Rechercher dans le site espaces.ca
  • Photo : Priscilla Du Preez / Unsplash

Québec : 16 escapades en plein air pour prolonger l’été

C’est peut-être la rentrée, mais ce n’est pas encore la fin de l’été! Voici quelques idées de voyages actifs à planifier au Québec avant que les feuilles ne se mettent à tomber. 


1. Camper au sommet d’une montagne

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Bonjour Quebec (@tourismequebec) on

Au moins trois sommets de la province accueillent les campeurs sous les étoiles, et ce, jusqu’à la mi ou la fin octobre : le mont Sutton, le mont Ham et le mont des Morios. Ils sont accessibles uniquement à pied. Les détails sont ici.

2. Découvrir le «Tadoussac ontarien » 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Benoit Chamberland Travel (@benchamberland) on

Changer de province, c’est particulièrement excitant par les temps qui courent. Mettez le cap sur Tobermory, le Tadoussac des Grands Lacs, et entamez un road trip autour de la baie Georgienne et du lac Huron, en Ontario. Au programme : rando, vélo, planche à pagaie, kayak de mer et eaux turquoise.

3. Randonner sur la crête du mont Vallières, en Gaspésie

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Keep Moving (@c_dallaire) on

Connaissez-vous le sentier du mont Vallières-de-Saint-Réal, dans la réserve faunique des Chic-Chocs? Selon notre collaborateur, il donne lieu à l’une des plus belles randonnées du Québec. Il faudra toutefois faire vite pour le découvrir en 2020 : il est accessible uniquement jusqu’à la fête du Travail (avant la saison de la chasse). 

4. S’offrir un week-end actif à Baie-Saint-Paul

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by m y l e n e • l e b l a n c (@myleblanc) on

Canyoning, vélo, rando… La charmante ville de Baie-Saint-Paul est connue pour ses côtés artistique et culturel, mais on peut s’y dégourdir les pattes de façon très satisfaisante également. Quelques idées ici.

5. Faire une rando de « vélo pompette »  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Dave Dalva (@beersinthehood_514) on

Combiner randonnée sur deux roues et dégustations d’alcools québécois, ce n’est pas compliqué dans des coins de pays comme Charlevoix, Kamouraska, la Gaspésie ou les Cantons-de-l’Est. Vous préférez les microbrasseries, les vignobles ou les distilleries?

6. Randonner avec les rorquals

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Laurie (@laurie.dsb) on

Les baleines arrivent généralement dans le Saint-Laurent en juin pour ne repartir qu’à la fin octobre (à l’exception des bélugas qui ne nous quittent pas). Il n’est donc pas trop tard pour sortir vos jumelles et partir randonner le long du fleuve. Voici les sentiers à privilégier pour observer les grands mammifères marins.

7. Faire de la planche à pagaie au pays des bélugas

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Mer et Monde Ecotours (@meretmonde) on

Près de Tadoussac, sur la Côte-Nord, les planchistes de l’onde peuvent pagayer à même le territoire des bélugas. Il faut bien sûr garder ses distances, mais quelle sensation magique que de les voir surgir au loin!  Détails.

8. Réserver un chalet avec spa nordique privé

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Janie Lejour (@les_loges_ressourcement) on

Un chalet avec bain extérieur, c’est bien. Mais un chalet avec bain à remous, sauna sec, bain de vapeur à l’eucalyptus et chute d’eau froide, c’est encore mieux. C’est ce qu’offre chacune des trois unités du site d’hébergement Les Loges, dans les Cantons-de-l’Est.

9. Gravir le mont 107 (ou un autre sommet méconnu)

Vous aimez randonner en paix? Dans le parc régional de la forêt Ouareau, le mont 107 attire assez peu de randonneurs, mais constitue un beau défi de 18 km.

Il y a aussi plusieurs autres sentiers qui gagnent encore à être découverts au Québec. 

10. Planter sa tente sur une île  

Sur un lac, sur une rivière ou sur le fleuve Saint-Laurent, il y a des dizaines d’îles où l’on peut partir camper au Québec. Rien de mieux que de se réveiller au bord de l’eau pour décrocher et oublier la rentrée. Voici notre répertoire des îles où faire du camping.

11. S’attaquer à un tronçon du Sentier national du Québec (SNQ)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by isa-kelly gagnon (@iskelgagn) on

Le SNQ fait 1650 km, mais il se découvre heureusement très bien à petites doses. La route des Zingues, le sentier du Gouffre et le sentier du Mont Nicol-Albert font partie de ses huit plus beaux tronçons. Attention : en période de chasse, plusieurs de ces sentiers sont fermés en tout ou en partie.

12. Découvrir un café-vélo 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Caffe Bromance (@caffebromance) on

Pour déguster un cappuccino, faire réparer son vélo ou rencontrer des passionnés, les cafés-vélo sont une bonne idée. Voici les bonnes adresses du Québec, de Montréal à Sainte-Adèle en passant par Bromont. 

13. Admirer les étoiles dans un mini-chalet au toit vitré

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Lao Cabines (@laocabines) on

Certains mini-chalets et prêt-à-camper du Québec sont dotés des toits translucides (ou de grandes baies vitrées) permettant d’admirer la Voie lactée sans lever la tête de son oreiller. Nous en avons répertorié quelques-uns ici.

14. Improviser un road trip actif

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by VanLifeMtl (@vanlifemtl) on

Il n’y a pas que la belle 132 qui vaut le détour. La 117, la route des Sommets, les Chemins d’eau et la route du Fjord sont aussi de beaux itinéraires à parcourir. Pour en savoir plus, cliquez ici

15.  Faire du kayak de mer aux Îles-de-la-Madeleine

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Maïté Léa Kaliaguine (@maitekaliaguine) on

Les Îles-de-la-Madeleine en septembre, c’est le paradis. L’eau et la température n’y sont pas aussi froides qu’on le croit. Voici 5 itinéraires pour découvrir le littoral et ses falaises en kayak de mer.

16. Partir à la chasse aux aurores boréales

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Mauricio Neri. (@mneri_redlake) on

Pas besoin d’aller dans le Nord pour espérer apercevoir une aurore boréale. Il est possible d’en observer au sud aussi, notamment dans les régions de Québec, du Bas-Saint-Laurent et du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Septembre et octobre font partie des mois les plus favorables. Plus d'informations ici.

 

Commentaires (0)
Participer à la discussion!