Rechercher dans le site espaces.ca
  • Longue randonnée © Shutterstock

5 longues randonnées dans les parcs nationaux du Québec

La belle saison et ses congés fériés sont propices à de splendides randonnées de deux jours ou plus, avec coucher en refuge ou sous la tente. Voici cinq itinéraires parmi les plus beaux du Québec, tous situés dans nos parcs nationaux. Suivez le guide !

1. La boucle de la Diable - Parc national du Mont-Tremblant

47,6 km - 3 jours, 2 nuits en refuge

© Steve Deschênes

Sûrement l'une des plus belles randonnées de ce parc national des Laurentides. Pouvant être parcourue dans un sens comme dans l'autre, la boucle de la Diable longe, pendant trois jours, la rivière Cachée, le lac Caché, le lac Croche et les chutes Croches en fin de parcours (si effectuée dans le sens des aiguilles d'une montre). La randonnée est ainsi un peu plus facile avec une première journée plus longue que les autres. En chemin, on emprunte des sentiers et de petits chemins forestiers à travers les collines tapissées d'érablières à bouleau jaune, de sapinières et de forêts en régénération dans le sud du parc. Trois jours de bonheur, loin de la foule et proche de la faune la plus timide du parc.

© Steve Deschênes

Itinéraire conseillé :
Du centre de services du Lac-Monroe (secteur la Diable) au refuge de la Cache - 19,5 km
Du refuge de la Cache au refuge du Liteau - 16 km
Du refuge du Liteau au centre de services du Lac-Monroe (secteur la Diable) - 11,7 km

sepaq.com/pq/mot


À lire aussi : 9 randos de 3 jours au Québec


2. Sentier Les Caps - Parc national du Fjord-du-Saguenay

32 km - 3 jours, 2 nuits en camping ou refuge

© Mathieu Dupuis

Forêts profondes, lacs et caps: ce sentier de longue randonnée sillonnant la rive sud du parc national du Fjord-du-Saguenay traverse un environnement varié tout en offrant de points de vue saisissants sur le fjord. De type linéaire, le parcours nécessite deux voitures (une à Baie-Éternité, l'autre à l'Anse-Saint-Jean) ou bien le service de navette de voiture disponible auprès des partenaires du parc. Le parcours est possible dans les deux sens. Les couchers s'effectuent en camping rustique ou en refuge. La rive nord du parc propose une autre longue randonnée de deux à trois jours, le sentier du Fjord.

© Mathieu Dupuis

Itinéraire conseillé :
Stationnement P3 au refuge du Lac-de-la-Chute : 6,7 km
Refuge du Lac-de-la-Chute au refuge du Lac-du-Marais : 9,3 km
Refuge du Lac-du-Marais à L'Anse-Saint-Jean (via montagne Blanche et sentier des Chutes) : 12,3 km

sepaq.com/pq/sag


À lire aussi : Plein air multiactif au Saguenay-Lac-Saint-Jean


3. La Traversée - Parc national du Mont-Mégantic

20,4 km - 2 jours, 1 nuit en refuge

© Steve Deschênes

L'inauguration, l'automne dernier, du sentier de la Traversée (5,6 km) a ouvert de nouveaux horizons aux randonneurs du parc national du Mont-Mégantic. Il est désormais possible de réaliser, en deux jours, un parcours reliant les deux plus belles randonnées des deux secteurs par un tronçon au coeur de l'arrière-pays du parc. Pour une belle rando de deux jours, nous suggérons de partir du secteur Franceville puis d'emprunter le superbe sentier des Cimes avant d'atteindre le secteur de l'Observatoire, par le nouveau sentier. Une grosse journée récompensée par un coucher dans le beau refuge du Col-des-Trois-Sommets. La deuxième journée, ne manquez pas de faire un détour par le mont Mégantic avant de redescendre tranquillement dans la vallée.


Plus d'infos : Nouveau sentier de la traversée du parc national du Mont-Mégantic


© Mathieu Charland

Itinéraire conseillé :
Centre de services du secteur de Franceville au refuge du Col-des-Trois-Sommets : 13 km
Refuge du Col-des-Trois-Sommets au centre de découverte et de services du secteur de l'Observatoire : 7,4 km

sepaq.com/pq/mme


4. Randonnée des Pics - Parc national des Monts-Valin

21 km - 2 jours, 1 nuit en refuge

© Mathieu Dupuis

Ponctuée de nombreux sommets de 300 à 980 mètres d'altitude, la randonnée des Pics permet de grimper sur le dos des monts Valin pour s'offrir de spectaculaires panoramas sur le massif et la région du Saguenay. Sur deux jours, on quitte le lac Martin-Valin pour s'enfoncer dans la vallée des Fantômes avant d'atteindre le géant du Royaume du Nord, le Pic Dubuc, qui culmine à 980 mètres. Le lendemain, on marche sur les hauteurs du parc dans le secteur du Pic de la Tête de Chien avant de redescendre jusqu'à l'accueil du parc. Un magnifique parcours accessible à tous les randonneurs, qui peut s'effectuer dans un sens comme dans l'autre. Services de navette de voiture et de transport de bagages disponibles.

© Mathieu Dupuis

Itinéraire conseillé :
Lac Martin-Valin au refuge le Pionnier : 13 km
Refuge le Pionnier au centre de découverte et de services : 8 km

sepaq.com/pq/mva


5. Traversée des McGerrigle - Parc national de la Gaspésie

25,2 km - 3 jours, 2 nuits

© Mathieu Charland

Moins connus que les monts Chic-Chocs, les monts McGerrigle forment pourtant une impressionnante partie du massif montagneux du parc de la Gaspésie. Leur traversée prend deux à trois jours de marche en fonction du rythme des randonneurs. La première journée consiste à gravir 477 m de dénivellation jusqu'au panoramique sommet du mont Jacques-Cartier (1 270 m). La deuxième journée sera consacrée à l'ascension du mont Xalibu (1 1 30 m), qui signifie Caribou en algonquin, et qui offre une vue magnifique sur le mont Albert, la vallée de la rivière Sainte-Anne et le lac aux Américains. C'est justement jusqu'à ses rives que l'on marchera la troisième journée avant de redescendre jusqu'au centre de découverte et de services. Un beau défi d'endurance et de résistance sur un dénivelé total de 1 070 mètres.

© François Boulanger

Itinéraire conseillé :
Camping du Mont-Jacques-Cartier au refuge du Tétras : 9,3 km
Refuge du Tétras au refuge du Roselin : 7,5 km
Refuge du Roselin au centre de découverte et de services : 8,4 km

sepaq.com/pq/gas


À lire aussi : 21 jours sur le Sentier International des Appalaches en vidéo

 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!