Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Festival Rando Alpine de Tremblant

Fatbike de nuit sur les pistes de Tremblant

Dans le cadre du Festival Rando Alpine de Tremblant, notre journaliste a pris part à une sortie en fatbike de nuit sur les pistes de la station de ski. Une expérience peu commune tout en dérapages nocturnes!

Premier dérapage : celui de la météo! Alors que les conditions s'annonçaient favorables à Tremblant, avec une fine neige fraîche recouvrant le verglas des derniers jours, le vent s'est mis de la partie en fin d'après-midi. Le coordonnateur en chef du Festival Rando Alpine venait d'apprendre que des vents de 100 km/h balayaient le sommet de la montagne et que la gondole principale venait d'être bloquée. Celle que l'on devait emprunter avec nos fatbikes pour monter la station... 20 minutes avant notre sortie de fin de journée.

Et puisqu'un dérapage n'attend pas l'autre, en fatbike comme souvent dans la vie, trois de nos guides en repérage étaient enfermés dans la gondole!

Pas de remontée mécanique, pas de piste, pas de guides, mais des ressources ingénieuses qui ne voulaient pas que cette première journée de festival se transforme en fiasco.

Ni une, ni deux, on nous trouve de nouveaux guides et on nous propose de partir explorer le versant Soleil de la station et de monter les pistes... en fatbike. Après tout, on est là pour pédaler, oui ou non?

© Frédérique Sauvée

La joyeuse équipée, composée de fatbikers/fatbikeuses crinqué(e)s pas à peu près, moulinent en direction du stationnement P3. On grimpe un chemin de service glissant à souhait et il est déjà l'heure d'allumer nos lampes frontales. Derrière le Casino de Tremblant, on s'attaque à remonter la piste de la Carriole avant d'atteindre le sommet d'une gondole.

Puis on s'élance pour goûter à notre lot de consolation : une belle descente sur le sentier des Pruches puis sur la Chalumeau. Si ces deux pistes sont habtuellement ultrafaciles à ski, c'est un tout autre défi en fatbike. La nuit enveloppante décuple les sensations, les ombres nous jouent des tours et les virages ne sont pas toujours maitrisés. Mais le panorama en aval du village de chalets illuminés est magique et on savoure ces sensations nouvelles de vitesse dans la nuit. 

On finit la ride en bas du télésiège de la Porte du soleil une bonne heure après le coucher du soleil. Les visages sont gelés mais pas assez pour effacer les sourires des fatbikers.

Le Festival Rando Alpine, pour sa première édition d'une descente en fatbike de nuit, a réussi tout un dérapage contrôlé. Merci pour l'expérience, et à l'année prochaine pour la descente de la Nansen, on l'espère !

Commentaires (0)
Participer à la discussion!