Rechercher dans le site espaces.ca
  • Sentier des Contreforts © Louis Coutu, Tourisme Lanaudière

7 randonnées incontournables dans Lanaudière

Le nord de la région lanaudoise, joliment appelé « la Matawinie », est un espace vaste et sauvage de rivières, de forêts et de montagnes facilement accessibles à partir des grands centres urbains. Entre ses six parcs régionaux, son réputé tronçon du Sentier national et ses nombreux sentiers municipaux balisés, les possibilités sont nombreuses pour les randonneurs avides de nature à l’état brut.

1. Sentier Le Desjardins, parc des chutes Monte-à-Peine-et-des-Dalles

© Fabien-Proux-Tremblay, Tourisme Lanaudiere

Le Desjardins est sans doute le sentier le plus intéressant pour goûter à l’ensemble des plaisirs qu’offre ce parc régional. Longeant la rivière L’Assomption, il compte trois chutes, un canyon, deux ponts suspendus, un étang de castors et une forêt mixte où sont enracinés de vieux pins et érables. De plus, un circuit de 17 kilomètres aménagé, avec possibilité de pique-nique et de baignade (à vos risques), permet d’arpenter l’intégralité du parc, selon vos envies du moment.

Distance : 10 km - linéaire
Niveau : facile à intermédiaire
parcdeschutes.com


À lire aussi : Chalets Lanaudière, un mini chez-soi dans les bois


Mont Brassard, parc des Sept-Chutes

© Jimmy Vigneux, Tourisme Lanaudiere

Peu importe la saison, ce sentier surplombant les montagnes laurentiennes se fait joli à longueur d’année. Durant l’ascension du mont Brassard, culminant à 600 mètres de dénivelé, vous aurez plusieurs points de vue sur les vallées et les lacs environnants. Au départ de la randonnée, vous pourrez contempler les chutes du Voile de la mariée qui semblent virevolter parmi les rochers. Au sommet, deux belvédères sont aménagés le long des crêtes pour plonger totalement dans le décor aux allures nordiques. Pour les plus aguerris, il est possible d’allonger la marche en y ajoutant l’ascension du mont Barrière.

Distance : boucle de 8,5 km
Niveau : intermédiaire
parcsregionaux.org


À lire aussi : 10 randos à moins de 2h30 de Montréal


Sentier du Massif - Sentier national, parc de la Forêt Ouareau

© Louis Coutu, Tourisme Lanaudiere

Pour s’imprégner de la forêt matawinienne, le Sentier national offre sans contredit l’expérience à privilégier. Ceux qui ne souhaitent pas parcourir ses 170 kilomètres peuvent arpenter la section du Massif, située dans le parc régional de la Forêt Ouareau, qui se révèle un agréable avant-goût. Elle vous mènera à travers ses bois parsemés de blocs erratiques et à l’ascension de quelques modestes sommets offrant une vue sur la multitude de lacs et de monts présents dans le secteur. Deux trajets sont possibles, soit l’option linéaire de 26 km ou celle, plus courte, constituée d’une boucle de 12,5 km. Le terrain est plutôt accidenté et demande en ce sens un effort plus grand.

Distance : boucle de 12,5 km
Niveau : difficile
parcsregionaux.org


À lire aussi : 8 sommets pour admirer les couleurs d'automne


Sentier du belvédère du Liberator et sommet de la montagne Noire, Saint-Donat

© Municipalite de Saint-Donat

La montagne Noire est devenue mythique en raison de l’écrasement de l’avion Liberator en 1943. D’ailleurs, ce parcours permet d’observer quelques vestiges en plus de se familiariser avec les détails de ce site historique. Menant au plus haut sommet de Saint-Donat et croisant plusieurs lacs, cette randonnée vous en mettra plein la vue. En haut de la montagne se trouve le mirador, grande tourelle de bois où vous pourrez prendre de la hauteur pour mieux contempler les environs.

Distance : boucle de 13 km
Niveau : intermédiaire
lanaudieresa.blob.core.windows.net/media/8762/montagne_noire18-19.pdf


Grande boucle Zen Nature, Saint-Zénon

© Gabrielle Coulombe

Surnommé le petit Compostelle de Lanaudière, ce trek de 65 km sillonne la municipalité de Saint-Zénon à travers ses forêts, ses montagnes, ses Zecs et ses pourvoiries. Quatre alternatives de 15 à 65 km sont offertes aux randonneurs. La section comportant l’ascension du mont Chauve reste toutefois incontournable si vous devez faire un choix. Réaliser la totalité du sentier vous demandera quatre jours de marche sur le «sommet de Lanaudière » (avec ou sans services d'hébergement, repas, etc.).

Distance : 15 à 65 km
Niveau : intermédiaire
bouclezen-nature.org


Boucle du Lac Blanc – Sentier des Contreforts, Sentier national

© Louis Coutu, Tourisme Lanaudière

Cette randonnée comporte une succession de montées, d’escarpements et de descentes gravitant près du lac Blanc et ses majestueuses falaises, ainsi que les trois petits lacs Castor. Les points de vue sont nombreux en raison de l’aspect dégagé du sentier. Vous serez charmé par l’étendue du paysage qui se déploie au fil de votre marche. Lorsque la température s’y prête, des plans d’eau au départ du sentier permettent la baignade. Il est aussi possible de parcourir le sentier des Contreforts en entier, totalisant un trajet linéaire de 27 km. Il s’agit d’une randonnée d’une journée et il faut prévoir un moyen de revenir à votre point de départ.

Distance : boucle de 6 km
Niveau : intermédiaire
lanaudieresa.blob.core.windows.net/media/6048/sn_contrefort.pdf


Sentier de la Baie-du-Milieu et de la Baie-Dominique, parc régional du Lac-Taureau

© Jimmy Vigneux, Tourisme Lanaudière

Le parc régional du Lac-Taureau, créé autour d’un réservoir artificiel de plus de 95 kilomètres carrés, offre plusieurs trésors cachés pour les amateurs d’aventures en terre éloignée. Avec leurs 45 îles et leurs nombreuses plages de sable, les lieux laissent place à une foule de possibilités. Pour se familiariser avec les beautés du parc, les sentiers de la Baie-du-Milieu et de la Baie-Dominique sont idéaux. Vous pourrez y observer, depuis deux belvédères, la grandeur du plan d’eau et de la forêt à perte de vue.

Distance : boucle de 8,1 km
Niveau : intermédiaire à avancé
parcsregionaux.org

Commentaires (0)
Participer à la discussion!