Rechercher dans le site espaces.ca
  • Mont Killington © Ian Roberge

Les plus belles randonnées du Vermont

Le Vermont regorge de montagnes! À moins d’être près du lac Champlain, n’essayez pas de trouver un endroit plat dans la région, tout y est montagneux. Même si les plus hauts sommets du Nord-Est américain ne s’y élèvent pas, le petit État verdoyant compte plusieurs montagnes de plus de 1000 m, dont certaines vraiment magnifiques. Voici trois randos pour les découvrir.

Le mont Killington

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by 4000 HIKES (@4000hikes) on

Connu pour abriter la plus grande station de ski de l’Est des États-Unis, le mont Killington est davantage réputé pour ses activités hivernales. On le connaît aussi pour son domaine de vélo de montagne, le plus vaste de la côte est, mais un peu moins pour la randonnée, même si cette montagne est l’une des plus belles du Vermont pour pratiquer cette activité.

Ici, il y a deux possibilités pour atteindre le sommet qui culmine à 1293 m. Si vous préférez les sentiers traditionnels, vous emprunterez la Bucklin Trail qui parcourt le côté ouest de la montagne pour un aller-retour de 11,6 km et 762 m de dénivelé. Il s’agit du sentier le plus joli et le plus populaire, mais il existe une alternative plus rapide.

À partir du stationnement de la station de ski, empruntez le sentier A qui monte directement dans les pistes de ski sur le côté est de la montagne. De la sorte, vous atteindrez le sommet en moins d’une heure, mais la montée sera très abrupte. Ce sentier ne fait que 6,3 km aller-retour et 560 m de dénivelé, donc il n’y a pas de répit. Par contre, comme on se retrouve dans les pistes de ski, les points de vue sont superbes tout au long de l’ascension.

Au sommet, vous serez récompensé par un panorama incroyable sur toutes les montagnes Vertes, l’un des plus ravissants du Vermont. Pas étonnant que beaucoup de visiteurs gagnent le sommet en télécabine pour profiter de ces points de vue sublimes!

À partir de Montréal, il faut compter plus de 3 h de route pour atteindre Killington, et il est donc intéressant de planifier d’autres activités dans la région afin de maximiser son déplacement.


À lire aussi : 6 sommets des Adirondacks à mettre à votre bucket list


Le mont Camel’s Hump

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by 4000 HIKES (@4000hikes) on

Cette montagne est coiffée par un sommet dénudé et est flanquée d’une falaise impressionnante, ce qui lui donne une forme particulière reconnaissable de très loin. Elle est aussi la seule montagne vermontoise de plus de 1200 m où on n’a pas aménagé de station de ski. Elle est donc moins dénaturée que certaines de ses voisines, bien que fortement prisée par les randonneurs.

De son sommet de 1244 m, vous aurez une vue à 360° sur les montagnes Vertes, le lac Champlain et les Adirondacks. Encore ici, vous avez deux choix pour atteindre le sommet :

soit la Burrows Trail du côté ouest, une boucle de 8 km et de 716 m de dénivelé; soit la Monroe Trail, un aller-retour de 9,7 km avec 790 m de dénivelé.

Peu importe le sentier choisi, la montée sera modérée et le sommet vous charmera par ses impressionnants points de vue. Profitez-en pour prendre de jolis clichés, pique-niquer ou vous reposer si la température le permet…


À lire aussi : 10 conseils pour gravir les 46 sommets des Adirondacks


Le mont Mansfield

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by 4000 HIKES (@4000hikes) on

La dernière montagne de notre palmarès est aussi la plus haute du Vermont, et la plus proche du Québec, à moins de 2 h de route de Montréal. Avec ses 1340 m d’altitude, elle domine fièrement les montagnes Vertes et le lac Champlain. Elle regroupe aussi plusieurs sommets qui, vus du sol, forment un relief représentant un visage humain, d’où son nom.

Le sommet le plus élevé du massif, surnommé The Chin, est plus facilement accessible par le sentier Sunset Ridge Trail, du côté ouest de la montagne. Celui-ci fait 9 km en empruntant une boucle par la Halfway House Trail et comporte 820 m de dénivelé. C’est le sentier le plus populaire, mais le stationnement pour y accéder est payant (4 $US).

D’autre alternatives gratuites s’offrent à vous par le côté est de la montagne, dont une qui fait emprunter une petite portion de la Long Trail, un sentier traversant le Vermont du nord au sud. Pour atteindre le sommet le plus rapidement possible, on vous suggère de vous engager sur la Hellbrook Trail, où la montée est très soutenue et même quelque peu technique vers la fin. De ce côté, vous pourrez faire l’aller-retour en 6 km seulement, en comptant le même dénivelé de 820 m.

Une fois tout en haut, ne vous contentez pas de visiter seulement le plus haut sommet, mais profitez-en pour vous promener sur la crête jusqu’au Forehead. Vous découvrirez ainsi d’autres points de vue intéressants.

Un petit bonus pour ceux qui emprunteront le côté est : la route 108 pour se rendre au départ du sentier est l’une des plus jolies du Vermont. Tortueuse et vallonnée, elle vaut le détour à elle seule. C’est d’ailleurs un endroit tout indiqué pour une sortie en vélo, à faire ultérieurement.


L’accès à toutes ces montagnes est gratuit (sauf si vous empruntez la Sunset Ridge Trail du mont Mansfield) et les chiens sont autorisés. Par contre, au Vermont, la randonnée en montagne est interdite pendant la mud season du printemps, afin de préserver l’état des sentiers.

Info : vermontvacation.com

Commentaires (0)
Participer à la discussion!