Rechercher dans le site espaces.ca
  • Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan © Adobe Stock

23 activités de plein air à faire en Côte-Nord

Peu de régions du Québec insufflent un tel sentiment de liberté à qui les explore. La Côte-Nord offre un terrain de jeu naturel qui s’étend sur 850 km. Randonnée, kayak, planche à pagaie, vélo, surf... vous y trouverez forcément votre compte.

1. Marchez sur l’Île Grande Basque

Des sept îles qui composent l’archipel du même nom, c’est la seule qui compte des sentiers balisés. Ils s’étendent sur 12 km et permettent de jouir d’une vue imprenable depuis le sommet, avant de relaxer sur une plage sauvage.


2. Explorez Anticosti

Cette immense île sauvage, peuplée d’une multitude de chevreuils et d’à peine 200 habitants, est un joyau naturel serti de canyons saisissants, de falaises abruptes, de grottes et de chutes ravissantes, le tout doublé d’une forêt boréale apaisante.

Comment découvrir cet environnement exaltant? En faisant de la randonnée sur ses 125 km de sentiers, mais aussi en fatbike sur les berges ou encore en cyclotourisme de brousse (bikepacking), avant de piquer une tête dans l’une des rivières de l’île.


À lire aussi : Les 6 plus belles randonnées d'Anticosti


3. Roulez la boucle Pointe-Lebel – Pointe-aux-Outardes

Ce circuit de 55 km emprunte la piste cyclable Jean-Denis-Vachon puis l’accotement de la route 138, le long du fleuve, dans une ambiance maritime vibrante.


4. Découvrez le parc nature de Pointe-aux-Outardes

Pas moins de 10 km de sentiers ponctués d’abris et de tours d’observation sillonnent ce remarquable milieu protégé aux abords du fleuve, très prisé lors des grandes migrations (255 espèces aviaires recensées). Nuitée inusitée offerte en « nichoir géant ». Aussi sur place : kitesurf, géocachette.


5. Surfez à Sept-Îles

© Surf Shack Photos

Depuis quelques années, une petite communauté d’adeptes du surf a développé et fait la promotion de cette activité à Sept-Îles, sous l’impulsion de la boutique SurfShack.

Outre la vente et la location de surfs (mais aussi de planches à pagaie), celle-ci propose des cours aux non-initiés.

C’est l’automne et surtout l’hiver que le surf est à son meilleur dans la région, alors que les vagues et les rouleaux sont alors les plus gonflés.


À lire aussi : Quand la Côte-Nord prend la vague


6. Randonnez ou kayakez dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan

Formé de plus de 1000 îles et îlots aux monolithes étranges et biscornus, ce fascinant archipel de calcaire est aussi réputé pour la diversité de ses milieux écologiques ainsi que pour sa riche flore et ses nombreuses espèces aviaires, dont les oiseaux migrateurs qui en ont fait un refuge.

Se perdre en kayak de mer dans ce labyrinthe maritime est une expérience inoubliable, surtout quand on aperçoit des cétacés et des phoques. La plongée sous-marine autonome se pratique également sur le pourtour des îles.

Pour saisir toute la franche beauté de l’archipel et en embrasser la fantasmagorie, il faut aussi parcourir certaines îles en randonnée pédestre, voire y dresser sa tente pour la nuit. Quelque 80 km de sentiers sont ainsi accessibles sur neuf îles, au cœur d’une nature unique et démesurée.

On peut même dormir dans des petits refuges orignaux : L’Ôasis, un hébergement en forme de goutte d’eau, légèrement surélevé et installé en lisière de forêt, proche de la plage. Lire la suite.


7. Pagayez et campez à l’Anse à la Cave

Plusieurs entreprises offrent des forfaits guidés pour pagayer en kayak de mer ou en planche à pagaie et observer la foisonnante faune aviaire et marine du secteur. L’un des hauts lieux du genre au Québec.


8. Admirez la Chute Manitou

Ce court mais impressionnant sentier (1,3 km) longe la rivière Manitou dans la forêt boréale. Par endroits, il surplombe les rapides avant de mener au pied d’une chute spectaculaire de 40 m.


9. Parcourez les monts Groulx

Ce massif montagneux, qui compte une trentaine de sommets de plus de 1000 m, est d’une exceptionnelle beauté sauvage. En s’y rendant, on passe de la forêt boréale à la forêt alpine, puis à la taïga et, enfin, à la toundra arctique. Certaines épinettes blanches sont plusieurs fois centenaires. Pour randonneurs autonomes et très expérimentés. Refuges accessibles.


À lire aussi : Sentiers de randonnée les plus difficiles du Québec


10. Roulez sur les Sentiers de la rivière Amédée

Les amateurs de vélo de gravelle et de vélo de montagne ont accès en été et en automne à une piste qui est réservée au ski de fond l’hiver. Avec 40 km de sentiers répartis sur les deux côtés de la rivière, le terrain de jeu ne manque pas d’envergure.


11. Descendez la rivière Natashquan

Une des plus belles rivières de Minganie pour partir en expédition en canot ou en kayak. On y trouve 120 km de plages de sable et une multitude d’îles.


12. Prenez de la hauteur avec Attitude nordique

L’époustouflante via ferrata en bord de mer et les exaltantes tyroliennes de l’ancienne Zone adrénaline du Jardin des glaciers ont été acquises par le forfaitiste Attitude nordique, qui les exploite désormais. Aussi offert : kayak de mer, plongée en apnée, yoga.


13. Kayakez de nuit aux Bergeronnes

Le village des Bergeronnes est l’endroit parfait pour l’observation terrestre ou marine des baleines. Sur l’eau, plusieurs entreprises offrent des sorties guidées en kayak de mer ou en planche à pagaie.

C’est le cas de Mer et Monde Écotours, qui propose notamment des sorties nocturnes, entre 21 h et minuit, pour l’observation du phénomène de la bioluminescence et l’écoute des mammifères marins à l’aide d’un hydrophone. 

 


14. Baladez-vous en SUP au large de Havre-Saint-Pierre

Quelle belle idée que d’aborder la Minganie en planche à pagaie! L’expérience est facilement réalisable grâce à la dynamique petite entreprise Les Vagues. Basée tous les étés sur la plage de Havre-Saint-Pierre, elle s’occupe de transmettre les rudiments de la discipline aux curieux de tout âge.

Une fois le point d’équilibre atteint, on peut se lancer dans des séances plus périlleuses, telles que le SUP Yoga ou une expédition vers les îles Marteau.

Pour rejoindre ces proches joyaux de l’archipel de Mingan, le départ s’effectue aux premières heures de la matinée afin de profiter des meilleures conditions pour pagayer.


15. Pédalez la Véloroute des Baleines

De Tadoussac à Baie-Comeau, les cyclistes ont accès à une vingtaine de sections sur l’accotement de la route 138, le long du fleuve. Ces circuits exceptionnels sont pensés autour de la sécurité et de l’accès à des services de restauration et d’hébergement.


16. Grimpez les monts Severson

Ce massif de montagnes culminant à 900 mètres amène les randonneurs à enchaîner les successives strates écosystémiques. Au sommet, l’absence d’arbres offre des panoramas grandioses à 360 degrés. Présence de caribous et refuges accessibles.


17. Descendez la rivière Magpie

Au départ du lac Magpie, l’aventure démarre dans la taïga, avant qu’on s’enfonce dans la grande forêt boréale, puis dans une vallée encaissée à couper le souffle. Tout au long de la rivière, les rapides de classe III, IV et IV+ se succèdent, pour garder le niveau d’adrénaline bien élevé.

Mythique pour les amateurs de rafting et pour les kayakistes du Québec et de partout dans le monde, la Magpie offre une densité de rapides inégalée et, selon National Geographic, elle fait partie des dix plus belles rivières d’eau vive au monde, en plus d’avoir récemment obtenu la personnalité juridique, une première au Canada.

Au surplus, les paysages intacts transforment l’aventure en une sorte de pèlerinage en territoire innu, où on se sent vraiment en vie.

Ces dernières années, la Magpie se fait de plus en plus populaire, avec une offre grandissante de descentes guidées ainsi qu’un service accru de taxi-brousse, notamment avec Air Tunilik.


À lire aussi : Au secours de la Magpie


18. Randonnez dans la réserve naturelle du Boisé-de-la-Pointe-St-Gilles

Ce milieu naturel périurbain décline tous les écosystèmes présents dans la région : la forêt, le fleuve et les lacs. Le long du Saint-Laurent, les randonneurs ont accès à 15 sentiers totalisant 11 km ponctués de panneaux d’interprétation – dont certains intègrent des fables de Lafontaine! – et de haltes d’où on peut observer une riche faune aviaire.   


19. Canotez sur la rivière Moisie

La plus importante rivière à saumon qui se jette dans l’Atlantique est jalonnée de rapides tonitruants à canoter et de plages de sable où planter sa tente. C’est aussi une voie navigable de première importance pour les Innus. Services de guidage disponibles.


20. Roulez le réseau cyclable de Havre-Saint-Pierre

La municipalité entretient cette piste asphaltée de 9 km qui s’échappe hors de la ville devant la vue sur l’archipel de Mingan. À couper le souffle.


À lire aussi : 5 expériences actives sur la Côte-Nord


21. Admirez le domaine des Dunes vue du dessus

Parcours d’hébertisme aérien comprenant 23 modules, dont des ponts de corde et du rappel. À faire aussi sur place : canot, kayak, planche à pagaie, observation des ours et des baleines.


22. Faites de la plongée sous-marine aux Escoumins

Après avoir fait ses premières plongées dans les mers tropicales, on imagine parfois un environnement terne dans les eaux plus glaciales. Au contraire, la plongée au Québec – particulièrement aux Escoumins – a tout pour surprendre, avec ses récifs aux multiples teintes qui offrent une atmosphère unique et paisible de découverte.

Loin d’être terne, l’environnement marin est ici très diversifié, avec un amalgame d’anémones, de concombres, d’étoiles et de soleils de mer, de coraux mous et de crabes. Plus on s’attarde aux détails, plus on peut observer d’espèces, même celles qui se cachent dans les interstices rocheux, comme le loup atlantique.

Le soir venu, il ne reste qu’à profiter du camping en bord de mer et de l’air salin en regardant les baleines émerger de temps à autre, au loin.


23. Dormez dans des minis-chalets sur roues

Avis aux voyageurs qui comptent découvrir la Côte-Nord cet été: de nouveaux mini-chalets viennent de faire leur apparition à Longue-Pointe-de-Mingan, au cœur de la belle et lointaine Minganie.Il s’agit des mini-maisons écologiques sur roues de l’entreprise locale Chalets Didoche. Lire la suite.


Après l’effort, le réconfort

Commentaires (0)
Participer à la discussion!