Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Adobe Stock

Plage et vélo : 5 beaux camps de base en Ontario

Pédaler en Ontario, d’accord; mais y établir son camp de base près d’une plage avant d’enfourcher sa bécane? Avec toutes les masses ahurissantes d’eau douce qu’on trouve chez nos voisins, c’est non seulement possible, c’est fort agréable. La preuve en cinq exemples.

1. Parc Algonquin

Le parc Algonquin est non seulement la mecque canadienne du canotage, il abrite aussi un milieu naturel exceptionnel avec ses 14 campings aux abords de lacs magnifiques et de leurs plages paisibles. Il fait également le bonheur des adeptes de vélo de montagne, surtout avec le sentier Minnesing qui se décline en quatre boucles de 4,7 à 23,4 km. On y joue parfois dans la boue et on croise trois lacs au milieu d’une forêt de géants feuillus.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Algonquin Provincial Park (@algonquin_pp) on

Pour la famille, le sentier Old Railwaypart, au départ du camping Pog Lake, suit l’ancienne emprise ferroviaire (1895) qui se rendait à Ottawa. Quant au sentier du lac Byers (13 km aller-retour), il permet de marquer une pause près des rapides Gut et de leur canyon serré, sur la rivière York. Les plages du lac Two Rivers et East Beach sont particulièrement prisées; mieux vaut réserver en haute saison.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Algonquin Provincial Park (@algonquin_pp) on

 


2. Sandbanks, comté de Prince Edward

À la naissance du Saint-Laurent, le parc provincial Sandbanks dispose de trois immenses plages où l’eau du lac Ontario arrive à se réchauffer. Un cordon littoral de dunes extraordinaires, des vignobles exceptionnels et des circuits cyclables variés font de cette destination estivale l’une des préférées des Québécois.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Peter Horvath (@peterh) on

La très longue dentelle côtière et le pays intérieur du comté offrent aux cyclistes le seul terrain quelque peu accidenté entre la frontière du Québec et la région du Niagara. Peu de bandes cyclables ici, mais une toile de petites routes pittoresques sur lesquelles on a balisé deux circuits sur une soixantaine de kilomètres.

L’un d’eux se dirige vers la charmante localité de Picton; l’autre, à l’ouest, nous amène au parc Sandbanks et à ses plages fabuleuses. On passe alors une journée merveilleuse à faire la tournée des vignobles à vélo en suivant West Wine Route (40 km) tout en s’offrant quelques lampées d’excellentes cuvées. À l’autre bout de l’île, le secteur escarpé de Waupoos et du parc provincial Lake on the Mountain offre de superbes perspectives sur la baie de Picton.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Melanie Vincent (@melanie_photography_art) on

 


3. Le Canal Welland et Lakeside Park Beach

À quelques dizaines de kilomètres de Niagara-on-the-Lake, sur le versant sud du lac Ontario, il y a une sortie à vélo à ne manquer pour rien au monde, au départ du Lakeside Park Beach et sa plage urbaine très fréquentée.

Du parc, on emprunte la piste riveraine de St. Catharines jusqu’au circuit cyclable Corridor du Canal Welland (42 km) pour une expérience visuellement très spéciale qui allie nature et vestiges industriels.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by keeler photographic (@keeler.photographic) on

Cet ouvrage titanesque permet aux laquiers, des navires de 22 000 tonnes conçus pour la navigation sur les Grands Lacs, de « gravir les montagnes » d'écluse en écluse, du lac Ontario au lac Érié. À vélo, on a tout le loisir d'admirer cette montaison de géants et d’en comprendre les technicalités au centre d'interprétation de l'écluse 3. Un petit bac dessert les deux rives.

 


4. Wasaga Beach, baie Georgienne

Si vous ne connaissez pas la baie Georgienne, vous vous privez de l’une des merveilles du Canada. Au sud, la divine Wasaga Beach compte parmi les plus longues plages du monde, avec ses 14 km de liserés sablonneux.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Ontario Travel (@ontariotravel) on

Comme la plupart des centres touristiques misant sur le bronzage et les jeux de plage, Wasaga Beach et son parc provincial ont dû se mettre au goût du jour en développant des activités de plein air, dont le vélo. Et ils y sont bien parvenus en identifiant une vingtaine de circuits tout au long de la plage et autour de la ville. On peut même rouler 58 km en partant de Wasaga Beach et en suivant la côte jusqu’à Wahnekewaning Beach, voire plus loin. Le tour de ville, pour sa part, s’étire sur 42 km. Oubliez les grandes dénivellations : c’est le plat pays, ici!


5. Manitoulin, baie Georgienne

Plus au nord, entre les eaux bleu azur de la baie Georgienne et les eaux tourmentées du lac Huron, se trouve la spectaculaire île Manitoulin. C’est la plus grande île en eau douce du monde, une beauté extraordinaire qui ressemble à Anticosti – mais avec du monde!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by William Piche (@wmpiche) on

Chez les Annishinaabe (40 % de la population), les plages sont souvent couvertes de galets ou de rochers, et sont plutôt inhospitalières. Mais à Providence Bay Beach, au centre de l’île et sur le versant du lac Huron, la plage est magnifiquement sauvage et tranquille. Un excellent point de départ et de résidence en camping ou en cottage.

Pour les mordus de vélo, Manitoulin est considérée comme l’une des meilleures destinations au Canada, avec 800 km de routes pastorales et 45 km de possibilités hors route.

Chaque année, au début du mois juin, le Manitoulin Passage Ride voit aussi se rassembler une multitude de cyclistes lors de cette virée encadrée de deux jours – qui a été annulée cette année. Mais on peut déjà s’inscrire pour l’édition de 2021 ou commander une carte détaillée (2 $) sur manitoulincycling.com pour découvrir les 14 circuits préférés des habitués.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!