Rechercher dans le site espaces.ca
  • Crédit photo : Adobe Stock

Malappris du plein air : comment sensibiliser les gens?

Au cours des derniers mois, bien des Québécois se sont comportés comme des sans-gêne, dans les parcs et les aires naturelles de la Belle Province, comme nous le rapportons ici. Comment faire pour les sensibiliser aux bonnes manières du plein air? Voici quelques pistes de solutions.

  • Mener des campagnes publicitaires sur le Sans Trace dans les médias grand public.
  • Faire signer un formulaire à l’accueil des parcs (nationaux, régionaux et municipaux) aux clients, les invitant à s’engager aux règles de bonne conduite en milieu naturel – une sorte de contrat social qui les informe en plus de les responsabiliser.
  • Engager des patrouilleurs dans les parcs pour rappeler les consignes à l’intersection des sentiers, par exemple. Ceuxci pourraient aussi distribuer des sacs poubelle aux randonneurs qui n’en ont pas.
  • Installer des panneaux au départ des sentiers ou dans les campings pour indiquer les choses à faire et à ne pas faire : demeurer sur les sentiers, tenir son chien en laisse, ne rien jeter dans la nature (déchets biodégradables inclus!), rapporter tous ses déchets, limiter son impact sonore, interdire les feux de camp dans des lieux sensibles. Bref : respecter l’expérience d’autrui.
  • Interdire la consommation d’alcool sur des sites où la sécurité est en jeu, comme au bord d’une rivière.
  • Ouvrir les sanitaires (et en ajouter si besoin) pour éviter que les gens ne prennent la nature pour une toilette publique à ciel ouvert.
  • Inviter Tourisme Québec à mener une campagne nationale de sensibilisation au Sans Trace.
  • Intégrer le Sans Trace au programme scolaire au primaire. Plus tôt on commence, mieux c’est…
  • Donner plus de contrôle municipal sur les terres publiques : c’est ce que réclament David Lapointe, directeur général de Parcs régionaux de la Matawinie, et tant d’autres. L’idée n’est pas d’en interdire l’accès (qui doit demeurer public) mais d’y appliquer certaines mesures préventives, aptes à réduire les risques d’accidents.

Vous avez d’autres idées? Nous sommes à l’écoute.


À lire aussi : Du plein air sans bonnes manières


 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!