Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Parc régional du Poisson Blanc

Répertoire des îles où camper au Québec

Situées au beau milieu du fleuve, d'un réservoir ou encore d'un lac, voici une vingtaine d'îles qui permettent de planter votre tente dans des endroits paradisiaques au Québec. L'occasion de devenir un Robinson Crusoé le temps d'une aventure d'un weekend (ou plus)!


Abitibi-Témiscamingue

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Pauline&Quentin (@prendstesclics) on

Tout dernier-né des parcs nationaux, le parc national d’Opémican est une invitation à l’aventure, en canot notamment, sur le gigantesque lac Kipawa, un dédale à travers plusieurs centaines d’îles, où l’on peut planter sa tente pour se sentir seul au monde.


Bas-Saint-Laurent

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Société Duvetnor (@duvetnor) on

À 3 km du centre de Rimouski, on oublie vite l’asphalte et la rumeur de la ville, sur les sentiers bucoliques de l’île Saint-Barnabé. Chacun des douze sites est équipé d’une plateforme, cachée entre les arbres ou face au large. Un abri bien conçu permet de se réfugier et de cuisiner par mauvais temps. Le confort est rustique : toilettes sèches pour seuls sanitaires, pas d’eau potable et encore moins d’électricité. Le luxe est assuré par le panorama, la plage et la sérénité des lieux. Lire la suite

Cette ravissante île de 13 km compte 40 km de sentiers qui se déploient notamment sur son pourtour, avec vues imprenables sur les montagnes de Charlevoix. Par endroits, on peut entendre des phoques ou observer des bélugas et des pingouins. Les emplacements de camping sont répartis sur 4 sites : la plage (10 emplacements), Les Cèdres (7 emplacements), L'Anse à Boule (3 emplacements) et enfin Les Bélugas (4 emplacements)

Ce camping rustique permet de découvrir les beautés et curiosités de l'île Verte, comme son Musée du squelette et son joli phare historique, et de profiter de la voûte étoilée. 


À lire aussi : Rando-camping sur les plus belles îles du Québec


Charlevoix

Le Camping du Ruisseau rouge promet aux campeurs de belles vues sur le fleuve et un accès à la plage. Il offre 7 chalets tout équipés en plus de ses emplacements de camping avec deux services (électricité et eau non potable) ou sans services. 


Duplessis

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Vane (@espace_nomade) on

Formé de plus de 1000 îles et îlots aux monolithes étranges et biscornus, ce fascinant archipel de calcaire est aussi réputé pour la diversité de ses milieux écologiques ainsi que pour sa riche flore et ses nombreuses espèces aviaires, dont les oiseaux migrateurs qui en ont fait un refuge.

Des sept îles qui composent l’archipel du même nom, c’est la seule qui compte des sentiers balisés. Ils s’étendent sur 12 km et permettent de jouir d’une vue imprenable depuis le sommet, avant de relaxer sur une plage sauvage.

Immense île sauvage peuplée d’une multitude de chevreuils (et d’à peine 240 habitants), Anticosti est sertie de canyons saisissants, flanquée de falaises abruptes et truffée de grottes et de chutes ravissantes. 


À lire aussi : 23 activités de plein air à faire en Côte-Nord


Îles-de-la-Madeleine

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Parc de Gros-Cap (@parcdegroscap) on

Au parc de Gros-Cap, on peut parcourir en kayak le réseau de tunnels et de grottes qui s’y trouve, dont l’une où on peut se baigner et admirer le ciel à travers un puit de lumière naturel. Plusieurs kilomètres de falaises rouges séparent la plage de la Petite Échouerie de la baie sud, où plusieurs oiseaux nicheurs sont observables.

Située à l’extrémité nord-est de l’archipel des Îles de la Madeleine, sur l’île de la Grande Entrée, l’auberge La Salicorne est bordée d’une lagune, d’une petite forêt et d’une île sauvage.


À lire aussi : 15 activités de plein air à faire aux Îles-de-la-Madeleine


Lanaudière

Ce réservoir, qui comprend 270 km de rives, est un site de villégiature prisé pour le kayak et le canot-camping avec ses 45 îles aux plages de sable fin.


À lire aussi : 10 sites de camping gratuits au Québec


Laurentides

À cheval entre l’Outaouais et les Laurentides, cet extraordinaire territoire lacustre se prête éminemment bien au canot, au kayak et à la planche à pagaie. Plusieurs des emplacements de camping sont situés sur de petites îles isolées où on peut se retrouver seul pour monter sa tente. Les réservations se font (très) longtemps à l’avance.


À lire aussi - Canot-camping : quoi de neuf cet été au parc régional Poisson blanc?


Le réservoir Baskatong est une véritable mer intérieure qui s'impose sur 400 km carrés d'eau douce, parsemée d’îles, de baies et de plages de sable fin.

Un paradis pour le canot, le kayak et la planche à pagaie, idéalement avec camping, compte tenu de la quarantaine d’îles où planter sa tente, sur une dizaine de lacs. Le parc comprend une réserve de biodiversité et un écosystème forestier exceptionnel.


À lire aussi : En SUP-camping au parc régional Kiamika


Chaudière-Appalaches

L’archipel est un paradis pour les kayakistes chevronnés. D’abord parce que les paysages sont de toute beauté et encore sauvages, mais aussi parce que naviguer dans les eaux et le courant qui bordent les iles et ilots demande une sérieuse habileté.


Mauricie

À deux pas du centre-ville de Trois-Rivières, le parc de l'île Saint-Quentin propose une multitude d'activités en nature (plage, piscine, randonnée, vélo, etc.), de même que des sites de camping sans services, accessibles uniquement à pied.


Montérégie

Ce territoire insulaire est l’un des préférés des Montréalais pour prendre un bain de nature sans avoir à se déplacer longuement. À quelques minutes de la grande ville, il permet de multiplier les expériences en toutes saisons. Le camping Grosbois compte 50 emplacements sans services dans un environnement où se mêlent milieu forestier et ambiance fluviale, ainsi que 25 tentes en prêt-à-camper.


Outaouais

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Pascal Arseneau (@pascalarseneau) on

Un territoire incontournable pour les aventuriers dans l’âme, où les îles forment un véritable labyrinthe où on pagaie avant de planter sa tente en toute quiétude.


Québec

Sur la pointe est de l'île d'Orléans, un camping offrant des micro-refuges, des emplacements pour tente (en forêt ou au bord du fleuve) et même du camping d'hiver.


Saguenay-Lac-Saint-Jean

Ourlé par l’une des plus belles plages du Québec, serti d’îles et bordant la mer intérieure du lac Saint-Jean, ce parc se prête particulièrement bien à la pratique du canot, du kayak et de la planche à pagaie. Les 6 emplacements rustiques de l’Île-Bouliane sont accessibles par voie d'eau seulement : navette Périkonka ou en embarcation nautique (25 km à parcourir, environ 4 heures).

À cela s'ajoute en 2022 de nouveaux emplacements de camping rustique aménagés sur trois magnifiques îles du nouveau secteur Camp-de-Touage-Les-îles. Six emplacements sur chacune, pour un total de 18, avec toilette sèche, table de pique-nique et trou à feu. On peut s’y rendre en kayak – le transport de bagages est offert – ou encore avec une navette qui viendra vous récupérer au moment convenu.


À lire aussi : 16 plages au Québec pour demeurer actif

Commentaires (0)
Participer à la discussion!