Rechercher dans le site espaces.ca
Packraft et vélo © Steve Fassbinder

La révolution packraft

Très peu connus du public il y a à peine quelques années, les packrafts sont de plus en plus populaires chez les amateurs de plein air. Portrait d’un phénomène qui n’est pas prêt d’échouer.

Imaginez un parcours de canot ou de kayak parsemé de rapides infranchissables et de passages trop peu profonds pour pagayer, et qui relie plusieurs cours d’eau qui ne communiquent pas entre eux. Imaginez maintenant une expé sur ce cours d’eau, avec les arrêts obligatoires, les nombreux portages, le poids de tout le matériel à trimballer...

Maintenant, imaginez que votre bateau est si léger que le porter à bout de bras d’un endroit à l’autre ne vous dérange même pas. Les portages sont faciles, et votre embarcation vous permet d’être flexible et d’effectuer des transitions rapides entre les plans d’eau. Bienvenue dans le monde du packraft!

© Valerie Lemay

Embarcation répandue depuis de nombreuses années aux États-Unis, le packraft a été popularisé en Alaska, où il était prisé pour sa portabilité dans les endroits difficiles d’accès du territoire. Utilisé par un nombre restreint d’amateurs pendant de nombreuses années, il s’est fait connaître par l’aventurier Dick Griffith, qui a utilisé un packraft lors de la course d’aventure Alaska Mountain Wilderness Classic, en 1982. Aujourd’hui, la majorité des participants de cette course l’utilisent, ce qui leur permet de franchir avec facilité les cours d’eau sur le parcours.

Mais qu’est-ce qu’un packraft, au juste? Tout simplement une embarcation gonflable, de type bateau de rafting, principalement conçue pour transporter une seule personne en eau vive. Puis, au fil des ans, les modèles se sont diversifiés.


À lire aussi : De la baie d'Hudson à la baie d'Ungava en solo et en packraft

Au début, le traditionnel packraft, utilisé principalement pour franchir des plans d’eau ou des rivières non techniques, n’était guère plus équipé qu’un jouet gonflable. On retrouve maintenant des embarcations beaucoup plus spécialisées. Plusieurs options sont désormais offertes, ce qui rend le packraft approprié pour négocier des rapides de classe IV et plus : toiles de pontage, appuie-genoux, etc. L’esquimautage est même possible avec certains modèles!

D’autres packrafts à deux personnes ou de capacité cargo plus élevée visent une clientèle différente : propriétaires de chalet, chasseurs, familles, etc. Ils peuvent donc être utilisés par une vaste clientèle recherchant des expériences différentes.

Le packraft a également ouvert tout un nouvel éventail d’aventures permettant de combiner le pagayage à un autre sport. Parfois utilisé comme simple moyen de transport pour atteindre une destination reculée, il sert aussi dans le cadre d’expéditions combinant rando, vélo, ski ou toutes ces options en même temps. L’embarcation se transporte facilement dans un sac à dos; une fois gonflée, il est possible d’attacher un vélo sur la proue ou des skis sur les côtés, avec un peu d’imagination et de débrouillardise.

Packaraft et vélo © Sarah Beth Tingey

Dès lors, on peut donc remonter le cours d’une rivière en vélo, en ski ou à pied, puis la descendre en packraft. En plus de permettre la traversée de grands territoires et la combinaison de plusieurs modes de transport pour se déplacer plus rapidement, le packraft est également la solution parfaite pour ceux qui ne possèdent pas d’embarcation par manque d’espace de rangement.

Parfaitement conçus pour une expé en rivière, plusieurs modèles de packraft permettent de transporter du matériel à l’intérieur de leurs chambres à air, abaissant ainsi leur centre de gravité et rendant leur maniement plus facile.

Beaucoup de modèles sont également conçus pour supporter un poids élevé sur la proue, endroit de prédilection où attacher un sac à dos. Ils sont également facilement réparables en cas de bris, grâce à des instructions détaillées et au matériel de réparation, qui est facile à obtenir. Une bonne trousse est d’ailleurs nécessaire en expédition, surtout si le packraft est le principal moyen de transport.

Depuis quelques années, plusieurs rencontres d’amateurs ont lieu un peu partout dans le monde : Suède, Nouvelle-Zélande, Japon, États-Unis — pour ne nommer que ces pays. La vague packraft déferle maintenant sur le Canada et gagne tranquillement le Québec : plusieurs fabricants y distribuent désormais leurs modèles et certains sont déjà offerts au détail. Les modèles disponibles sont vendus entre 500 et 2500 $, ceux conçus pour l’eau vive oscillent autour d’un prix de départ de 1000 $.

Bref, la flexibilité qu’offre le packraft est inégalée, et il ouvre un nouveau monde de possibilités d’exploration pour le territoire québécois, dont le potentiel est évident. Un beau joujou pour coureurs des bois modernes!


Avantages et inconvénients

Packrafts © Marilyne Marchand

Pour :

Poids léger
Facile à manier par les débutants
Rebondit sur les rochers
Peut être facilement transporté en avion
Permet de combiner aisément le pagayage à une autre activité

Contre :

Difficile à esquimauter
Vitesse de croisière lente en eau calme
Possibilités de surf limitées
- Moins résistant qu’un bateau à coque rigide

Commentaires (1)
Participer à la discussion!

depannezvous - 21/09/2017 13:01
J'ai laissé tomber pendant plusieurs années les rivières du Québec et c'est le packraft qui m'a fait renouer au joie de l'eau vive.

À decouvrir