Rechercher dans le site espaces.ca
  • Les Adirondacks © Unsplash

7 endroits de rêve à explorer cet été sur la côte est américaine

Maintenant que la pandémie semble (enfin!) perdre du terrain, on peut se remettre à rêver à des escapades plein air chez nos voisins du Sud. Voici justement 7 destinations qui sauront vous émerveiller.


1. Les Adirondacks et leurs 46 sommets, État de New York


Le mont Marcy © Unsplash

Envie d'un peu de défi et de mordant lors votre prochaine randonnée en montagne? Une seule destination, à moins de 2 h 30 de Montréal : les fameux High Peaks des Adirondacks, culminant tous à plus de 4000 pieds, soit 1220 mètres d'altitude. Pas moins de 46 sommets livrés sur un plateau d'argent!

Parmi les plus intéressants – et aussi les plus populaires : le mont Cascade (7,8 km aller-retour), le mont Giant (9,7 km aller-retour), le mont Algonquin (13,8 km aller-retour), le mont Marcy (23,6 km aller-retour) ou encore le mont Gothics (21,8 km aller-retour).


À lire aussi – 10 conseils pour gravir les 46 sommets des Adirondacks


2. Le parc national Acadia, Maine


© Adobe Stock

À 7 heures de route de Montréal et à 6 heures de Québec, le parc national Acadia est situé assez loin pour nous dépayser, mais assez proche pour faire l'objet d'une belle escapade de quelques jours.

C’est un terrain de jeu très varié, avec autant des montagnes à grimper pour admirer des points de vue époustouflants que des plages rocheuses à parcourir.

L'île des Monts Déserts, sur laquelle se trouve le parc national Acadia, est recouverte de 26 pics de granit érodés par les glaciers et qui se prêtent particulièrement bien à des randonnées pédestres panoramiques.


À lire aussi – Maine : les meilleures randos du parc national Acadia


3. Le Mont Katahdin, Maine

Ce n’est plus un secret pour personne. Situé dans le parc d'État Baxter et perché è 1606 mètres d’altitude, le mont Katahdin est l’une des plus belles montagnes à gravir dans l’est du continent.

Elle demeure également mythique par son éloignement et sa difficulté d’accès, ce qui a pour effet d'en préserver l'authenticité et l'intégrité.

Pour gravir cette montagne, il existe trois sentiers principaux, dont le fameux Knife Edge, le chemin le plus difficile et le plus dangereux pour accéder au sommet, mais aussi le plus beau. Peu importe le sentier emprunté, on a toujours droit à une expérience inoubliable.


À lire aussi - Mont Katahdin : Le joyau de l'Est de l'Amérique


4. Le mont Washington et les montagnes Blanches, New Hampshire


© Adobe Stock

Autre montagne tout aussi mythique : depuis ses 1917 mètres, le mont Washington est le plus haut sommet du nord-est des États-Unis. Réputé pour ses conditions climatiques sévères, il exige de planifier judicieusement sa sortie et son équipement pour faire face à toute éventualité.

Après une ascension soutenue offrant de superbes points de vue sur le ravin, on rejoint le brouhaha et les touristes au sommet. Heureusement, l’incroyable panorama dans toutes les directions vaut largement les contraintes engendrées par la foule.

D’autres superbes randonnées vous attendent dans la région des montagnes Blanches, située à environ 4 heures de route de Montréal : la boucle des monts Lincoln (1551 mètres) et Lafayette (1603 mètres), le mont Adams (1760 mètres), le mont Jefferson ( 1741 mètres) ou encore le méconnu mont Moosilauke (1464 m).


À lire aussi : 6 randonnées incontournables au New Hampshire


5. Kingdom Trails, Vermont

Le paradis du vélo de montagne de l’autre côté de la frontière! Situé dans le petit village d’East Burke, c’est un royaume féérique convoité par les cyclistes de toutes les autres contrées et sillonné par 150 km de sentiers, dont la qualité reste encore inégalée dans le nord-est de l'Amérique du Nord.

Il est possible de rouler au moins trois jours de suite sans jamais repasser par la même piste. C'est dire l'étendue du réseau, qui n'a d'égal que sa qualité. Il y en a pour tous les niveaux, tous les goûts, tous les styles.


À lire aussi - Kingdom Trails : le royaume du vélo de montagne au Vermont


6. Le parc national de Shenandoah et la Skyline Drive, Virginie


© Adobe Stock

L’État de Virginie ne compte pas moins de 22 parcs nationaux. Mais s’il ne fallait en choisir qu’un seul, ce serait sans aucun doute Shenandoah.

Ce parc offre l’une des routes les plus emblématiques de l’est des États-Unis : la Skyline Drive. Traversant le parc, elle a la réputation d’être l’une des plus belles routes panoramiques des États-Unis, avec ses mythiques lacets de bitume, qu’il faut parcourir à vélo. Près de 169 km de paysages qui vous couperont – pas trop, on l’espère – le souffle!

Côté randonnée, la qualité et les vues panoramiques sont aussi au rendez-vous dans ce parc qui fait partie de la majestueuse chaîne de montagnes Blue Ridge Mountains. On y trouve de nombreux sentiers, dont le mythique sentier des Appalaches ou encore le Dark Hollow Falls Trail, un court sentier de 2,25 km.


À lire aussi - Skyline Drive : le nirvana cycliste de Virginie


7. Cap Hatteras, Caroline du Nord


© National Parks Conservation Association

Situé dans sur l'île Hatteras, l'une des îles de la barrière des Outer Banks, et faisant partie de l'aire protégée du Cape Hatteras National Seashore, Cap Hatteras est un terrain de jeu tout indiqué pour la planche à voile et le kitesurf.

Que ce soit dans les lagunes peu profondes (idéales pour l’apprentissage) ou sur l’océan Atlantique et sa houle parfois prononcée, cet archipel forme un lieu incontournable.


Pour connaître les règles du gouvernement du Canada sur les voyages à l'étranger : voyage.gc.ca


À lire aussi : Carte des longues randonnées aux États-Unis

Commentaires (0)
Participer à la discussion!