Rechercher dans le site espaces.ca
  • Via ferrata des Géants © Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean

6 aventures à vivre une fois dans sa vie au Québec

Pour marquer les 25 ans d’Espaces, nous avons dressé une liste d’expériences qui méritent toutes d’être vécues, dans la Belle Province pleinairiste. En voici six qui nous vous donneront envie de partir explorer le Québec, que ce soit à vélo, en rando ou sur les hauteurs.

1. Mouliner sur la Route verte (multirégion)

Difficile de ne pas emprunter, un jour ou l’autre, ne serait-ce qu’une mince portion de la Route verte : la « plus belle véloroute du monde », dixit National Geographic, étend son réseau tentaculaire sur plus de 5000 km dans une majorité de régions du Québec. Pour bien la sentir, mieux vaut s’y engager pendant plusieurs jours et passer quelques nuits sur ses abords, au camping ou dans un chaleureux gîte.

Quelques tronçons incontournables :

Infos routeverte.com


À lire aussi - Route des navigateurs : au fil de l'eau à vélo


2. Via ferrata des Géants (Saguenay–Lac-Saint-Jean)

C’est presque magique. Sans expérience aucune et avec un minimum de forme physique, on se retrouve soudainement entre ciel et terre, la tête dans les nuages et l’eau noire du fjord qui s’étend tout en bas, dans le parc national du Fjord-du-Saguenay.

Pour nous protéger de l’abîme de plus de 200 m par endroits, un simple baudrier et deux longes attachées à un câble d’acier. Il ne reste qu’à suivre le parcours ferré, qui dessine un chemin tracé sur les vertigineuses parois voisines du mythique cap Trinité, en trois segments qui se complètent et qui incluent une spectaculaire passerelle de 85 m.

Malgré la présence d’un guide certifié, il est stupéfiant d’encaisser pareille surcharge de sensations. Assurément, nous ne devrions pas être là aussi facilement. (J.-S. M.)


À lire aussi - Vidéos : 5 via ferrata spectaculaires au Canada


3. Grimper le Kamouraska (Bas-Saint-Laurent)


© Nicolas Gagnon, Tourisme Bas-Saint-Laurent

En matière d’escalade, peu d’endroits peuvent rivaliser avec les falaises de Saint-André-de-Kamouraska, au Québec. Fort complet et aisément accessible, le site amalgame les voies québécoises les plus aériennes couplées à une qualité de paroi incomparable et sied aussi bien aux experts qu’aux débutants.

En contrebas, le fleuve et ses chapelets d’îles magnifient l’ascension et promettent des points de vue époustouflants, et l’escalade sportive (sur ancrages permanents) y est reine.

L’ambiance exceptionnelle, entre défi et camaraderie, garantit une expérience unique d’ascension. Autorisation de la SEBKA nécessaire. (G. S.)


À lire aussi : 15 activités de plein air à faire au Bas-Saint-Laurent


4. Traverser l’arrière-pays charlevoisien (Charlevoix)


© Steve Deschênes, Tourisme Charlevoix

Au pays du Temps d’une paix, arpenter sur 105 km cette terre unique de taïga et de sommets qui s’enchaînent, que ce soit à vélo ou à pied, en autonomie ou avec service de transport de bagages, est un incontournable en matière de longue randonnée québécoise.

Au fil du trajet suggéré de ce périple de six jours aux allures de raid, plusieurs sommets méritent quelques détours pour être gravis (monts Eudore-Fortin, du Four, du Dôme, de la Noyée, etc.) et on profite de refuges pour passer la nuit.

À explorer hiver comme été, entre la zec des Martres et Saint-Siméon. (G. C.)


À lire aussi : 17 activités de plein air à faire dans Charlevoix

 


5. La Capitale-Nationale en vélo de montagne (Québec)


© Philippe Jobin, Vallée Bras-du-Nord

Avec plus de 350 km de sentiers de vélo de montagne répartis en quatre centres de haut niveau, la région de Québec est dans une classe à part dans la Belle Province cyclable.

Pour faire de grosses descentes, les amateurs se dirigeront d’abord vers le mont Sainte-Anne, qui offre au surplus des points de vue époustouflants sur le fleuve; à moins de 30 minutes des vieux murs, on plonge ensuite dans l’univers des Sentiers du Moulin, le meilleur endroit pour les descentes de style enduro, notamment avec le nouveau secteur Maelström.

À quelques kilomètres de là, la grande variété de pistes roulantes et accessibles d’Empire 47 vient bonifier l’offre dans la vallée de la Jacques-Cartier.

Enfin, les deux secteurs de la Vallée Bras-du-Nord comptent plus de 100 km de sentiers, où l’on trouve un heureux mélange de pistes techniques et de sentiers roulants.

L’offre est si vaste et exaltante qu’il faudra plusieurs visites pour découvrir tous les sentiers. (G. R.)


À lire aussi - Vélo de montagne : le plein de nouveautés autour de Québec


6. Exploration d’Anticosti (Côte-Nord)


© Sépaq

Cette immense île sauvage, peuplée d’une multitude de chevreuils et d’à peine 240 habitants, est un joyau naturel serti de canyons saisissants, de falaises abruptes, de grottes et de chutes ravissantes, le tout doublé d’une forêt boréale apaisante.

Comment découvrir cet environnement exaltant? En faisant de la randonnée sur ses 125 km de sentiers, mais aussi en fatbike sur les berges ou encore en cyclotourisme de brousse (bikepacking), avant de piquer une tête dans l’une des rivières de l’île. (A. S.)


À lire aussi : Les 6 plus belles randonnées d’Anticosti

Commentaires (0)
Participer à la discussion!