Rechercher dans le site espaces.ca
  • Le sentier du mont Vallières-de-Saint-Réal, réserve faunique des Chic-Chocs © Sépaq

3 sentiers pour randonner en raquette sur des crêtes

Quoi de plus enivrant et exaltant que de randonner avec une vue toujours dégagée et une position prédominante sur le paysage? C’est tout l’avantage de marcher sur des crêtes. Voici justement trois sentiers qui valent le coup d’œil!

Rappel COVID-19 : les déplacements interrégionaux sont toujours déconseillés par la santé publique. Pour en savoir plus sur les autres mesures en vigueur, consultez cette page.


1. Le sentier des Cimes de Franceville, parc national du Mont-Mégantic

Une boucle de 11,4 kilomètres qui permet de déambuler sur la spectaculaire crête rocheuse de Franceville, qui dévoile tout un panorama sur les reliefs pigmentés du parc. Mais pas seulement! Ce sentier donne également accès à la très belle vallée du ruisseau de la Montagne. Le belvédère le plus impressionnant est certainement celui du Pic de l’Aurore à 835 mètres de haut.

  • Accès : 8,90 $ pour les adultes, gratuit pour les enfants (moins de 17 ans). Chiens admis.
  • Niveau : intermédiaire.
  • Quoi faire d’autre sur place : ski de fond (13 km de pistes) et ski nordique.
  • Infos : sepaq.com/pq/mme

À lire aussi – Raquettes : 8 incontournables dans les Cantons-de-l’Est


2. Le sentier des Falaises, Vallée Bras-du-Nord

Ce territoire renferme l’un des plus grands réseaux de sentiers pédestres de la province, dans un cadre réellement exceptionnel. En hiver, on compte ici pas moins de 80 km de sentiers accessibles aux raquetteurs dans de magnifiques paysages.

Le sentier des Falaises est tout aussi spectaculaire. Si l’ascension est soutenue, elle vaut le coup pour les points de vue saisissants sur la vallée que l'on a depuis la crête. Au refuge les Falaises, on peut apercevoir la magnifique chute Delaney sur l’autre versant de la vallée.

Mise à jour COVID : le sentier est accessible, mais le refuge est présentement fermé.

  • Accès : 7,39 $ pour les adultes, 4,35 $ pour les enfants de 7 à 15 ans. Chiens admis.
  • Niveau : difficile.
  • Quoi faire d’autre sur place : fatbike, ski-raquette, ski de montagne.
  • Infos : valleebrasdunord.com

À lire aussi : 3 destinations à découvrir au moins une fois dans sa vie au Québec


3. Le sentier du mont Vallières-de-Saint-Réal, réserve faunique des Chic-Chocs


© Sépaq

Incontournable pour des sorties hautes en émotions et en défis, la réserve faunique des Chics-Chocs offre des sentiers avec des vues spectaculaires sur la mer de montagnes. 

C’est le cas du mont Vallières-de-Saint-Réal (940 m d’altitude), un sentier de 16 km assez méconnu de la plupart des randonneurs, mais qui est l’une des rares randonnées à offrir ce genre de crête sur une aussi longue distance, au Québec. Une randonnée hivernale où l’on enchaine huit sommets dénudés et balayés par les vents, avec une vue à 360 degrés sur les imposantes montagnes environnantes. Unique à bien des égards!

  • Accès : gratuit. Chiens admis.
  • Niveau : difficile.
  • Quoi faire d’autre sur place : ski de haute-route.
  • Infos : sepaq.com/rf/chc

Précision concernant les réserves fauniques de la Sépaq en hiver

Si l'accès aux réserves fauniques est gratuit, peu importe la saison, elles n’offrent pas de services en hiver – à l’exception de Papineau-Labelle, de Portneuf et des Laurentides. La réserve faunique des Chics-Chocs est donc moins facilement accessible l'hiver que l'été, avec des chemins d’accès enneigés et une signalisation des sentiers possiblement moins visibles en saison hivernale.


À lire aussi – Raquette : 13 sentiers incontournables en Gaspésie

Commentaires (0)
Participer à la discussion!