Rechercher dans le site espaces.ca
  • Vue du Mont Saint Joseph © Les trésors cachés de la Gaspésie

7 destinations pour célébrer le printemps au Québec

Le printemps est à nos portes. C'est le temps de sortir pour oublier cet interminable hiver. Voici sept suggestions pour bouger, vous aérer, randonner et même plus, un peu partout au Québec!


1. Randonner autour de la Baie-des-Chaleurs - Gaspésie

Mer chaude et montagnes vertes. Carleton-sur-Mer se trouve à plus de 8 000 km de l’archipel d’Hawaii et pourtant, quelques ressemblances peuvent faire sourire. Blague à part, sur les hauteurs de la municipalité, veille le mont Saint-Jospeh (555 mètres), point de départ d’un réseau de 30 km de sentiers pédestres. Boucles, allers-retours, randonnées de deux jours permettent de profiter de superbes vues sur la Baie-des-Chaleurs, les côtes du sud de la Gaspésie et celles du Nouveau-Brunswick.

À ne pas manquer : le sommet du mont Carleton (613 mètres) et le sentier des Rescapés qui suit le parcours emprunté par deux survivants après l’écrasement de leur avion en 1989. On clôture la journée, une bière artisanale à la main, sur la terrasse de la micro-brasserie Les Naufrageurs. La nuit peut quant à elle se passer sur l’eau directement, dans l’une des yourtes flottantes d’Aux 4 Vents. Rustique mais trippant!


2. S'aérer face aux embruns du Saint-Laurent - Bas-Saint-Laurent

© Domaine Floravie

Tout ce qui est petit est mignon, dit-on? C’est le cas des Tiny Houses du domaine Floravie. Posés au beau milieu d’une prairie fleurie, ces très petits chalets sur roues sont déplacés chaque printemps en bordure du Saint-Laurent afin d’offrir à leurs occupants une vue privilégiée sur le décor maritime.

À l’intérieur de ces habitations en bois, pas de place pour niaiser, l’espace est utilisé à son maximum avec divan-lit au rez-de-chaussée, un lit double sur la mezzanine, une douche et une cuisinette équipée. Mais l’intérêt des lieux, c’est de passer son temps dehors, marcher sur la grève, mettre à l’eau son kayak ou encore lancer sa ligne pour pêcher le repas du soir, à griller sur le barbecue. La belle vie quoi!


3. Pagayer au parc régional naturel de Portneuf - Québec


© Parc regional naturel de Portneuf - ActionPleinAir

Allez-y avant que les maringouins du mois de juin ne vous sautent dessus! Les lacs Long et Montauban donnent l’occasion de découvrir le parc régional naturel de Portneuf par leurs voies navigables, dès le printemps. Chargez les bidons dans les canots, puis cap sur les plages de sable et les plates-formes destinées aux campeurs.

Une fois le camp de base monté, explorez les recoins des deux lacs, leurs anses cachées. Vous pourrez même pagayer jusqu’à la glacière : un site rocheux où l’on peut trouver dans les fissures de la glace conservée naturellement jusqu’en été. Et sinon, prêts pour du canot-portage? Un autre secteur du parc, celui des Sept Merveilles, offre une boucle à travers sept lacs, reliés par six portages. Une belle sortie musclée. Location, transport et hébergements disponibles sur place.


À lire aussi : 5 parcs régionaux les pieds dans l'eau


4. Rouler le long du canal de Soulanges - Montérégie

Envie de suivre les traces des premiers éclusiers? Une longue piste cyclable asphaltée de 41 km longe le vieux canal de Soulanges, une ancienne voie navigable d’importance au début du 20e siècle. Situé au cœur de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, le canal relie les lacs Saint-Louis et Saint-François et passe près du lieu historique national de Coteau-du-Lac. On pourra y casser la croûte en chemin et en apprendre plus sur l’histoire des éclusiers.

Prolonger son périple est également possible, via le canal de Beauharnois, et réaliser alors le parcours de l’Éclusier au complet (160 km). Plusieurs auberges « Bienvenue aux cyclistes » ponctuent le circuit, histoire de reposer les mollets de ceux qui pédalent pendant plusieurs jours. Des forfaits comprenant la navette fluviale et le transport des bagages sont disponibles.


5. Se faire tremper en rafting sur la rivière Mattawin - Mauricie

Bonne nouvelle pour les amateurs d’eau vive : après cet hiver neigeux, la rivière Mattawin, l’un des eldorados du rafting au Québec, est gonflée à bloc. Au menu des défis de rodéo aquatique : le rapide des Cinq, 9 kilomètres de rapides de classe III et IV sans arrêt, le plus long tronçon de rapides de cette classe au Québec. Dépassant avec peine les 10 degrés en ce début de saison, la Mattawin est fraîche et en furie. On évitera de tomber à l’eau, malgré la combinaison ultraépaisse en néoprène…

Le Centre d’aventure Mattawin, situé à Trois-Rives, au nord du parc national de la Mauricie, propose des sorties de rafting à la journée ainsi que des journées de kayak de rivière. Possibilité de privatiser un raft pour un groupe d’amis (4 à 8 pers.), encadré par un moniteur.


À lire aussi : Où faire du rafting ce printemps au Québec ?


6. Contempler  les crues printanières au Domaine Taschereau-Parc nature - Chaudière-Appalaches

Chaque printemps, les inondations sont spectaculaires dans la région de la Beauce. Champs agricoles, prairies et sentiers disparaissent sous plusieurs mètres d’eau, ravage des crues de la rivière Chaudière.

Afin d’observer ce phénomène naturel dans toute sa démesure, le Domaine Taschereau-Parc Nature a installé une passerelle aérienne. Haute de 5 mètres et longue de 270 mètres, la structure donne accès au cœur du parc écologique, même lors des plus fortes crues, via la Maison du tourisme. Un site de prédilection pour observer le réveil de la nature et de ses habitants (plus de 150 espèces d’oiseaux). Sentiers pédestres sur place (6 km).


7. S'évader dans les bayous du parc national de Plaisance - Outaouais

Remplacez les alligators par les bernaches du Canada, les hydroglisseurs par des rabaskas. Et vous voilà dans les bayous de l’Outaouais! Le parc national de Plaisance est un dédale de baies, méandres et marécages dignes du Mississippi… à seulement 2 heures de Montréal.

Plusieurs activités sur place, comme le kayak et le canot, permettent de naviguer dans ses jardins flottants. Allez-y au printemps, c’est la meilleure période pour observer les milliers de bernaches du Canada de retour du Sud.


À lire aussi : 7 randonnées incontournables en Outaouais

Commentaires (0)
Participer à la discussion!