Rechercher dans le site espaces.ca
  • Randonneur avec son sac à dos © Zakirov Aleksey - Shutterstock

Randonnées de moins de 72 heures

Pour que vos weekends se suivent mais ne se ressemblent pas, voici quelques idées parmi les plus belles randonnées de 2 à 3 jours au Québec !

Parc régional de la forêt Ouareau (Lanaudière) 
Sentier des Contreforts

Pour 48 h à 72 h de randonnée sauvage, sur l’un des plus beaux tronçons du Sentier national dans la région de la Matawinie, le sentier des Contreforts est une excellente destination. Il est possible de réaliser le parcours de 27,5 km, de Notre-Dame-de-la-Merci à Saint-Côme, en deux à trois journées de marche, en fonction du rythme et de l’endurance des randonneurs. Dans les deux cas, la ou les nuits s’effectueront en camping rustique, le long du sentier. 

Le départ du sentier des Contreforts est indiqué sur le bord de la route 347, où il est possible de stationner son auto. Les premiers kilomètres grimpent dans les collines. On a ainsi une belle vue depuis plusieurs belvédères, au sommet de ces contreforts naturels qui surplombent la région. La suite du sentier est une série de montées et de descentes en milieu forestier. Après 11 km de marche, on atteint un premier abri à trois faces où il est possible de pique-niquer ou même de planter sa tente pour une première nuit. S’il est encore tôt et que vos jambes ne sont pas fatiguées, vous pouvez continuer jusqu’au kilomètre 19 où se trouve le deuxième emplacement de camping rustique. La journée suivante sera la plus courte (8 km) et se terminera à l’intersection avec le sentier de la Swaggin, la suite du Sentier national. Niveau logistique, il est conseillé de laisser une auto à la fin du sentier afin de récupérer la première suite à la randonnée. Un service de navette devrait voir le jour prochainement.

Durée : 2 à 3 jours
Distance : 27,5 km (en linéaire)
Départ : stationnement le long de la route 347, à l’entrée du parc de la forêt Ouareau.
Prix : Aucun frais n’est exigé, ni pour l’accès au sentier – puisqu’il s’agit d’un tronçon du Sentier national – ni pour le camping.
Infos : parcsregionaux.org 


Parc régional du Massif du Sud (Chaudière-Appalaches) 
La Grande Boucle

Parc régional du Massif du Sud © Tourisme Chaudière Appalaches

Le parc régional du Massif du Sud figure en bonne place sur la liste des destinations coup de cœur pour la randonnée au Québec. L'une des raisons principales : son superbe itinéraire de longue randonnée à travers les plus beaux paysages du parc.

L,itinéraire proposé est une longue boucle de 26 à 30 km reliant les deux plus hauts sommets de Chaudière-Appalaches : le mont Saint-Magloire (917 mètres) et le mont du Midi (915 mètres). C’est le plus long parcours pédestre réalisable dans le parc. Il a été rendu possible grâce à l’ouverture d’un sentier de 14 km menant au mont Saint-Magloire, auparavant inaccessible ainsi qu’au défrichement de sites de camping rustique à proximité du sentier.

Lors de la première journée, les randonneurs sont amenés à traverser des forêts anciennes de bouleaux jaunes de plus de 300 ans et à gravir le mont Saint-Magloire (917 m), pour finir la journée en campant (camping rustique) dans un site enchanteur ou en refuge au camp de base après 13,6 km de marche. Le deuxième jour, il y a la possibilité de débuter la marche par un aller-retour de 2,4 km vers un observatoire sur le parc éolien, avant de gravir le mont du Midi (915 m) et le mont Chocolat (717 m), et terminer cette longue randonnée en longeant le ruisseau du Milieu, de retour vers le poste d’accueil. La promesse de deux journées de marche soutenue dans un territoire isolé magnifique.

Durée : 2 jours
Distance : boucle de 26 km – 29,8 km avec l’extension vers les éoliennes
Départ : accueil du parc régional du Massif du Sud
Tarif : 6 $ / jour (frais d’accès individuel au parc) – 22 $ / nuit en camping rustique (emplacement pour 4 pers.) ou 19 $ / personne au refuge du camp de base
Infos : massifdusud.com 


À lire aussi : Longue randonnée : le chemin le plus long


Parc national Forillon (Gaspésie)
Sentiers Les Crêtes jusqu’à Cap-Gaspé

Plage du Cap Bon-Ami, parc national Forillon © Yvon52 - Shutterstock

Pour une randonnée de trois jours placée sous le signe de l’air marin et du dépaysement, direction Cap-Gaspé, à l’extrémité de la péninsule gaspésienne. C’est dans l’environnement montagneux puis côtier de la presqu’ile du parc national de Forillon que serpente le beau sentier de longue randonnée appelé Les Crêtes qui se prolonge jusqu’à la pointe de la presqu’ile par le sentier Les Graves (9 km). Ce dernier et superbe tronçon du SIA (Sentier international des Appalaches) s’enfonce dans un milieu boisé et escarpé, avec une section en arrière-pays particulièrement accidentée, avant d’atteindre Cap-Gaspé et les effluves du Saint-Laurent.

Le point de départ du sentier se trouve dans le secteur sud du parc, à l’intersection des sentiers Les Lacs et La Vallée. Pour un itinéraire de trois jours avec deux nuits au bord de l’eau, on empruntera le sentier Les Crêtes (18,2 km) le jour 1, en bonne partie montagneuse, avec une nuitée bien méritée au camping de Petit-Gaspé. Le jour 2, le sentier Les Graves dévoile ses merveilles côtières sur les 9 km qui mènent au bout de la presqu’ile. On découvre plusieurs points de vue panoramiques sur la vallée de L’Anse-au-Griffon, le golfe du Saint-Laurent ainsi que la baie de Gaspé. L’arrivée au phare de Cap-Gaspé est saisissante et réserve, avec chance, l’observation de phoques ou de baleines. On pourra dormir le soir venu au camping du Cap Bon-Ami, de l’autre côté de la presqu’ile, avant de reprendre le chemin du retour, le troisième et dernier jour.

Durée : 3 jours
Distance : 54,4 km (aller-retour)
Départ : secteur sud du parc, tourner à gauche après Fort-Péninsule jusqu’au stationnement. Le sentier Les Crêtes part vers la droite. Il est demandé, par sécurité, de s’enregistrer auprès du poste d’accueil et de donner l’itinéraire de randonnée emprunté.
Tarif : 7,80 $ / jour (frais d’accès individuel au parc) – 25,25 $ / nuit en camping (par emplacement)
Infos : pc.gc.ca - sia-iat.com 


Parc national de la Gaspésie (Gaspésie)
Pic de l’Aube

Pic de l'Aube, parc national de la Gaspésie © Alain Lesieur

Pour ceux qui souhaitent gouter aux superbes paysages des Chic-Chocs sans se lancer dans une trop longue aventure, le parc de la Gaspésie propose plusieurs très beaux itinéraires de randonnée à emprunter sur deux jours. Le tronçon de la Traversée des Chic-Chocs qui mène au pic de l’Aube réserve par exemple de superbes points de vue, loin de la foule. L’itinéraire débute du refuge du Huard pour se rendre au refuge du Pluvier en 27,6 km de randonnée.

Afin de se rendre au point de départ, il faut réserver la navette du parc qui fait la liaison quotidienne entre le Centre de services et plusieurs points de départ de randonnée. À l’extrémité de la route 11 qui conduit dans cette partie occidentale du parc, on démarre au refuge du Huard pour une première journée d’ascension. Le sentier serpente sur le dos de la montagne en suivant le tracé du SIA. Après le sommet du mont Arthur-Allen puis celui du mont du Blizzard, on accède à l’un des plus saisissants points de vue du parc depuis le sommet du pic de l’Aube. Les Chic-Chocs forment une muraille naturelle avec plusieurs lacs d’altitude répartis de part et d’autre. La vue sur le pic du Brûlé y est tout aussi somptueuse. On passe la nuit au refuge de la Mésange avant d’entreprendre une deuxième journée en direction du refuge du Pluvier. Moins escarpée que la veille, cette journée réserve tout de même de belles montées avec l’ascension du pic du Brûlé ainsi que celle du mont Ernest-Ménard. On atteint le refuge, point d’arrivée de cette randonnée, épuisé, mais heureux!

Durée : 2 jours
Distance : 27,6 km (en linéaire)
Départ : prendre la navette du parc jusqu’au refuge du Huard. Elle vient rechercher les randonneurs au refuge du Pluvier. (Voir les horaires et les conditions de réservation)
Tarif : 6,50$ / jour (frais d’accès individuel au parc) – 24,50 $ / nuit / pers. en refuge
Infos : sepaq.com 


Espaces vous recommande également :

>> Top 10 des randos de trois jours

>> Adirondacks : 6 sommets à mettre à votre bucket list

>> Longue randonnée : le chemin le plus long

Commentaires (1)
Participer à la discussion!

Zolt - 04/01/2019 09:55
Merci de ces informations!
J'ai entendu parler du sentier des Contreforts et ça fait 2 ans que j'essaie de me trouver un compagnon pour aller faire le chemin entre Notre-Dame-de-la-Merci et St-Côme. J'ai été plusieures fois sur le sentier de la Swaggin et celui de la Chute à Boule, mais sans jamais y dormir.
J'ai cherché des indications à savoir les "bons" endroits où dormir en rustique, mais c'est la première information détaillée avec une idée des KM à faire pour se rendre à un tel endroit que je trouve. Pour ça, je te dis un grand merci!
J'espère pouvoir faire cette rendonnée l'été prochain!

Merci encore!