Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Shutterstock

Un sucre ou deux sur votre coupure?

Connu et utilisé comme antibactérien depuis belle lurette – notamment dans certains pays d’Afrique –, le sucre est hygroscopique. Autrement dit, il a tendance à absorber l’eau environnante.

Ainsi, lorsqu’on l’applique sur une plaie ou sur une coupure, il parvient à retirer l’eau des bactéries parasites, qui s’assèchent et meurent, réduisant ainsi de beaucoup les risques d’infection. Certaines études indiquent même que son usage accélèrerait la cicatrisation et la guérison. Le miel serait encore plus efficace : grâce à sa viscosité, il tiendrait mieux sur les plaies en formant une couche protectrice. Attention cependant : l’aspartame, le stévia et autres succédanés n’ont évidemment pas les mêmes vertus!

Commentaires (0)
Participer à la discussion!