Rechercher dans le site espaces.ca
  • Les Perchoirs du Cirque © Griff média

Des mini-refuges suspendus sur des parois dans le Bas-Saint-Laurent

À Saint-Germain-de-Kamouraska, de nouveaux hébergements originaux sont sortis de terre au début de l’été et risquent de faire tourner les têtes : les Perchoirs du Cirque.


Ces cinq refuges à l’architecture singulière sont suspendus, accrochés à une paroi rocheuse ou posés sur le dessus d’une montagne et offrent une vue remarquable sur le fleuve Saint-Laurent.


Le Ipon © Griff média

Ce projet d’hébergement original développé par le Cirque de la Pointe-Sèche s’inspire des prouesses acrobatiques des artistes. Une créativité et des mouvements de contorsions qui se ressentent également dans l’architecture des cinq perchoirs, parfaitement intégrés dans leur milieu naturel.


Le Râ © Griff média

Le perchoir Râ, inspiré par le symbole de l’œil représentant le dieu égyptien du soleil, est un nid aérien bien douillet, suspendu par des câbles en acier.


Le Râ © Griff média

Également suspendu, le Yuka est parfait pour ceux qui veulent dormir dans les hauteurs, au-dessus des arbres et des épinettes. Sensation garantie!


Le Yuka © Griff média

Le Krak s’apparente à un petit refuge en montagne, accroché à la paroi rocheuse. La roche est partout, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.


Le Krak © Courtoisie Les Perchoirs du Cirque

Le Ipon est un mélange réussi entre le Japon et la nordicité, avec des lichens centenaires, des mousses rampantes et des pins bonsaï, et propose une vue à 360 degrés.


Le Ipon © Griff média

Enfin, le Ikar flotte à environ trois mètres du sol, autour d’un poteau d’acier, en bas d’une paroi rocheuse à l’abri des regards et du vent. De quoi vous permettre d’apprécier le coucher de soleil en toute intimité. C’est d’ailleurs le seul perchoir où l’on peut faire un feu de camp.


Le Ikar © Griff média

Conçus pour deux personnes, tous les perchoirs sont pensés comme des refuges. Ils n’ont ni douche ni eau courante. Il y a toutefois sur place de l’eau potable et une toilette sèche.


Le Râ © Griff média

N’allez toutefois pas croire que le confort n’est pas rendez-vous. La literie est fournie et promet de vous faire passer une nuit réparatrice, tout en ayant l’impression de dormir à la belle étoile.


Le Ipon © Griff média

Délicate attention, un déjeuner est offert avec du café bodum (à préparer soi-même), deux muffins et deux jus d'églantier. D’autres petites surprises attendent également les clients à leur arrivée!


© Laura Duval

Pour accéder à ces refuges, il faut emprunter des sentiers qui varient de 100 à 320 mètres. Ils sont cependant relativement pentus. Pensez à prendre vos souliers de randonnée!


© Griff média

Ces refuges 3 saisons peuvent être réservés jusqu’à l’Action de grâce. Pour 2022, il faudra attendre la mi-mai pour pouvoir de nouveau profiter de ces hébergements originaux.


Quoi faire dans les alentours ?

Commentaires (0)
Participer à la discussion!