Rechercher dans le site espaces.ca
Pluie d'automne © Kelly Sikkema - Unsplash

Randonner sous la pluie : 9 conseils pour choisir son équipement imperméable

L’automne arrive, et la saison nous réserve encore certaines des plus belles excursions de l’année. Avec le temps plus frais et le feuillage des arbres qui se teinte de couleurs mordorées, il n’y a pas meilleur moment pour partir à l’assaut ses sentiers. Assurez-vous, cependant, d’être bien équipé, car l’automne est synonyme d’averses imprévues et de météo changeante.

Rester au sec durant une randonnée peut être un peu compliqué, mais pas impossible ! Voici quelques trucs pour s’y retrouver :

1-   Quel type de randonneur êtes-vous ? 

C’est la première question à se poser afin de choisir l’équipement le plus adapté à ses besoins. Les vêtements imperméables sont nombreux et possèdent des forces et des faiblesses différentes selon les activités pour lesquelles ils ont été conçus. Si vous êtes amateur de longs trek, optez pour des vêtements compressibles. Adepte de course sur sentier ? Visez plutôt la légèreté. Si vous prévoyez arpenter des terrains accidentés, recherchez des vêtements fluides, qui ne nuiront pas à vos mouvements…

2-   Résistant à l’eau VS imperméable

Membrane imper-respirante © Shutterstock - GROGL

Il est primordial de connaître la différence entre les deux termes, quand vient le temps de garnir sa garde-robe de vêtements contre la pluie. On dit d’un tissu qu’il est résistant à l’eau lorsqu’il est enduit d’un fini déperlant. Les gouttelettes perleront sur la surface du tissu avant de s’écouler. Les produits résistant à l’eau sont légers et abordables, mais ne peuvent pas supporter les averses torrentielles. Au contraire, les vêtements dotés d’une membrane imperméable, comme le fameux GORE-TEX, vous garderont bien au sec même sous les pires intempéries. À vous de voir lequel des deux types vous convient.


À lire aussi : Conseils pour marcher sous l'averse


3-   Respirer c’est la clé

L’imperméabilité, c’est bien beau, mais il ne faut pas non plus négliger la respirabilité. C’est d’ailleurs pourquoi vous entendrez souvent parler de produits « imper-respirants ». Plus un vêtement respire, plus il évacuera facilement la transpiration. En randonnée, surtout dans les sentiers plus difficiles qui requièrent de plus grands efforts physiques, il s’agit d’un élément non négligeable. Les membranes sont souvent très respirantes, mais il est également possible d’augmenter la circulation de l’air grâce à des détails techniques comme des soufflets sous les bras, par exemple. Ce qui nous emmène à dire que…


À lire aussi : 10 imper-respirants inspirants


4-   La qualité est dans les petits détails

Manteau imperméable © Shutterstock - Tanja Esser

Les coutures du vêtement choisi sont-elles scellées et étanches ? Où sont situées les poches ? Y aurez-vous accès, même en portant un sac à dos de randonnée ? Le capuchon de votre manteau est-il assez grand pour couvrir votre casque de vélo ou d’escalade? Tous ces détails vous paraîtront peut-être anodins, mais ils feront toute la différence une fois sur les sentiers.

5-   Il n’y a pas que le GORE-TEX

Célèbre pour ses propriétés coupe-vent, imperméables et respirantes, le GORE-TEX est la membrane la plus connue. Pourtant, de nombreuses autres membranes sont disponibles comme Dry.Q, eVent ou Hyvent entre autres. Quoique moins répandues, elles sont aussi de très bons choix pour vos vêtements de randonnée.

6-   Ne pensez pas qu’à vos épaules

Si vous êtes un aventurier qui aime sortir des sentiers battus, le manteau imperméable ne sera sûrement pas suffisant pour vous garder au sec. Il existe heureusement plusieurs modèles de pantalons imper-respirants. Confortables et souples, ceux-ci, comme les StrechOzonic de Mountain Hardwear, sont conçus spécialement pour la randonnée pédestre par temps humide.

7-   Et pour les bottes de randonnée ?

Bottes imperméables © Shutterstock - TonelloPhotography

En automne, il n’est pas rare que les sentiers soient humides ou boueux. En randonnée, comme une grande partie de notre confort passe par nos pieds, mieux vaut se procurer une bonne paire de bottes de marche. Heureusement, la plupart des modèles sont imperméables. Le dilemme est cependant de décider quel matériel choisir. Le cuir naturel est résistant et totalement imperméable, mais est plus rigide et ne respire pas. Les bottes faites de cuir synthétique sont souvent doublées de GORE-TEX (et sont donc totalement imperméables), mais s’usent souvent plus facilement.

8-   Choisissez des produits à votre taille

Assurez-vous que vos vêtements imperméables vous font parfaitement. N’ayez pas peur de bouger pour vérifier l’ajustement. Quand vous levez les bras au ciel, est-ce que votre manteau remonte ? Est-ce que vos poignets sont à découvert ? Vous sentez-vous gêné dans vos mouvements ? Ce sont des questions importantes à se poser afin de maximiser votre confort lors des randonnées, surtout si vous êtes un adepte du multicouche.

 9-   N’oubliez pas de prendre soin de vos produits

La poussière des sentiers, la boue et les huiles corporelles affectent énormément les attributs techniques de vos vêtements imperméables. Or, les détergents réguliers laisseront un résidu dans les fibres de vos vêtements techniques, en plus d’affecter leur imperméabilité. Assurez-vous de nettoyer pantalons et manteaux avec des produits spécialisés comme le Nikwax’sTech Wash.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!

À decouvrir