Rechercher dans le site espaces.ca
  • © Erik Karits, Unsplash

4 mythes sur les tiques

Avec le temps chaud viennent les tiques, et avec les changements climatiques, on prévoit que les maladies causées par les tiques vont se répandre davantage au Canada. La présence accrue de ces acariens au pays est une source d’anxiété et beaucoup de mythes circulent sur eux. Voici quelques-uns des plus courants à démystifier.


À lire aussi - Maladie de Lyme : prévenir les piqûres de tique en randonnée


Les tiques ne sont actives que de manière saisonnière dans les forêts - FAUX

Plusieurs pensent que les tiques ne peuvent survivre que dans les forêts du printemps à l’automne, mais ce n’est plus vrai.

Avec l’expansion de l’aire de répartition de leurs hôtes, les tiques apparaissent en plus grand nombre près des centres urbains comme Toronto et Montréal. On trouve même des tiques dans les cours et les jardins en raison de la reproduction annuelle des populations avoisinantes. Malheureusement, certaines de ces tiques ont également été testées positives au borrelia burgdorferi, la bactérie qui cause la maladie de Lyme.

Par ailleurs, les tiques recherchent leur prochain repas lorsque les températures sont au-dessus de 4 °C. Pendant l’hiver, on pense que les tiques sont inactives ou mortes à cause du froid. Cependant, si les températures dépassent le point de congélation pendant plusieurs jours, les tiques peuvent sortir de leur état d’hibernation, mettant ainsi en danger nos animaux domestiques et nous-mêmes.


Les tiques peuvent sauter - FAUX

Comment les tiques se retrouvent-elles sur les humains ? Plusieurs personnes décrivent des tiques qui leur sautent dessus du haut des arbres. Mais les tiques ne peuvent pas sauter. Elles restent patiemment sur la végétation au sol ou rampent, détectant le dioxyde de carbone et la chaleur de leur hôte.


Il faut enlever les tiques avec des produits ménagers ou en pressant les doigts - FAUX

Les tiques ont développé un outil essentiel pour s’attacher discrètement à leur hôte : leur salive. Nous ne réagissons pas à leurs morsures parce que les tiques font en sorte que nous ne sachions pas qu’elles sont là. Leur salive contient de multiples composants qui trompent notre corps en bloquant la douleur et les démangeaisons, ainsi qu’en arrêtant nos réponses immunitaires défensives.

Lorsqu’une tique est attachée, il faut l’enlever rapidement. On entend parler de nombreuses méthodes pour enlever les tiques, notamment avec des allumettes, différents produits ménagers (par exemple, les huiles essentielles, la vaseline, le savon ou l’alcool à friction) ou de presser avec les doigts. Vous êtes plus susceptible de contracter une maladie en utilisant ces méthodes, car une tique peut régurgiter son contenu, comme des bactéries et des virus, dans votre corps avant de mourir.

Les pinces à pointes fines sont le seul moyen efficace et sûr de retirer une tique. Utilisez les pinces pour saisir la tête près de la peau et soulevez en exerçant une pression régulière. Des parties de la tête ou de la bouche de la tique peuvent rester attachées, mais elles ne peuvent plus transmettre de maladie.


Toutes les tiques sont infectées par la maladie de Lyme - FAUX


L’éruption cutanée en forme concentrique typiquement associée à la maladie de Lyme n’apparaît pas dans tous les cas. © Adobe Stock

Plusieurs paniquent en pensant qu’ils seront immédiatement infectés par la maladie de Lyme s’ils sont mordus par une tique. Au Canada, certaines tiques peuvent ne pas être infectées du tout, tandis que d’autres peuvent être porteuses d’une variété de maladies moins répandues que la maladie de Lyme, qui est la plus courante.

Par exemple, les tiques à pattes noires peuvent également transmettre la babésiose et le virus de Powassan. Les tiques du chien sont des porteurs bien connus de la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses et de la tularémie. Les deux types de tiques peuvent également transmettre l’anaplasmose et l’ehrlichiose.

Si une tique est infectée, le temps nécessaire pour que la maladie soit transmise varie. En général, la maladie de Lyme nécessite plus de 24 heures pour se transmettre, mais des études ont montré que cela pouvait se produire en moins de 16 heures. Certaines maladies, comme le virus de Powassan, se transmettent très rapidement, en moins de 15 minutes.

La maladie de Lyme provoque une éruption cutanée de forme concentrique chez environ 70 à 80 % des personnes infectées. D’autres variations de l’éruption cutanée peuvent inclure des ampoules sur la peau, des lésions uniformes ou croûteuses, parfois de couleur bleu-violet. Lorsque la bactérie se propage dans le sang, ces éruptions cutanées peuvent apparaître dans d’autres parties du corps loin du site de la morsure.

Mais le moyen le plus sûr de détecter la présente d’une contamination consiste à vérifier la présence de plusieurs symptômes précoces après une morsure de tique. Des symptômes tels que la fièvre, les douleurs articulaires, les douleurs musculaires et les maux de tête commencent généralement à apparaître entre trois et 30 jours après une morsure.


Comment prévenir ?


© Adobe Stock

Si une tique est demeurée attachée pendant plus de 24 heures, une visite chez le médecin est recommandée, en particulier dans les régions à haut risque de maladie de Lyme. Les personnes traitées préventivement avec des antibiotiques appropriés ou après le début des symptômes de la maladie se rétablissent généralement rapidement et complètement.

Les morsures des tiques peuvent être inquiétantes, mais attention à ne pas paniquer. La prévention reste la meilleure protection contre les tiques. Les répulsifs pour insectes comme le DEET ou le Natrapel, les chemises à manches longues, les pantalons et les examens corporels, tant sur nos animaux domestiques que pour nous-mêmes, peuvent aider à empêcher l’exposition aux tiques tout en nous permettant de profiter du plein air.


SOURCE

Commentaires (0)
Participer à la discussion!