Rechercher dans le site espaces.ca
  • Mont Hereford / © Tourisme Cantons-de-l'Est

Raquette : 10 randonnées gratuites au Québec

Envie de prendre l'air en raquette sans pour autant délier votre gousset? Voici dix sites à explorer gratuitement pour tous les niveaux, un peu partout au Québec.


Rappel COVID-19 : Les déplacements interrégionaux sont toujours déconseillés par la santé publique. Les activités sportives et récréatives doivent se limiter à la bulle familiale.


1. Sentiers frontaliers : montagne de Marbre (Cantons-de-l’Est) 

Située à cheval sur la frontière canado-américaine, la montagne de Marbre est traversée par le réseau des Sentiers frontaliers, longs de 135 km et près de la frontière canadienne. Cette randonnée représente un bon défi avec de l’aventure à souhait pour une randonnée en raquettes. Au rendez-vous : de bonnes montées, beaucoup de sapins et la possibilité d’ouvrir le sentier dans de la neige fraîche, après une bordée. Les efforts sont récompensés au sommet, où on a la chance d’avoir une vue panoramique sur plusieurs montagnes du Maine ainsi que sur le mont Gosford. 


2. Plein Air Sainte-Adèle, mont Loup-Garou (Laurentides) 

Plus de 47 km de sentiers, répartis sur plusieurs secteurs, permettent d’explorer les montagnes des environs, dont le mont Gabriel et le mont Loup-Garou. En empruntant ce dernier, on peut effectuer une jolie boucle à travers les arbres et les paysages enneigés pour se rendre au sommet. D’en haut, deux points de vue s’ouvrent — au refuge du mont Loup-Garou et au cap Bruce-Foy —, où l’on aperçoit le mont Saint-Sauveur et, par temps clair, le mont Royal. 

Si l'accès est gratuit, Plein Air Sainte-Adèle invite les randonneurs (non résidents) à se procurer un laisser-passer quotidien (5 $).

  • Longueur : boucle d’environ 8 km par les sentiers Poirier, Ouaouaron, Rainette, Lac Richer (en partie), Marais (en partie) et Poirier (en partie pour le retour) 
  • Niveau : débutant 
  • Dénivelé : 180m 
  • Info: pleinairsteadele.com 

3. Réserve naturelle Alfred-Kelly (Laurentides) 

Située à Prévost, à environ 45 minutes au nord de Montréal, cette réserve naturelle permet d’apprécier toutes les joies de la raquette. Dans un décor enchanteur et au cœur des escarpements rocheux de Piedmont et de Prévost, elle protège près de 500 hectares de milieux naturels entre les monts Olympia, Pinacle et Shaw. Plusieurs sentiers de raquette sont tracés. Le trajet le plus spectaculaire est celui qui fait l’ascension du mont Shaw et de l’Escarpement, en faisant le tour du lac Paradis à partir de l’ancienne gare. On peut admirer de très beaux points de vue sur les falaises glacées, les montagnes environnantes et le village de Prévost. 


4. Saint-Donat, mont Sourire et cap du Mont d’Or (Lanaudière) 

Entourée de montagnes et de lacs et située dans une région où la neige est abondante, Saint-Donat offre gratuitement plus de 150 km de sentiers de raquette de tous les niveaux. Ici, on propose un sentier moins connu pour faire l’ascension du mont Sourire, de la montagne du Carcan et du cap du Mont d’Or. Au départ, on monte jusqu’au sommet du mont Sourire (0,8 km) avec une vue exceptionnelle sur le lac Ouareau, le mont Ouareau, le mont Kaaïkop et la montagne Noire. Par la suite, l’ascension se poursuit vers le refuge La Chouette (1,4 km) et on continue sur 4,7 km pour se rendre au cap du Mont d’Or, où l’on a droit à un abri et à une magnifique vue sur le lac Croche. Au retour, on bifurque vers la boucle de la montagne du Carcan (2,5 km), où les points de vue sont saisissants. 

  • Longueur : 16,3 km (aller-retour incluant la boucle de la montagne du Carcan) 
  • Niveau : difficile 
  • Dénivelé : 400 m 
  • Info : clubpleinairsaint-donat.org 

À lire aussi: Raquette: 10 randonnées avec vue au Québec


5. Mont Hereford (Cantons-de-l’Est) 

Du haut de ses 875 m, le mont Hereford se classe troisième parmi les plus hautes montagnes des Cantons-de-l’Est, et il offre la promesse d’une magnifique randonnée jusqu’au sommet par le sentier Neil-Tillotson. Lors de l’ascension, on en profite pour emprunter le nouveau sentier du Cirque sur 1 km, qui donne des points de vue impressionnants sur la falaise et le cirque naturel. Au sommet, on a droit à un très beau panorama sur la vallée américaine à travers les conifères. 

  • Longueur : 12 km (aller-retour) 
  • Niveau : intermédiaire 
  • Dénivelé : 600m 
  • Info : forethereford.org

6. Parc de la forêt ancienne du mont Wright (région de Québec) 

Charmant site pour se délier les jambes, ce parc situé à Stoneham abrite un patrimoine écologique exceptionnel composé notamment d’une forêt ancienne datant de plus de 300 ans. Deux sentiers permettent d’atteindre le sommet, dont un où la montée est exigeante et très abrupte, et qui passe près des parois rocheuses d’escalade. Le sentier du Sommet offre pour sa part la possibilité de rejoindre un belvédère avec vue magnifique sur Stoneham et ses montagnes. 

  • Longueur : 6,5 km 
  • Niveau : de facile à difficile 
  • Dénivelé : 165 m 
  • Info : af2r.org

7. Massif de Charlevoix : sentiers Gabrielle-Roy Est et Ouest (Charlevoix) 

Parties intégrantes du Sentier national, les sentiers Gabrielle-Roy Est et Ouest charment les raquetteurs par leurs points de vue inspirants, autant sur le Massif de Charlevoix que sur le fleuve Saint-Laurent, le tout dans une ambiance féérique à travers les conifères. Le sentier Est est linéaire sur 6,3 km et permet d’atteindre le mont Gabrielle-Roy, et le sommet se situe à mi-chemin du sentier. Par le sentier Ouest, également linéaire et qui s’étire sur 11,4 km, on peut se rendre jusqu’au sommet du mont à Liguori, où se trouve un belvédère. À mi-chemin, on peut observer un bloc erratique, un immense rocher déposé par les glaciers il y a plusieurs milliers d’années. 

  • Longueur : 11,4 km pour le sentier Ouest (aller-retour) et 6,3 km pour le sentier Est 
  • Niveau : intermédiaire 
  • Dénivelé : 370 m (sentier Ouest) et 323 m (sentier Est) 
  • Info : mrccharlevoix.ca  

À lire aussi: Partir en rando-refuge hivernale avec vos enfants? Pas si compliqué!


8. Parc de la Rivière-du-Moulin (Saguenay–Lac-Saint-Jean) 

Véritable forêt en pleine ville (de Saguenay), ce parc dispose de 17 km de sentiers de raquette, répartis sur cinq sentiers avec des parcours de différents niveaux de difficulté. Plusieurs sentiers empruntent des passerelles et permettent de longer la rivière du Moulin sur les deux rives, en plus de donner des points de vue sur les chutes (sept au total), les rapides et le barrage de la rivière. 

  • Longueur : 17 km au total (sentiers de 1,5 à 5 km) 
  • Niveau : de facile à difficile 
  • Dénivelé : faible 
  • Info : rivieredumoulin.saguenay.ca

9. Mont Arthabaska (Centre-du-Québec) 

© Les Maximes

Situé aux portes de Victoriaville, le mont Arthabaska est une destination idéale pour la famille et pour initier les enfants à la raquette. Cinq sentiers faciles de raquette et de randonnée hivernale, principalement en forêt, permettent de découvrir un site exceptionnel pour le plein air hivernal et pour l’observation d’oiseaux. Plusieurs mangeoires sont disposées près des sentiers, et le départ peut se faire du bas ou du haut de la montagne. Au sommet, un belvédère dévoile un panorama grandiose sur toute la région, qu’on peut admirer en buvant un chocolat chaud, vendu au pavillon sur place. 

  • Longueur : 7 km au total 
  • Niveau : facile 
  • Dénivelé : 100 m 
  • Info : victoriaville.ca

10. Sentier Iroquois (Outaouais)

Aménagé avec un minimum d’intervention sur la nature, le sentier Iroquois fait partie du Sentier national. L'itinéraire fait la part belle aux éléments naturels, avec le ruisseau Iroquois, des cascades et des petites chutes dans sa première partie.

Après avoir traversé le ruisseau grâce à un petit pont de bois construit à partir d'épinettes coupées sur place, le sentier se divise en deux, l'un menant vers la baie Iroquois où d'autres cascades vous attendent, l'autre continuant le long du ruisseau, dans la forêt vers le chemin des lacs puis le lac de la Ferme.


À lire aussi: Accord bière et raquette au Québec

Commentaires (0)
Participer à la discussion!