Rechercher dans le site espaces.ca
Traversée des Présidentielles en une journée © 4000 Hikes

La traversée des présidentielles en une journée

30 km, 7 sommets et 2 700 mètres de dénivelé positif au programme ! Connue comme étant l’une des randonnées d’une journée les plus difficiles d’Amérique du Nord, la traversée présidentielle ne laisse personne indifférent.

Il y a trois ans, je faisais pour la première fois l’ascension du mont Washington par le sentier Tuckerman Ravine. À l’époque, c’était ma plus grosse randonnée à vie, et je me rappelle avoir été particulièrement impressionné par la beauté de cette montagne, la plus haute du nord-est des États-Unis (1917 m). Pour atteindre son sommet, j’avais alors dû grimper 1300 m sur un sentier escarpé de 13,6 km.

Depuis, j’y suis retourné plusieurs fois, hiver comme été. Au fil des ans, j’ai enchaîné graduellement d’autres randonnées plus longues et plus difficiles – toujours en quête de dépassement –, comme la traversée de la chaîne présidentielle.

Celle-ci consiste à gravir le mont Washington, mais aussi six autres montagnes nommées en l’honneur d’anciens présidents des États-Unis, dans les montagnes Blanches. Cinq de ces montagnes comptent parmi les plus hautes de tout le nord-est du pays! Au total, il faut donc emprunter plus de 30 kilomètres de sentiers très accidentés et se taper plus de 2700 mètres de dénivelé positif.


Comme les points de départ (stationnement Appalachia) et d’arrivée (Highland Center de l'AMC) ne sont pas au même endroit, un peu de planification s’impose. Il faut d’abord se trouver un partenaire qui possède une voiture – mon ami JN, dans mon cas –, se rendre sur place la veille pour être au pied des montagnes dès les premiers rayons de soleil, et ne pas se coucher trop tard pour être en forme le lendemain – ce qui ne fut pas notre cas.

Au petit matin, les oiseaux chantent et on entend déjà les premiers randonneurs passer dans le sentier non loin de notre tente. L’adrénaline monte et je n’ai plus sommeil du tout. Nous rangeons la tente, prenons un déjeuner rapide dans le stationnement et hop!, nous commençons à marcher.

L’air est frisquet au début, mais rapidement, la montée nous réchauffe; ce sera d’ailleurs la plus exigeante de la journée. Nous choisissons de faire la traversée en commençant par le mont Madison (par le nord) pour s’attaquer au plus difficile en partant, tandis que nous sommes en forme et bourrés d’énergie. Après 1 h 40 de marche, nous atteignons déjà la zone alpine où nous pouvons admirer notre premier panorama. À partir de cet endroit, il n’y aura plus d’arbres avant d’arriver de l’autre côté du mont Eisenhower, 21 kilomètres plus loin.

Première vue de la traversée © 4000 Hikes

Rapidement, nous atteignons le sommet Madison. Nous y croisons plusieurs randonneurs, dont quelques-uns qui font la traversée comme nous. Pas le temps de nous attarder trop longtemps, alors nous redescendons vers le premier refuge (Madison Hut) pour une petite pause bien méritée. Nous entamons ensuite l’ascension escarpée du mont Adams par la Star Lake Trail. Ce sentier escarpé n’est vraiment pas de tout repos, et il n’est composé que de grosses roches… mais la vue y est splendide!

Vue depuis le Mont Adams par la Star Lake Trail © 4000 Hikes

Nous continuons rapidement notre longue randonnée en passant par le mont Jefferson. Nous sommes étonnés du nombre de randonneurs sur les sentiers, dont plusieurs avec de lourds sacs à dos, preuve qu’ils font la traversée en plusieurs étapes. Sur la crête menant au mont Washington, nous croisons d’autres Québécois qui font la traversée en une journée, mais dans l’autre sens. Nous jasons un peu, puis nous repartons pour atteindre la dernière grosse montée de la journée: l’impressionnant mont Washington.

Vue au dessus du Huntingdon Ravine © 4000 Hikes

Nous y arrivons finalement autour de 12 h 30 et nous en profitons pour prendre une bonne pause et quelques pointes de pizza. Après avoir refait le plein d’énergie, nous amorçons la seconde partie de notre périple, la descente. Une descente longue mais constante, et qui sera exigeante pour les genoux.


Nous arrivons rapidement à Lake of The Clouds, juste au pied du mont Monroe, un endroit tout simplement magnifique. La montée se fait sans trop de difficulté et nous continuons notre route sur le superbe plateau entre les monts Monroe et Eisenhower. Nous marchons ici sur un terrain relativement plat entouré de végétation alpine. On se croirait tout simplement dans un autre monde! Puis, après une brève montée, nous arrivons finalement au sommet du mont Eisenhower, une montagne en forme de dôme surmontée d’un énorme cairn (amas de roche).

Le cairn d'Eisenhower © 4000 Hikes

Après 9 heures de marche, le moral est encore bon… jusqu’au moment où mon collègue m’annonce qu’il a oublié les clés de SA voiture (celle qui est stationnée à la fin du sentier, et qui doit nous ramener au point de départ où se trouve MA voiture). Bref, on ne peut rien y faire et la fin approche, alors il faut continuer… De toute façon, JN me dit qu’il n’a jamais fait de pouce, alors aussi bien lui faire vivre l’expérience…

Une fois arrivés sur le dernier sommet, celui du mont Pierce, c’est le dilemme : allonger la randonnée vers les monts Jackson et Webster, ou redescendre directement au stationnement pour avoir plus de chance d’attraper un bon samaritain qui nous ramènera à ma voiture? Après le dernier refuge (Mizpah Hut), nous optons pour la deuxième option et entamons la descente finale.


À lire aussi : Cauchemar sur le Mont Washington


À 18 h 10, nous atteignons la fin du sentier : mission accomplie! Les jambes et les pieds sont endoloris, mais aucune ampoule, malgré 11 heures et 20 minutes de marche. Si cette traversée ne représente pas notre plus longue randonnée en distance, il s’agit de loin du plus grand dénivelé positif que nous ayons jamais marché en une seule journée.

Reste maintenant à trouver quelqu’un qui nous ramènera au point de départ pour récupérer ma voiture. Il faut croire que l’autostop fonctionne très bien dans les montagnes Blanches : en moins de 5 minutes, un automobiliste nous fait monter à bord.

 En chemin, JN et moi en convenons: cette longue randonnée se classe assurément dans notre top 10 des plus belles randos à vie. Et bien qu’elle ait aussi représenté l’un de nos plus grands défis, nous comptons bientôt nous attaquer à d’autres randos, encore plus difficiles, ici ou ailleurs. On avance toujours, petit à petit !


Les sommets de la Traversée des Présidentielles :

- Mont Madison (1 636 m.)
- Mont Adams (1 766 m.)
- Mont Jefferson (1 741 m.)
- Mont Washington (1 916 m.)
- Mont Monroe (1 637 m.)
- Mont Eisenhower (1 450 m.)
- Mont Pierce (1 310 m.)

Sommets complémentaires :

- Mont Clay (1 686 m.)
- Mont Jackson (1 235 m.)
- Mont Webster (1 192 m.)
- Mont Franklin (1 524 m.)


Durée : 10 à 15 heures
Distance : 30 km (en linéaire)
Départ : Stationnement Appalachia à Randolph (New Hampshire)
Arrivée : AMC Highland Center à Crawford Notch (New Hampshire)
Tarif : Gratuit
Alternative : Possibilité de faire la traversée en 2 ou 3 jours en dormant dans les refuges de l’AMC
Infos : Outdoors.org 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!

À decouvrir