Rechercher dans le site espaces.ca
La musculation après 50 ans. © Halfpoint, Shutterstock.com

Se muscler après 50 ans ?

De 30 à 80 ans, on peut perdre de 30 à 60 % de notre masse musculaire. Ce phénomène de sarcopénie est sans doute à l’origine de l’idée voulant qu’une fois franchi le cap de la cinquantaine, il soit impossible d’augmenter sa masse musculaire et qu’on ne puisse que conserver ce qui existe déjà.

On sait aujourd’hui que la sarcopénie est liée au vieillissement, mais qu’elle est aussi (en grande partie) imputable à la sous-utilisation des fibres musculaires issue d’un mode de vie inactif. Une analyse de la littérature scientifique nous confirme, sans équivoque, que « l’entraînabilité » subsiste jusqu’à un âge très avancé. Il est donc toujours possible d’améliorer l’une ou l’autre de ses qualités physiologiques et d’augmenter sa masse musculaire même après 50 ans! 

Les études indiquent aussi que la vitesse et l’importance des adaptations physiologiques chez les quinquagénaires peuvent être les mêmes que chez les plus jeunes, mais que le volume d’entraînement requis pour obtenir les mêmes résultats serait plus substantiel.

S’il n’existe pas de programme d’entraînement pour viser l’hypertrophie musculaire quand on atteint la cinquantaine, il ne faut pas oublier qu’avec l’âge, le corps est plus susceptible de subir des blessures et qu’il nécessite plus de temps pour récupérer. Une progression graduelle, de la prudence et des périodes de récupération adéquates sont donc de mise. 


Espaces vous recommande également :

>> La musculation décortiquée : les bienfaits sur le corps humain

Commentaires (0)
Participer à la discussion!

À decouvrir