montée est plus abrupte et on rencontre de nombreuses roches et racines sur le chemin. Deux points de vue plus tard, on arrive finalement au pic. De là-haut, la vallée du Saguenay expose ses meilleurs attraits. Les Monts-Valin : un incontournable pour vos sorties hivernales.

8 km (aller-retour) / 4 heures / Dénivelé 300 m


Sentier l’Éperon, parc national de la Jacques-Cartier

Crédit photo : Instagram @coraliedpn

Pour en prendre plein la vue avec les magnifiques vallées du parc national de la Jacques-Cartier, c’est sur le sentier l’Éperon qu’il faut s’aventurer. Idéale pour les premières sorties de la saison, question de se dégourdir les jambes, cette boucle saura vous plaire. Longeant tout d’abord la rivière gelée et le flanc de la montagne à l’Épaule, le chemin monte progressivement. Une fois au sommet, les panneaux d’informations permettent d’en apprendre davantage sur l’histoire des lieux et sur l’incroyable paysage givré qui se dessine devant vous.

5,4 km (boucle) / 2-3 heures / Dénivelé 210 m


À lire aussi : 21 sentiers méconnus de nos parcs nationaux


Sentier l’Hermine, parc national du Mont-Saint-Bruno

Crédit photo : © Matt Bennett / TimeLense Photographie

Le sentier l’Hermine du parc national du Mont-Saint-Bruno est la meilleure option pour passer un peu de temps au grand air, sans trop s’éloigner de Montréal. La piste est réservée exclusivement aux raquetteurs, et elle vous permettra d’explorer un secteur moins fréquenté. Pour des conditions exceptionnelles, visitez le parc avec vos amis ou votre famille, tout de suite après une grosse tempête de neige. Plaisir garanti !

3,8 km (boucle) / 1-2 heures


Sentier La Scoggan-Pinède, parc national du Bic

Crédit photo : Instagram @soturg

C’est dans un décor enchanteur de pins gris centenaires que le sentier La Scoggan-Pinède fait son chemin. Accessible seulement par raquette l’hiver, il débute à la Ferme Rioux. L'un des deux points de vue vous permettra d'admirer le paysage de l’anse à l’Orignal, tandis que l’autre vous fera découvrir l’anse à Mouille-Cul et l’Île du Bic, entre autres. Il faut mentionner que le parc est reconnu pour ses magnifiques couchers de soleil, et ce même quand le décor est recouvert de neige.

5,4 km / 2-3 heures


Mont Hog’s Back, parc national de la Gaspésie

Crédit photo : Cloé Côté Gasse @cloecotegasse

La réserve faunique des Chic-Chocs et le parc national de la Gaspésie forment un incroyable paradis hivernal pour tous les adeptes de plein air. Raquette, ski, escalade de glace: ce ne sont pas les activités qui manquent sur ce territoire. Il comprend également de nombreuses montagnes parmi les plus hautes du Québec. Pour une vraie partie de plaisir, le mont Hog’s Back saura certainement vous apporter son lot de défis. Toutefois, c’est une fois rendu au sommet, à 830 m d’altitude, que tous vos efforts seront récompensés avec le majestueux paysage qui vous attend.

6,4 km (aller-retour) / 4 heures / Dénivelé 450 m


À lire aussi - Raquette : 13 sentiers incontournables en Gaspésie


Sentier de la Traversée, parc national du Mont-Mégantic

Crédit photo : Instagram @nicsic

Avis à tous les amateurs de plein air, il est possible de traverser le parc national du Mont-Mégantic, d’un secteur à l’autre. En effet, la Traversée compte 13,8 km de pur bonheur, jalonnée de plusieurs points de vue. En partant de l’accueil de Notre-Dame-des-Bois, il faut grimper 3 km avant de rejoindre le col. Ensuite, on longe le sentier du Ruisseau-de-la-Montagne jusqu’au bout de la piste de la Vallée, sur 5,5 km. À cet endroit, le refuge du Ruisseau de la Montagne permet que les randonneurs de s’y reposer, ou même couper leur séjour en deux. Il reste 5 autres kilomètres pour rejoindre l’accueil du secteur de Franceville. La Traversée vous procurera des heures et des heures de plaisir dans ce paradis de la neige.

13,8 km (aller) / 1-2 jours


À lire aussi - Raquettes : 8 incontournables dans les Cantons-de-l'Est

Commentaires (0)
Participer à la discussion!