Rechercher dans le site espaces.ca
  • Randonnée d'été en montagne © Shutterstock

5 défis de randonnée à relever au Québec

Envie d'étancher votre soif de défis cardio, techniques ou d'endurance? Voici 5 boucles et sommets parfaits pour y arriver.

Le tour du mont Albert - Parc national de la Gaspésie

© Joanie Évrard

Longueur : 17,8 km (boucle)
Dénivellation : 870 m
Temps : 6 à 8 h
Période : 13 juin au 30 septembre 2020

Le parc national de la Gaspésie, l'un des plus appréciés des randonneurs québécois, sera cette année encore une destination convoitée pour la rando. D’ailleurs, le tour du mont Albert est un incontournable qui satisfera votre soif de dénivelé, mais qui vous en mettra également plein la vue. Le sentier progresse d’abord doucement, puis il devient de plus en plus abrupt une fois dépassé le belvédère de la Saillie, et ce jusqu’au sommet. De là-haut, on admire des montagnes à perte de vue. De l’autre côté, on se retrouve face à la vallée du Diable, après avoir traversé l’immense plateau qui s’étend sur 13 km carrés. Le belvédère du Versant permet de reprendre son souffle en observant l’incroyable paysage orangé composé de roches serpentines, juste avant d’entreprendre la délectable descente jusqu’au pied de la cuve.


À lire aussi : 40 jours sur le Sentier International des Appalaches


Le Grand Tour - Parc national du Bic

© Joanie Évrard

Longueur : 8,7 km (boucle)
Dénivellation : faible
Temps : 3 à 4 h
Période : mi-mai à fin octobre (selon la présence de neige / accessible seulement à marée basse)

Pour qui aime les beaux défis techniques, un séjour au parc national du Bic, dans le Bas-Saint-Laurent, est de mise. Parmi les nombreuses randonnées possibles, celle du Grand Tour saura vous dépayser complètement, tout en travaillant votre agilité. En effet, la difficulté de ce sentier n’est pas dans le dénivelé, mais plutôt dans la complexité et la variété du terrain. À partir de la ferme Rioux, il est important de s’informer du moment idéal pour débuter sa randonnée, en fonction des marées. On se promène entre la forêt et les plages, jusqu’au Cap-à-l’Orignal. C’est à cet endroit que le plaisir commence. Le chemin suit le littoral, tout en traversant de nombreux rochers géants, à la fois friables et tranchants. De bonnes bottes avec de solides semelles s'imposent! Par une belle journée ensoleillée, on fera une pause sur l’immense cap qui se trouve à mi-chemin, histoire de reposer ses pieds tout en observant, avec un peu de chances, les phoques du Saint-Laurent.


À lire aussi : 6 randos panoramiques face au Saint-Laurent


Mont du Lac-à-l’Empêche et du Four - Zec des Martres

© Joanie Évrard

Longueur : 14 km (boucle)
Dénivellation : 848 m 
Temps : 5 à 6 h
Période : à l’année (prévoir 8 km supplémentaires en hiver)

Ce n’est pas un secret, la région de Charlevoix regorge de petits trésors pour les randonneurs. La boucle du mont du Lac-à-l’Empêche et du Four en fait partie. Située dans la Zec des Martres, à quelques minutes seulement du parc national des Grands-Jardins, elle fait de plus en plus parler d'elle grâce au Défi des 5 sommets, lancé en 2017. Le départ du sentier se trouve à côté du barrage du lac à l’Écluse. Dès la première heure, on se retrouve très vite sur un plateau, d'où l'on jouit de splendides panoramas. Ensuite, les points de vue exceptionnels s’accumulent, jusqu’à l’atteinte du sommet du mont du Four. Sur le chemin du retour, vous croiserez les débris d’un avion militaire qui s’est écrasé dans les années 1950. Finalement, vous reviendrez à la voiture les jambes fatiguées, mais vous serez entièrement satisfaits d’une belle journée d'endurance en montagne. 


À lire aussi : 10 sentiers de randonnée gratuits au Québec


Le Cap-Frontière - Mont Gosford

© Christine Dufour

Longueur : 18 km (boucle)
Dénivellation : 560 m
Temps : 6 à 7 h
Période : mi-mai à fin novembre

Bien qu’il soit relativement méconnu, le mont Gosford est l'une des plus hautes montagnes du Québec. La boucle Cap-Frontière vous mènera à son sommet, non sans vous faire verser quelques gouttes de sueur, mais également sur le sentier longeant la frontière entre le Canada et les États-Unis. Un panorama grandiose à 360° vous attend, ainsi que de nombreux points de vue tout au long de la randonnée. La tour d’observation et ses quelques panneaux d’informations permettent de bien identifier les montagnes avoisinantes situées dans le Maine et au New Hampshire, mais aussi dans la région du lac Mégantic. En route, il est possible de se reposer au refuge Clearwater, ou d’y faire un arrêt pour la nuit, afin de prolonger son séjour.


À lire aussi : Petits sommets pour nouveaux randonneurs


Sentier des Crêtes - Parc national du Mont-Orford

© Joanie Évrard

Longueur : 18,7 km (boucle)
Dénivellation : 455 m
Temps : 8 à 9 h
Période : début mai à la mi-novembre

Pour un autre défi, cette fois-ci un peu moins éloigné de la grande ville, le sentier des Crêtes du parc national du Mont-Orford est un incontournable pour les mordus de défis sportifs. Au cours des 18 kilomètres de cette longue randonnée, il vous faudra d’abord traverser l’Escalier-du-Nord, qui passe par le pic de la Roche-Fendue et par le pic de l’Ours. Ces deux incroyables points de vue permettent d’admirer le Lac Stukely ainsi que la cime du mont Orford, au loin, qui culmine à 853 m d’altitude. Ce sommet est d’ailleurs votre prochaine destination. Une fois celui-ci atteint, il suffit de descendre la Grande Coulée pour ensuite suivre le chemin au pied de la montagne, qui retourne au Centre de services Le Bonnallie. Un défi de longue haleine à compléter !

Commentaires (0)
Participer à la discussion!