Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Adobe Stock

Testés et approuvés : 6 équipements pour dévaler les pentes en ski

Même si les bonnes bordées de neige se font toujours attendre, la saison de glisse est bien entamée, au Québec. Voici des suggestions de vêtements et d’articles pour se tenir au chaud ou se faciliter la vie, en station ou en hors-piste.


À lire aussi : Les 10 commandements du skieur hors-piste


Manteau Copper GTX, de Spyder

Testé à de multiples reprises durant un hiver en dents de scie, ce manteau isolé en Primaloft s’est avéré aussi chaud – même en ne portant qu’une mince couche intermédiaire – qu’imperméable, quand la neige s’est fait liquide. Grâce à sa membrane en Gore-Tex, il fait preuve d’une respectable respirabilité; avec sa coupe élégante et ajustée à point, il permet d’attaquer franchement les pistes les plus exigeantes sans se sentir coincé – notamment grâce à sa membrane 2-way stretch qui offre une bonne liberté de mouvement. Enfin, sa capuche amovible, sa jupette antipoudreuse et ses multiples poches de rangement complètent la liste des caractéristiques de cet excellente armure de protection pour affronter les éléments lors des sorties de ski.


Couche de base Intraknit, de Smartwool

Incontournable compagnon de ski, de planche à neige et, finalement, de bien d’autres activités extérieures pratiquées dans la froidure, cette couche de base fait corps avec le torse et les bras et assure confort et excellent maintien de la chaleur corporelle, avec sa fabrication à 53 % de laine mérinos. Élégant et moulant, ce maillot résiste relativement bien à l’abrasion – y compris aux coudes, qui sont côtelés – et il n’a pas bouloché, en plusieurs mois d’utilisation intensive. Bien sûr, comme tant de produits de qualité fabriqué avec ce matériau, les odeurs n’ont pas d’emprise sur son tricot, qui est d’ailleurs doté de zones d’aération stratégiques en filet pour favoriser l’évacuation de la transpiration.


À lire aussi : 9 pistes de ski parmi les plus redoutables au Québec


Bâtons Venom Vario 3D et gants Xplore XT S, de Leki 

Même si on peut apprécier individuellement chacune de ces pièces d’équipement, elles sont faites pour aller ensemble : les deux font la paire, littéralement. Grâce à un ingénieux système inventé et breveté par Leki (Trigger 3D), il est possible de fixer le bâton au gant en un seul clic (plus ou moins) rapide. Au lieu de l’habituelle et encombrante dragonne, une petite courroie dans la paume se fixe sur la poignée, même s’il arrive qu’il soit plus fastidieux de l’insérer que de la retirer. Dans ce dernier cas, on n’a qu’à appuyer sur un bouton-poussoir… ou faire une solide chute, auquel cas le système se déclenche automatiquement grâce à un dispositif à ressort.

Conçu pour la compétition en descente mais néanmoins polyvalent, le bâton Venom Vario 3D s’ajuste en longueur grâce à une bague autobloquante capable de supporter jusqu’à 140 kg, laquelle permet aussi une bonne prise si on monte à flanc de colline, en ski de montagne. Il est également doté de poignées nervurées pour une meilleure préhension et ne pèse que 291 g grâce à des composantes en aluminium (partie supérieure) et en carbone (partie inférieure). Seul hic : son prix – le cadenas pour le verrouiller à un support, au chalet, n’est pas inclus.

De construction fort solide, très confortable et judicieusement rembourré là où il le faut, le gant Xplore XT S allie embouts et empiècements de cuir de chèvre à des membranes flexibles en Soft-Tex. Isolé avec du PrimaLoft, il est ultrachaud et très étanche tout en laissant s’échapper la vapeur quand la température monte à l’intérieur. Et s’il fait un froid polaire, on peut insérer des pochettes chauffantes dans un petit compartiment à glissière conçu à cette fin. Un excellent produit, point à la ligne.


Casque Slam-Cap NoShock 2.0, de Shred

Ultraconfortable et très léger (420 g), ce casque de ski s’enfile comme un gant et épouse parfaitement chaque centimètre carré de la boîte crânienne. Il protège d’ailleurs cette dernière avec brio grâce à un système d’absorption des chocs à la fois linéaire et rotationnel RES – entendez par là que peu importe le type de chute, l’énergie du coup encaissé par la mousse en nid d’abeille Slytech est redistribuée uniformément pour minimiser son impact. Ajoutons à cela un ajustement à molette très facile à utiliser, un système de ventilation à trois positions et une technologie antiodeurs intégrée, et ce casque – également homologué pour le vélo – forme un compagnon plus que rassurant pour le ski alpin et le ski de montagne, mais aussi pour le fatbike.


À lire aussi : Les 10 pistes de ski avec les plus belles vues au Québec


Boîtier pour iPhone FRE, de Lifeproof

Même si les nouvelles générations de iPhone sont à l’épreuve de l’eau et des intempéries (jusqu’à une certaine limite), et bien qu’il soit possible d’apposer une pellicule pour en protéger l’écran, rien ne vaut une protection intégrale pour mettre son joujou à selfies (et autres photographies) à l’abri. C’est ce que propose LifeProof avec son modèle FRE : un boîtier étanche et scellé qui protège l’entièreté de l’appareil, objectifs de l’appareil-photo compris, et ce jusqu’à plus de deux mètres sous l’eau. Robuste et épuré, le FRE est fabriqué jusqu’à 60 % de matériaux recyclés. Son écran ne s’embue pas quand on passe du froid au chaud (et inversement), et il préserve efficacement toute la sensibilité de l’écran tactile. Pour iPhone 7 à 13, modèles Pro Max inclus.

Commentaires (0)
Participer à la discussion!